Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

Agence H : fail, ze return... All your LULZ are belong to us...

Dans un commentaire sur l'un de nos articles, le bot qui dépose automatiquement la gadgetophrase de l'Agence H nous explique : "Nous avons lu avec attention votre article et nous tenons à vous faire part de notre réaction. Nous condamnons bien sûr fermement l’action qui a été menée contre le site paspeurdhadopi.fr. Elle ne concerne en aucun cas une mission confiée par l’Hadopi à l’agence H. Elle ne répond pas non plus à une initiative de notre agence.

par Antoine Champagne - kitetoa

PURifier Internet, une vieille obsession chez EuroRSCG

Cela devrait être le buzz de l’été : la super campagne d’Hadopi, brillamment imaginée par EuroRSCG (Agence H), vient de prendre une volée de scuds de la part des hacktivistes anti hadopi. La bataille d’Hadopi voit là un second souffle, qui pourrait bien permettre de porter Hadopi au coeur de la campagne 2012.

Édito
par Fabrice Epelboin

La démocratie en action

Souvenez-vous... C'était hier. Les démocraties occidentales saluaient le printemps arabe. N'est-ce pas tout simplement magnifique, ces peuples qui se regroupent dans la rue, avec une seule idée en tête : la démocratie ? N'est-ce pas merveilleux de voir un peuple réuni par l'envie d'exercer réellement le pouvoir, qui fait preuve d'une grande retenue, qui est pacifique face aux matraques du pouvoir ? Combien de dirigeants des pays occidentaux ont salué ces mouvements ? Presque tous.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

DSK : "c'est trop dur la prison"

Je ne sais pas vous, mais moi je sais quels conseillers en communication je ne recruterai jamais. Ce sont ceux qui conseillent DSK. Vue la situation dans laquelle se trouve l'ancien patron du FMI et l'ancien candidat à la présidentielle, on aurait pu imaginer qu'il choisisse d'adopter une stratégie "profil bas". La presse américaine nous apprend qu'il vient d'eménager dans une maison plutôt cossue. Sa prison dorée donne une image déplorable.

par Antoine Champagne - kitetoa

j’te briefe grâââveeuuu

Dans la com’, chez les Mad Men, on se briefe grâve. On se briefe à tous les étages et tout le temps. Evidemment, il s’agit d’un mot du jargon qui fait croire aux membres de la grande famille de la com’ qu’elle existe. Un brief, c’est un partage d’informations nécessaires à la réalisation d’un travail. Notez que ce mot inepte a au moins une vertu : il est plus court que ma traduction. Et comme on l’utilise toute la journée, c’est plus pratique. Tout commence chez le client.

par Antoine Champagne - kitetoa

Synergologie : pas un geste !

Chaque année, ou presque, voit naître un produit ou une thérapie qui fait parler d'elle et qu'on oublie l'année suivante. L'été dernier, par exemple, les bracelets à hologrammes (Power Balance, EFX...) étaient partout. Les imitations et condamnations diverses auront eu raison de ces bouts de plastique, et c'est tant mieux. La rentrée aura vu l'explosion du "régime Dukan" qui saura faire mincir votre portefeuille en prévision de l'été.

par nikoteen

#rev11 : Espagne (en cours) - France : (loading)

L'Espagne, qui se réveille ces jours-ci, à la grande surprise de certains, a semble-t-il donné des idées aux Français. Ce soir, quelques précurseurs tenteront d'établir un camp à la Bastille à partir de 19 heures. Dans le sillage de ce qui se passe Puerta del Sol. Reflets.info est curieux de savoir quelle sera la réaction des forces de l'ordre face à un campement de ce genre qui ne ressemble en rien à une manifestation classique...

par Antoine Champagne - kitetoa

Faut y croire

“L’important, c’est d’y croire”. Ainsi parlait Zarathoustra… Heu… Non, ainsi parlait l’un des patrons de l’agence de com’ qui m’emploie. C’est sûr. Si l’on y croit pas, la com’ ne marche plus. Imaginez ! Si d’un coup, le monde entier se mettait à douter : “et si finalement, tous ces messages visant à me faire consommer bien plus que ce dont j’ai besoin, étaient, creux, inutiles, faux, tendancieux, mensongers ?” Oullaaaah. Je n’ose imaginer. Mais alors…

par Antoine Champagne - kitetoa

Le protocole négrophobe de commémoration de l'abolition de l'esclavage

Ces images, attrapées sur le site Arrêt sur images montrent l'arrestation de militants pour la cause noire, invités à une commémoration de l'abolition de l'esclavage qui se tenait dans les jardins du Luxembourg le 10 mai dernier. Les militants portaient des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire "Brigade anti négrophobie". Pas de quoi fouetter un chat... et pourtant, le "protocole" semble justifier ce qui va suivre .

par bluetouff

Après "augmentez votre pénis", "augmentez votre journalisme" ?

C'est vendredi et vendredi, c'est jour de troll... J’étais tranquillement en train de consulter mon fil tweeter hier quand est apparu ce message de mon ami Jean-Marc Manach : "manhack Vous savez pourquoi @nicolaskb est le meilleur journaliste du moment? Parce que http://j.mp/mmDd3R #respect" Tiens, me dis-je, le meilleur journaliste du moment ? Allons voir ça. Ni une ni deux, clic-clic sur le lien.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Viduité et vacances

Quelques jours sont passés sans post. Pourquoi ? Simplement parce que dans la com’, on prend des vacances comme partout ailleurs. Pourtant, c’est généralement assez mal perçu. On peut comprendre assez simplement que dans certains métiers, lorsque l’on est absent, pour des vacances par exemple, cela puisse poser un problème. Prenons un exemple outrancier pour que tout le monde comprenne bien, y compris les gens qui bossent dans la com’…

par Antoine Champagne - kitetoa

Jacques Crémer a aussi de belles idées sur l'avenir de la presse...

A première vue, on pourrait se dire que tout ça, c’est de la faute de Bluetouff. C’est lui qui m’a incité à lire les articles de Jacques Crémer. En fait, non. La faute est imputable à Jacques Crémer. Car le monsieur est inventif. Visiblement, quand il écrit un article, on frise la merveillitude. Si j’étais tombé sur le billet concernant la nécessaire non protection des données personnelles avant Bluetouff, j’aurais pu le commenter, tant ce sujet m’est cher depuis 1997.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Bienvenue dans la Zik : Allez Marty, monte dans la Delorean !

Dans l'industrie de la musique, les premiers à avoir eu peur d'Internet ne furent pas vraiment les maisons de disque, mais les distributeurs. Je me souviens très bien de cette année où je travaillais pour l'un d'eux et particulièrement du jour où Universal à lancé sa plateforme de téléchargement légal, c'était le site universalmusic.fr. Un bide. Un bide monumental. Mais ce bide avait terrorisé les distributeurs.

par bluetouff

Bienvenue dans la Zik : Non Enrico, la culture ne changera pas le Net

En débutant cette mini saga je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée émue pour l'ami Enrico Macias. Artiste du 20e siècle adulé en son temps, Enrico Macias est très représentatif d'une génération qui a fait son beurre assez grassement à une époque bénie. Une époque où pour avoir l'illusion de créer, il fallait être adoubé par Saint-Universal ou Saint-Warner. Ecoutez Enrico, il va vous narrer ces temps anciens, sortez les kleenex, la détresse de l'homme est poignante.

par bluetouff

La démocratie, ce n'est plus ce que c'était, ma bonne dame...

Oh, je sais... Le temps passe et l'on oublie. Je me souviens, moi, d'un homme. Il s'appelle Robert Badinter. Cet homme, est l'artisan de l'abolition de la peine de mort en France. C'était le 30 septembre 1981. Une paye. Depuis, le monde a changé. Doucement. D'abord imperceptiblement. Puis, de plus en plus clairement. Jusqu'à ce que la majorité soit assez décomplexée pour assumer une nouvelle vision. Un nouveau mode de fonctionnement.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Salut Patrick

Quand on est un geek pas forcément versé dans l'art de la politique, mais que l'on est obligé de s'y intéresser, parce qu'un jour on sent au plus profond de soi que son environnement est menacé par des décisions que l'on refuse, on a de fait un regard très particulier sur notre représentation nationale. J'ai côtoyé quelques députés, de droite comme de gauche, en fonction de leur engagement sur des sujets qui me tiennent à coeur. Malheureusement, je ne rencontrerai jamais Patrick Roy.

par bluetouff

La CNIL, ce "machin" qui ne sert (malheureusement) à rien

Bluetouff dissertait hier soir sur le hack des réseaux en ligne de Sony. Et de la CNIL qui va s'y intéresser. La CNIL a perdu peu à peu ses pouvoirs et, lorsqu'elle en avait, ne les a jamais beaucoup utilisés. Entre 1978 et 2001, seules dix huit dossiers ont été transmis au procureur par l'institution. Sept en 2002. La récente modification de ses pouvoirs restreint terriblement ses pouvoirs face à l'Etat.

par Antoine Champagne - kitetoa

Libé : chapeau bas...

Une fois n'est pas coutume, Reflets.info salue, chapeau bas, un titre de journal. Pour une fois, un journal s'engage. Met de côté la pseudo nécessaire neutralité journalistique. Vous me direz, il était temps. Mais mieux vaut tard que jamais. Depuis des semaines Reflets.info vous alerte sur la Syrie et Bahreïn (entre autres) où les exactions se multiplient, où les massacres succèdent aux massacres. Dans un silence assourdissant. De la presse comme des politiques.

par Antoine Champagne - kitetoa

L’art passe par le prout

On ne le répétera jamais assez, la com’, dans son aspect “créatif”, c’est de l’art. Mon problème, c’est de n’être pas “créatif”, mais de produire du contenu. Et ça, ce n’est pas de l’art. Bref. Un jour, on me demande de plancher sur une série “virale” pour faire parler des capacité de mon client préféré à fournir aux consommateurs qu’il vise, des solutions informatiques de première bourre. Aujourd’hui, les agences ne jurent que par le flash.

par Antoine Champagne - kitetoa

Optimiser son Internet à la sauce Marland-Militello

La député Marland-Militello met un point d'honneur à enchainer les déclarations toutes plus stupides les unes que les autres à propos d'Internet. La dernière en date prônant "l'optimalité" du Net en lieu et place de la "neutralité", Reflets a décidé de réagir pour faire la démonstration à Madame Marland-Militello de la petite subtilité qui existe entre le concept de neutralité, sans lequel Internet n'existerait pas aujourd'hui, et le fumeux concept "d'optimalitude" qu'elle défend.

Édito
par bluetouff