Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

Jacques Crémer a aussi de belles idées sur l'avenir de la presse...

A première vue, on pourrait se dire que tout ça, c’est de la faute de Bluetouff. C’est lui qui m’a incité à lire les articles de Jacques Crémer. En fait, non. La faute est imputable à Jacques Crémer. Car le monsieur est inventif. Visiblement, quand il écrit un article, on frise la merveillitude. Si j’étais tombé sur le billet concernant la nécessaire non protection des données personnelles avant Bluetouff, j’aurais pu le commenter, tant ce sujet m’est cher depuis 1997.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Bienvenue dans la Zik : Allez Marty, monte dans la Delorean !

Dans l'industrie de la musique, les premiers à avoir eu peur d'Internet ne furent pas vraiment les maisons de disque, mais les distributeurs. Je me souviens très bien de cette année où je travaillais pour l'un d'eux et particulièrement du jour où Universal à lancé sa plateforme de téléchargement légal, c'était le site universalmusic.fr. Un bide. Un bide monumental. Mais ce bide avait terrorisé les distributeurs.

par bluetouff

Bienvenue dans la Zik : Non Enrico, la culture ne changera pas le Net

En débutant cette mini saga je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée émue pour l'ami Enrico Macias. Artiste du 20e siècle adulé en son temps, Enrico Macias est très représentatif d'une génération qui a fait son beurre assez grassement à une époque bénie. Une époque où pour avoir l'illusion de créer, il fallait être adoubé par Saint-Universal ou Saint-Warner. Ecoutez Enrico, il va vous narrer ces temps anciens, sortez les kleenex, la détresse de l'homme est poignante.

par bluetouff

La démocratie, ce n'est plus ce que c'était, ma bonne dame...

Oh, je sais... Le temps passe et l'on oublie. Je me souviens, moi, d'un homme. Il s'appelle Robert Badinter. Cet homme, est l'artisan de l'abolition de la peine de mort en France. C'était le 30 septembre 1981. Une paye. Depuis, le monde a changé. Doucement. D'abord imperceptiblement. Puis, de plus en plus clairement. Jusqu'à ce que la majorité soit assez décomplexée pour assumer une nouvelle vision. Un nouveau mode de fonctionnement.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Salut Patrick

Quand on est un geek pas forcément versé dans l'art de la politique, mais que l'on est obligé de s'y intéresser, parce qu'un jour on sent au plus profond de soi que son environnement est menacé par des décisions que l'on refuse, on a de fait un regard très particulier sur notre représentation nationale. J'ai côtoyé quelques députés, de droite comme de gauche, en fonction de leur engagement sur des sujets qui me tiennent à coeur. Malheureusement, je ne rencontrerai jamais Patrick Roy.

par bluetouff

La CNIL, ce "machin" qui ne sert (malheureusement) à rien

Bluetouff dissertait hier soir sur le hack des réseaux en ligne de Sony. Et de la CNIL qui va s'y intéresser. La CNIL a perdu peu à peu ses pouvoirs et, lorsqu'elle en avait, ne les a jamais beaucoup utilisés. Entre 1978 et 2001, seules dix huit dossiers ont été transmis au procureur par l'institution. Sept en 2002. La récente modification de ses pouvoirs restreint terriblement ses pouvoirs face à l'Etat.

par Antoine Champagne - kitetoa

Libé : chapeau bas...

Une fois n'est pas coutume, Reflets.info salue, chapeau bas, un titre de journal. Pour une fois, un journal s'engage. Met de côté la pseudo nécessaire neutralité journalistique. Vous me direz, il était temps. Mais mieux vaut tard que jamais. Depuis des semaines Reflets.info vous alerte sur la Syrie et Bahreïn (entre autres) où les exactions se multiplient, où les massacres succèdent aux massacres. Dans un silence assourdissant. De la presse comme des politiques.

par Antoine Champagne - kitetoa

L’art passe par le prout

On ne le répétera jamais assez, la com’, dans son aspect “créatif”, c’est de l’art. Mon problème, c’est de n’être pas “créatif”, mais de produire du contenu. Et ça, ce n’est pas de l’art. Bref. Un jour, on me demande de plancher sur une série “virale” pour faire parler des capacité de mon client préféré à fournir aux consommateurs qu’il vise, des solutions informatiques de première bourre. Aujourd’hui, les agences ne jurent que par le flash.

par Antoine Champagne - kitetoa

Optimiser son Internet à la sauce Marland-Militello

La député Marland-Militello met un point d'honneur à enchainer les déclarations toutes plus stupides les unes que les autres à propos d'Internet. La dernière en date prônant "l'optimalité" du Net en lieu et place de la "neutralité", Reflets a décidé de réagir pour faire la démonstration à Madame Marland-Militello de la petite subtilité qui existe entre le concept de neutralité, sans lequel Internet n'existerait pas aujourd'hui, et le fumeux concept "d'optimalitude" qu'elle défend.

Édito
par bluetouff

Inside What The F...ukushima...

Trop sympa, Tepco... L'opérateur de la centrale qui a subi un accident nucléaire de niveau 7 (le plus haut), partage avec le reste du monde une petite vidéo pas du tout inquiétante. Tepco a envoyé à l'intérieur des réacteurs 2 et 3 des robots télécommandés dotés de caméras. A classer bien évidemment sous le tag #toutvabien Reste que la radioactivité dans le réacteur est trop importante pour que des humains puissent y intervenir.

par Antoine Champagne - kitetoa

Pourquoi Reflets.info vous invite à faire un don

Vous avez peut-être vu sur la colonne de droite de la "Une" de Reflets.info apparaître un bouton Paypal pour faire un don. Reflets.info est fait sur le temps libre des deux fondateurs, Kitetoa et Bluetouff, mais aussi sur celui de ceux qui ont décidé de contribuer à cette aventure par des articles, comme Jet Lambda, Shaman, Bawd...

par Antoine Champagne - kitetoa

Lagarde ? La boulette !

Ce qui est bien avec notre ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, Christine Lagarde, c'est qu'elle ne manque jamais une occasion de sortir une boulette. Ce jeudi, présente sur le plateau de Soir 3, elle a explosé les compteurs. La journaliste l'interroge sur le Portugal. Bien entendu, cette histoire n'est pas grave puisque l'Europe était prête. Ouf. Bon, comme on est pas à une incongruité près, Christine s'avoue pas du tout inquiète d'une contagion à l'Espagne.

par Antoine Champagne - kitetoa

CNN concrétise ce qu'il y a derrière l'expression "traitement de l'information"

Dans la presse, comme dans tout métier, il y a des petits trucs de fabrication. Et puis des habitudes. Mais aussi, des bons et de mauvais journalistes. Il y a ceux qui croient tout savoir, ceux qui imposent une version d'une réalité qui est la leur. La seule possible. Ceux qui regardent le doigt et pas la lune. Bref, il faut de tout pour faire un monde. Les méthodes journalistiques feront l'objet d'un prochain article...

par Antoine Champagne - kitetoa

Q.I. anal...

Si l’on part du principe que l’écosystème “agences-clients” évoqué dans un précédent billet vit dans une réalité modifiée où tout le monde accepte que l’on fonce dans le mur en klaxonnant, il faut imaginer un monde à l’envers ou tout serait illogique. Normalement, on ne devrait trouver dans la com’ que des salarié(e)s d’un niveau intellectuel très élevé. Pour faire de l’art (de la pub ou de la com’) il faut des gens particulièrement “giftés” comme disent nos amis américains.

par Antoine Champagne - kitetoa

Un VRP du nucléaire en visite à Tokyo

Trop fort l'artiste... Toujours au top dans sa stratégie enfantine du "moi, moi, moi", le président Français sera le premier chef d'Etat à se rendre au Japon. Et il le fait savoir, l'information tourne en boucle sur toutes les radios, plateaux de télévision et journaux, notamment dans la Pravda Le Figaro. Il y a comme une incongruité dans cette histoire.

par Antoine Champagne - kitetoa

Nicolas Sarkozy ne veut pas jouer à "combien ça coûte ?"

Le Pentagone vient de fournir quelques chiffres aux Américains. La première semaine de frappes contre la Libye de Kadhafi a coûté environ 600 millions de dollars. Sans compter, bien entendu les opérations secrètes de la CIA autorisées par Barack Obama. En France, le ministère de la Défense et le chef de guéguerre Nicolas Sarkozy ont indiqué que l'implication de la France avait coûté... Heu... Non, vous ne saurez pas. Nicolas Sarkozy n'a visiblement pas envie de participer à "combien ça coûte".

par Antoine Champagne - kitetoa

Bienvenue dans la com' : le lexique

Comme à peu près tous les métiers, la com’ a son langage, son jargon. La différence avec les autres, c’est que généralement le jargon permet de nommer des choses techniques, qui n’existent pas dans les autres métiers. Il n’existe pas de mots simple pour désigner telle ou telle tâche, tel ou tel outil, alors que là, il existe des mots dans le dictionnaire français pour les désigner. Mais c’est tellement plus hype et trendy d’utiliser des mots qui ne veulent rien dire.

par Antoine Champagne - kitetoa

Vie (et mort ?) d’un projet

Dans la com’, on fait des “post-mortem”. C’est à dire que l’on analyse, après coup, ce qui a marché et ce qui n’a pas marché sur un projet. La plupart du temps, on s’intéresse surtout au fait que les gogos (vous et moi, en d’autres mots, le consommateur) aient ou non mordu à l’hameçon du message qui leur a été servi. Pas trop au fait que l’on ait réalisé un site utile ou pas au visiteur. Faisons tout de même l’exercice, pour une fois.

par Antoine Champagne - kitetoa

Petit mélange des genres et confusion sémantique

Il y a des petits matins glauques. Ces matins où l'insomnie vous tire du lit à des heures anormales. Vous vous faites un petit café et vous vous plantez devant la télé. De préférence une chaîne d'information continue parce que quelques heures avant, quand vous avez déconnecté de l'actualité, on parlait d'une attaque imminente sur Benghazi. Bien sûr, vous saviez que ce n'était pas pour cette nuit, mais la tévé le disait.

par Antoine Champagne - kitetoa

Il est peut-être temps de passer la droite décomplexée par les urnes

Allons, les révolutions façon 1789, la Commune de Paris, c'est fini. Il n'est plus question de passer les opposants politiques par les armes. En revanche, les passer par les urnes... Ce serait peut-être faire preuve de salubrité publique. Nous l'avons dit à plusieurs reprises sur Reflets.info, Nicolas Sarkozy et sa droite décomplexée n'ont peur de rien, surtout pas du ridicule. Rien ne les arrête.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa