Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

Les blessés éborgnés par les forces de l'ordre ne le sont pas par accident

Le LBD 40 doit être retiré de la liste des armes de maintien de l'ordre

Selon le décompte partiel du collectif Désarmons-les, douze personnes ont perdu un œil dans la répression du mouvement des gilets jaunes. Quatre ont perdu une main. Les tirs de balles en caoutchouc avec les LBD 40 ne sont pas, contrairement à ce qu'affirme la police, imprécis. Enquête.

par Antoine Champagne - kitetoa

Manifestation des gilets jaunes à Paris le 5 janvier 2019

Reportage photo

On était prévenus par le gouvernement, ceux qui continueraient à manifester seraient des "factieux" et les débordements seraient réprimés "sans concession". Plusieurs milliers de "factieux" ont donc défilé samedi dans les rue de la capitale. Les gaz et les LDB étaient de sortie.

par Antoine Champagne - kitetoa

Manifestation des gilets jaunes à Paris le 29 décembre

Reportage photo

Moins de monde à Paris que les semaines précédentes, mais bien plus que les 800 personnes annoncées en fin de journée par le ministère de l'Intérieur. Toute la journée, les forces de l'ordre ont tenté de briser les groupes de manifestants en les nassant, en utilisant des gaz lacrymogènes.

par Antoine Champagne - kitetoa

Manifestation des gilets jaunes à Paris le 22 décembre

Pour l'Acte VI, les chiffres ont encore été sous-estimés

Quelque 800 personnes à Paris, entendait-on en milieu de journée. On était probablement plus près de 2000 (annoncés en fin de journée). La police a de nouveau nassé, dispersé, gazé des manifestants calmes. Reportage photo...

par Antoine Champagne - kitetoa

Des policiers lancent leur "Acte I" en bas des Champs-Elysées

La manif que l'exécutif ne voulait pas

La gestion de la crise des gilets jaunes repose sur deux pieds : de fausses concessions et une répression violente par les forces de l'ordre. Le gouvernement redoute donc que la police se rebiffe. Jeudi 20 décembre, environ 200 policiers ont manifesté en bas des Champs-Élysées.

par Antoine Champagne - kitetoa

Manifestation des gilets jaunes, le 15 décembre à Paris

Reportage photo

Grâce à un "gros travail en amont", selon les mots d'un policier, il y avait beaucoup moins de monde ce 15 décembre. Ce qui n'a pas empêché les forces de l'ordre de nasser, d'inonder de gaz lacrymogène des manifestants ne présentant pour la plupart aucun danger.

par Antoine Champagne - kitetoa

Chers confrères, nous n'avons pas couvert la même manifestation

Gaz lacrymo, tirs tendus de LDB 40, la police a fabriqué des affrontements

En créant des confrontations, en blessant gravement des manifestants souvent pacifiques ou ne présentant aucun danger pour les policiers, les méthodes de maintien de l'ordre posent question. Il est temps de les repenser.

par Antoine Champagne - kitetoa

Pourquoi, dans les faits, il est désormais quasiment impossible de manifester

Brazil, c'est aujourd'hui

Avec le délit de "participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations", on peut désormais mettre en garde à vue une personne équipée de masque de protection contre les gaz lacrymogènes. Or, il n'y a plus de manifestations sans usage massif de ces gaz.

par Antoine Champagne - kitetoa

Gilets jaunes : En attendant la parole de Jupiter

Qui malheureusement ne servira probablement à rien

La presse est suspendue au discours d'Emmanuel Macron. Le peuple, lui, c'est moins sûr... Les mots de Macron risquent bien de n'avoir aucun effet sur la colère qui se répand.

par Jacques Duplessy

Manifestation des gilets jaunes, le 8 décembre à Paris

Reportage photo

Démarrée dans le calme, la manifestation s'est peu à peu tendue. Qui a jeté la première pierre ou la première lacrymo ? Peu importe, des deux côtés les débordements ont été nombreux.

par Antoine Champagne - kitetoa

Et si Emmanuel Macron allait au bout de son idée de startup nation ?

Les nouvelles technos au service d'une démocratie directe ?

On peut désormais régler ses impôts via Internet. Ce sera même bientôt la seule façon possible. Et si l'on votait les lois via Internet ?

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Manifestations samedi : le cercle de violence

L'exécutif dans une impasse

En dépit d'annonces visant à calmer les gilets jaunes, l'exécutif est dans une impasse, pris dans le cercle de la violence à laquelle il ne compte pas renoncer. C'est l'habituelle politique de la carotte et du bâton, si chère au vieux monde...

par Antoine Champagne - kitetoa

Casse, pillages, dégradations au cours de la manif parisienne des gilets jaunes

Faute de changer la France par les urnes, ils tentent par les burnes

La question n'est plus de savoir s'il faut condamner les violences. Il est temps de tenter de comprendre, d'expliquer comment on en est arrivés là, n'en déplaise à Manuel Valls.

par Rédaction

Journaliste : une profession en voie de disparition

Et le pire, c'est que c'est sans doute normal

Est-ce le journalisme en tant que tel qui disparaît ou une certaine forme de journalisme ? Quoi qu'il en soit, dans le monde qui vient, la presse du monde d'hier ne sera plus. Tout étant cyclique, évolutif, c'est sans doute assez logique.

par Antoine Champagne - kitetoa

Migrants : violation de droits de l’homme en Libye et cynisme européen

Une situation intenable

En Libye, les migrants sont torturés ou exploités. L'Europe regarde ailleurs quand elle ne met pas des bâtons dans les hélices des bateaux des ONG qui tentent de sauver les migrants en Méditerranée...

par Jacques Duplessy

Pas simple d’être solidaire des migrants en Italie

L'arrivée de l'extrême-droite n'est pas neutre

A Vintimille, de l'autre côté de la frontière les Italiens ne sont pas en reste pour venir en aide aux migrants. Mais les pressions d'un Etat passé aux mains de l'extrême-droite sont fortes.

Hubert Jourdan, le Cédric Herrou de l'ombre

A l'écart des médias, de nombreux bénévoles aident les migrants

Grande gueule, Cédric Herrou a retenu l'attention des médias. Dans l'ombre, d'autres bénévoles apportent leur aide aux migrants, en silence. D'autres encore, sont "en accord avec Dieu et le Cosmos".

Martine Landry ou l'absurdité des poursuites contre ceux qui viennent en aide aux migrants

Poursuivie devant les tribunaux pour avoir accompagné des mineurs sur 100 mètres

Membre d'Amnesty International, Martine Landry a convoyé à pied des mineurs sur une centaine de mètres. La voilà renvoyée devant un tribunal. Le procureur s'acharne...

Rétablissement des frontières en France depuis 2015

Un coût non négligeable...

Plusieurs milliards d'euros dépensés pour rétablir les frontières intérieures, une menace fantasmée, la voie choisie par la France est clouée au pilori par le Parlement européen.

par Antoine Champagne - kitetoa

Vallée de la Roya : les inquiétantes dérives des forces de l'ordre

Pour refouler les migrants, la France s'arrange parfois avec le droit...

Renvoi illégaux de mineurs non accompagnés, falsifications de documents, refus de permettre l’accès à un avocat, détention arbitraire, voilà la liste à la Prévert des manquements de l’administration et des forces de l’ordre.

par Jacques Duplessy