Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

De Haas-Lahaie : quand l'esprit Twitter rencontre la complexité

#BalanceTonPorc continue de faire l'actualité. De plus en plus violemment depuis que la tribune des 100 femmes du Monde a été publiée. Polémique. Scandale. Femmes contre femmes. Femmes Twittos contre "femmes du vieux monde" (selon les termes de l'une des protagonistes de la twitosphère, Caroline de Haas, dans une nouvelle tribune en réponse à la tribune de Deneuve et ses "alliées").

Édito
par drapher

Etat du monde en 2017 : un pas de côté

Pouvons-nous comprendre l'état du monde après cette année écoulée ? Est-elle particulière ? Y a-t-il un cap franchi, des événements majeurs indiquant une charnière politique , sociologique ou économique importante en 2017 ? À l'impossible, nul n'est tenu, et bien que l'exercice soit périlleux, il y a un pas de côté nécessaire à effectuer pour tenter de dégager un bout de sens global à cette année 2017 franchement… difficile et inquiétante. Suivez le guide.

Édito
par drapher

Analyse d'une rumeur sur les victimes du Bataclan

Le phénomène de la rumeur a produit des tonnes de littérature. Jean-Nöel Kapferer est l'un des auteurs qui fait référence sur ce sujet, pour ceux qui veulent pousser plus loin. Peu après l'attentat au Bataclan, une rumeur s'est propagée comme une traînée de poudre sur les sites d'extrême-droite, dans des journaux étrangers et même, en France dans les colonnes de Valeurs Actuelles. La rumeur veut que des personnes aient été castrées, éviscérées, on leur aurait arraché les yeux, on en passe.

par Antoine Champagne - kitetoa

Agence de com' super-branchée

Dans la Com’, tout est possible. Même l’improbable. Depuis des lustres, on nous explique que notre agence est au top des nouvelles technologies. J’avoue que j’avais un peu de mal à comprendre son positionnement. Nous ne sommes pas une SSII. Nous ne sommes pas non plus ce qu’on dit que l’on est, c’est à dire des spécialistes du marketing ultra personnalisé. Il faudrait pour cela qu’il y ait au moins un ou deux experts de la base de données. Or je ne les ai jamais vus.

par Antoine Champagne - kitetoa

Crise de civilisation : passer d'un monde illimité à un monde en perdition

L'état des populations qui composent les grandes démocraties est préoccupant. Lorsque les analystes de tous bords parlent de la "crise de la démocratie" en cours, ou de crise "sociale", "institutionnelle", ce qu'ils ne nomment pas directement est l'état d'esprit des habitants des pays développés. Un état d'esprit fort différent — et pourtant excessivement similaire par certains fonctionnements — de celui qui prévalait il y a moins de 40 ans.

Édito
par drapher

Pour la plupart des développeurs d'Eagle, ni débat, ni cas de conscience

Lorsque Bull décide, AmesysGate oblige, de se défaire de son activité Eagle, le groupe publie un communiqué minimisant l'importance de cette "branche". En clair, cela représentait "0,5%" du chiffre d'affaires et environ une "dizaine de personnes". Nous nous étions longuement interrogés sur les motivations de cette dizaine de personnes. En effet, lorsque l'on travaille sur Eagle (devenu plus tard Cerebro), il faut une sacrée motivation.

par Rédaction

AMES, Nexa : bienvenue sur la planète Salies

« Difficile de suivre précisément la route prise par Eagle. Le système d'Amesys est cédé à Nexa Technologies. Une cession déguisée pour certains, pour exfiltrer la société à Dubaï. » C'est ainsi que France Inter évoquait Amesys « nouvelle formule ». Reflets.info avait pourtant documenté la « disparition » d'Amesys, et sa résurrection sous la forme d'une entité bicéphale Nexa Technologies (France) et Advanced Middle East Systems (AMES - Emirats Arabes Unis). Reflets.

par Rédaction

La liste des clients de Nexa/Amesys s'allonge : de la DCRI à la Belgique en passant par la Turquie

Nos investigations, comme celles de Jean-Marc Manach ou d'Olivier Tesquet de Télérama avaient déjà permis de dresser une liste conséquente de clients d'Amesys, entreprise qui avait muté en Bull, puis en Nexa. Initialement, Reflets dénichait le projet Candy (bonbon en français) en Libye, qui sera suivi de Finger (deux doigts coupe-faim pour la capitale Doha) au Qatar, PopCorn au Maroc, Crocodile (le bonbon Haribo) au Gabon, Kinder en Arabie saoudite, Miko (les glaces) au Kazakhstan.

par Rédaction

Armes de surveillance de masse françaises : révélations sur les coulisses d'un commerce mortifère

Dans les jours à venir, Reflets.info va dévoiler les coulisses des ventes d'armes de surveillance massive à travers le monde effectuées par une entreprise française : Nexa Technologies. Ces produits permettant d'intercepter les communications d'un pays entier sont un commerce mortifère.

par Rédaction

A nos lecteurs : Reflets transphobe ?

Un article de Reflets évoquait le leak des « Paradise Papers » qui fait les titres dans toute la presse. Que disait cet article ? Que les leaks pointent des comportement qui sont moralement condamnables, aucun doute là-dessus mais que, in fine, ceux qui sont pointés du doigt continuent comme si de rien n'était. Les États-Unis continuent de créer des milliers de victimes collatérales de leur "guerre contre le terrorisme". Les optimisateurs fiscaux continuent d'optimiser.

par Rédaction

Zéro réponse... Miam, miam...

De:       Directeur de la Créa Date:    mer. 29/08/2008 14:29 À:         CREATION Objet :  Concours ! Concours de vidéo virale pour le festival de la pub de Méribel. Regardez, et dites-moi si ça vous inspire ! Décidément de directeur de la création est toujours aussi prolixe dans ses mails. Toujours aussi délicat. Toujours aussi poli avec ses troupes. Il met les formes dans ses mails. Bonjour…, merci…, toutes sortes de choses qui ne font pas partie de son vocabulaire.

par Antoine Champagne - kitetoa

Privatisation des voitures-radar : un contrat à haut risque sur le point d'être signé

Des documents internes au ministère de l'Intérieur révèlent le casse-tête juridique que représente "l'externalisation" des radars mobiles, ceux logés dans des véhicules banalisés et capables de flasher en roulant, car cette privatisation pourrait être considérée comme un prêt de main d'œuvre, ce qui est formellement interdit par la loi. Malgré l'enjeu, le premier contrat du genre, qui couvrira la conduite de 26 voitures-radar dans la région Normandie, pourrait être signé dès ce début de semaine.

par Stéphanie Fontaine

De l'indignation et de la propagande en 280 caractères

Twitter est un logiciel de microblogging mais n'est pas un "réseau social" (terme qui ne signifie pas grand chose si l'on y réfléchit bien) et il génère de nombreux comportements et émotions. L'indignation, menant à la dénonciation, est une composante principale de Twitter : dénonciation d'idées, de politiques, d'événements, d'actions, de personnes.

Édito
par drapher

Un ancien aspirant gendarme au coeur de la tentative d'attentat dans le 16ème arrondissement ?

Dans la nuit du 29 au 30 septembre, cet habitant du très chic quartier parisien du 16ème arrondissement ne devait pas s'attendre à cela lorsqu'il découvre — après avoir entendu des bruits dans le hall en pleine nuit — quelque quatre bonbonnes de gaz, un bidon et des seaux remplis avec environ 40 litre d'essence... Le tout raccordé à un téléphone portable faisant office de détonateur. Par chance, le dispositif, actionné trois fois par les auteurs de cette tentative d'attentat, n'a pas fonctionné.

par Antoine Champagne - kitetoa

#BalanceTonPorc : l'économie sexuelle libérale détournée au profit du star system

Pourquoi parler sur Reflets d'un hashtag twitter qui fait le buzz, alors que tout prête à rester tranquillement dans son coin et attendre que le déchaînement se tasse ? Peut-être parce qu'à un moment un sujet est tellement malmené et simplifié qu'il en devient très agaçant. Quel est le sujet ? Celui des propositions sexuelles indécentes d'hommes de pouvoir auprès de jeunes et jolies jeunes femmes ?

Édito
par drapher

Le Préfet de la région Aquitaine et de la Gironde remis à sa place par un tribunal bordelais

C'est à se demander ce qui a bien pu passer par la tête de la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) de la région Nouvelle Aquitaine. Sans s'être constituée partie civile dans un procès contre une entreprise de la région, elle envoie un courrier de cinq pages au Tribunal dans laquelle elle demande la condamnation de la prévenue. Cette note en délibéré est signée, par délégation, par le Préfet de région, Pierre Dartout.

par Antoine Champagne - kitetoa

Do you speak entre amis

Daniel Vorndran CC-BY-SA (2014) Une belle journée de manifestation, ce jeudi 21 septembre, juste avant le passage des ordonnances pour la loi travail. La RATP simplifie les trajets, tous ceux correspondant au trajet de la manif sont zappés, la rame roule à fond de train dans des stations vides. Elle est remplie de militants hilares. Ils sont venus de loin, et l'ambiance vintage du wagon, la connivence des passagers les réjouissent.

par Robert Matrice

Sephora, La Redoute à Roubaix ?

La grande déglingue des circuits pharmaceutiques s’est accélérée et arrive à son terme. Quelque 60 à 80% des bacs de médicaments viennent de Chine ou d’Inde. Un bateau bloqué, les Chinois qui nous font les gros yeux et hop, rupture des stocks. Qu’est devenue l’indépendance médicamenteuse de l’Europe ? Une chercheuse commande de l’amoxicilline en Inde. Elle contrôle pour son étude ce qui n’était finalement que de la poudre : concentration en amoxicilline, zéro.

par Le Doc

La haine en partage

Les présidents, les politiques en général, les intellectuels, les chefs d’entreprises, tous tweetent désormais. Mais pas seulement. Une très grande partie de la population se répand sur les réseaux sociaux. Et comme nous l’évoquions dans cet article, les « dirigeants » tweetent souvent des contre-vérités qui sont patentes. Il n’est pas nécessaire d’être un expert en fact-checking pour prendre la mesure du mensonge généralisé qui se développe dans la projection digitale de nos vies.

par Antoine Champagne - kitetoa

Attentats : tels des lapins pris dans les phares

A chaque "attentat islamiste", le même scénario se répète. Les chaînes d'information télévisées se mettent à l'heure de l'information en continu et des centaines de millions d'européens assis devant leurs poste regardent des images de foule et de véhicules de police, de pompiers, alternées par des interviews de témoins du drame. Le tout est commenté avec le timbre de voix de circonstance, tandis que viennent analyser la situation — à l'antenne — des spécialistes de la "chose terroriste".

par drapher