Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

We, the people of the Internets and the World

Vous n'y croyez pas. C'est normal. Vous appartenez à une autre génération. A un autre temps. Vous n'avez pas vu venir la profonde transformation de cette société. Bien sûr, cette transformation n'en est qu'à ses débuts et vous pensez encore pouvoir renverser la situation à votre profit. Sauver votre système. Faire perdurer cette oligarchie qui vous sert si bien. Vous disposez depuis des siècles d'une matière première abondante. Docile, malléable. Exploitable sans limites : les peuples.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

#AgenceH, you're so cu(l)te

Il y a comme un cliché. Celui des pubards, quinquagénaires, obsédés par le cul et les filles un peu bimbos. Et l'Agence H semble ne pas déroger... En regardant un peu ce que fait l'Agence dans google images, on a quand même la vague impression que les filles à poil, c'est un peu une marque de fabrique. Bien sûr, il y a Emma. Vous savez, la petite jeunette, mignonne qui chante grâce à l'Hadopi. Elle fait mine de montrer l'un de ses seins. Pourquoi ? Ça apporte quoi exactement au propos ?

par Antoine Champagne - kitetoa

Agence H : la cellule "Black LULZ" - S01 E02

C’était un territoire inconnu. Mais vaste. Une nouvelle frontière pour ceux qui iraient. Mais un territoire inquiétant pour ceux qui ne le connaissaient pas encore. Internet vu depuis la fenêtre des agences de com, c’était d’abord… Rien. Et puis les agences se sont dit que, finalement, il y avait des djeunz sur ce réseau. Traduisez : des cibles. Des acheteurs potentiels. Alors elles y sont allées. D’abord avec leurs habitudes. Mais ça ne suffisait pas.

par Antoine Champagne - kitetoa

Hack in progress chez Agence H : intrusion de LULZ

Dans la com, on est toujours à la pointe des tendances. D'ailleurs, lorsque l'on se rend sur la page Facebook de l'Agence H (voir résumé des épisodes précédents), on découvre une tagline intéressante : "Hit the road, Jack". Pour les non anglophones, cela veut dire à peu de choses près : "casse toi". Message subliminal pour l'avenir de l'Agence H sur Internet ? L'avenir le dira.

par Antoine Champagne - kitetoa

#AgenceH : Dans la publicité...

C'est un plaisir. L'Agence H a un potentiel comique hors normes. Il y a là à peu près tous les ingrédients d'une saga hilarante. L'agence qui a réalisé la campagne "PUR" de l'Hadopi -pour la bagatelle de 3,2 millions d'euros en recyclant une précédente campagne pour ERAM-  n'a pas fini de nous étonner. Un ordinateur de son réseau qui semble bien flooder des sites anti-Hadopi à coups d'insultes publiques.

par Antoine Champagne - kitetoa

Agence H : fail, ze return... All your LULZ are belong to us...

Dans un commentaire sur l'un de nos articles, le bot qui dépose automatiquement la gadgetophrase de l'Agence H nous explique : "Nous avons lu avec attention votre article et nous tenons à vous faire part de notre réaction. Nous condamnons bien sûr fermement l’action qui a été menée contre le site paspeurdhadopi.fr. Elle ne concerne en aucun cas une mission confiée par l’Hadopi à l’agence H. Elle ne répond pas non plus à une initiative de notre agence.

par Antoine Champagne - kitetoa

PURifier Internet, une vieille obsession chez EuroRSCG

Cela devrait être le buzz de l’été : la super campagne d’Hadopi, brillamment imaginée par EuroRSCG (Agence H), vient de prendre une volée de scuds de la part des hacktivistes anti hadopi. La bataille d’Hadopi voit là un second souffle, qui pourrait bien permettre de porter Hadopi au coeur de la campagne 2012.

Édito
par Fabrice Epelboin

La démocratie en action

Souvenez-vous... C'était hier. Les démocraties occidentales saluaient le printemps arabe. N'est-ce pas tout simplement magnifique, ces peuples qui se regroupent dans la rue, avec une seule idée en tête : la démocratie ? N'est-ce pas merveilleux de voir un peuple réuni par l'envie d'exercer réellement le pouvoir, qui fait preuve d'une grande retenue, qui est pacifique face aux matraques du pouvoir ? Combien de dirigeants des pays occidentaux ont salué ces mouvements ? Presque tous.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

DSK : "c'est trop dur la prison"

Je ne sais pas vous, mais moi je sais quels conseillers en communication je ne recruterai jamais. Ce sont ceux qui conseillent DSK. Vue la situation dans laquelle se trouve l'ancien patron du FMI et l'ancien candidat à la présidentielle, on aurait pu imaginer qu'il choisisse d'adopter une stratégie "profil bas". La presse américaine nous apprend qu'il vient d'eménager dans une maison plutôt cossue. Sa prison dorée donne une image déplorable.

par Antoine Champagne - kitetoa

j’te briefe grâââveeuuu

Dans la com’, chez les Mad Men, on se briefe grâve. On se briefe à tous les étages et tout le temps. Evidemment, il s’agit d’un mot du jargon qui fait croire aux membres de la grande famille de la com’ qu’elle existe. Un brief, c’est un partage d’informations nécessaires à la réalisation d’un travail. Notez que ce mot inepte a au moins une vertu : il est plus court que ma traduction. Et comme on l’utilise toute la journée, c’est plus pratique. Tout commence chez le client.

par Antoine Champagne - kitetoa

Synergologie : pas un geste !

Chaque année, ou presque, voit naître un produit ou une thérapie qui fait parler d'elle et qu'on oublie l'année suivante. L'été dernier, par exemple, les bracelets à hologrammes (Power Balance, EFX...) étaient partout. Les imitations et condamnations diverses auront eu raison de ces bouts de plastique, et c'est tant mieux. La rentrée aura vu l'explosion du "régime Dukan" qui saura faire mincir votre portefeuille en prévision de l'été.

par nikoteen

#rev11 : Espagne (en cours) - France : (loading)

L'Espagne, qui se réveille ces jours-ci, à la grande surprise de certains, a semble-t-il donné des idées aux Français. Ce soir, quelques précurseurs tenteront d'établir un camp à la Bastille à partir de 19 heures. Dans le sillage de ce qui se passe Puerta del Sol. Reflets.info est curieux de savoir quelle sera la réaction des forces de l'ordre face à un campement de ce genre qui ne ressemble en rien à une manifestation classique...

par Antoine Champagne - kitetoa

Faut y croire

“L’important, c’est d’y croire”. Ainsi parlait Zarathoustra… Heu… Non, ainsi parlait l’un des patrons de l’agence de com’ qui m’emploie. C’est sûr. Si l’on y croit pas, la com’ ne marche plus. Imaginez ! Si d’un coup, le monde entier se mettait à douter : “et si finalement, tous ces messages visant à me faire consommer bien plus que ce dont j’ai besoin, étaient, creux, inutiles, faux, tendancieux, mensongers ?” Oullaaaah. Je n’ose imaginer. Mais alors…

par Antoine Champagne - kitetoa

Le protocole négrophobe de commémoration de l'abolition de l'esclavage

Ces images, attrapées sur le site Arrêt sur images montrent l'arrestation de militants pour la cause noire, invités à une commémoration de l'abolition de l'esclavage qui se tenait dans les jardins du Luxembourg le 10 mai dernier. Les militants portaient des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire "Brigade anti négrophobie". Pas de quoi fouetter un chat... et pourtant, le "protocole" semble justifier ce qui va suivre .

par bluetouff

Après "augmentez votre pénis", "augmentez votre journalisme" ?

C'est vendredi et vendredi, c'est jour de troll... J’étais tranquillement en train de consulter mon fil tweeter hier quand est apparu ce message de mon ami Jean-Marc Manach : "manhack Vous savez pourquoi @nicolaskb est le meilleur journaliste du moment? Parce que http://j.mp/mmDd3R #respect" Tiens, me dis-je, le meilleur journaliste du moment ? Allons voir ça. Ni une ni deux, clic-clic sur le lien.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Viduité et vacances

Quelques jours sont passés sans post. Pourquoi ? Simplement parce que dans la com’, on prend des vacances comme partout ailleurs. Pourtant, c’est généralement assez mal perçu. On peut comprendre assez simplement que dans certains métiers, lorsque l’on est absent, pour des vacances par exemple, cela puisse poser un problème. Prenons un exemple outrancier pour que tout le monde comprenne bien, y compris les gens qui bossent dans la com’…

par Antoine Champagne - kitetoa

Jacques Crémer a aussi de belles idées sur l'avenir de la presse...

A première vue, on pourrait se dire que tout ça, c’est de la faute de Bluetouff. C’est lui qui m’a incité à lire les articles de Jacques Crémer. En fait, non. La faute est imputable à Jacques Crémer. Car le monsieur est inventif. Visiblement, quand il écrit un article, on frise la merveillitude. Si j’étais tombé sur le billet concernant la nécessaire non protection des données personnelles avant Bluetouff, j’aurais pu le commenter, tant ce sujet m’est cher depuis 1997.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Bienvenue dans la Zik : Allez Marty, monte dans la Delorean !

Dans l'industrie de la musique, les premiers à avoir eu peur d'Internet ne furent pas vraiment les maisons de disque, mais les distributeurs. Je me souviens très bien de cette année où je travaillais pour l'un d'eux et particulièrement du jour où Universal à lancé sa plateforme de téléchargement légal, c'était le site universalmusic.fr. Un bide. Un bide monumental. Mais ce bide avait terrorisé les distributeurs.

par bluetouff

Bienvenue dans la Zik : Non Enrico, la culture ne changera pas le Net

En débutant cette mini saga je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée émue pour l'ami Enrico Macias. Artiste du 20e siècle adulé en son temps, Enrico Macias est très représentatif d'une génération qui a fait son beurre assez grassement à une époque bénie. Une époque où pour avoir l'illusion de créer, il fallait être adoubé par Saint-Universal ou Saint-Warner. Ecoutez Enrico, il va vous narrer ces temps anciens, sortez les kleenex, la détresse de l'homme est poignante.

par bluetouff

La démocratie, ce n'est plus ce que c'était, ma bonne dame...

Oh, je sais... Le temps passe et l'on oublie. Je me souviens, moi, d'un homme. Il s'appelle Robert Badinter. Cet homme, est l'artisan de l'abolition de la peine de mort en France. C'était le 30 septembre 1981. Une paye. Depuis, le monde a changé. Doucement. D'abord imperceptiblement. Puis, de plus en plus clairement. Jusqu'à ce que la majorité soit assez décomplexée pour assumer une nouvelle vision. Un nouveau mode de fonctionnement.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa