Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

#Leak : Revolutionner la quête de la transparence

Depuis plus de deux ans maintenant les fuites d'informations (ou "leak") pleuvent sur la toile. Le début de ce mouvement pourrait-il être attribué à Assange et à son équipe ? Où ont-ils simplement su sentir l'air de leur temps ? Si la  fameuse plateforme a d’abord décollé doucement, c’est grâce à Bradley Manning que Wikileaks va gagner ses lettres de noblesse. Le 25 juillet 2010, Wikileaks publie les journaux de la guerre en Afghanistan.

Édito
par shaman

Reflets : provoquer et inciter à la…réflexion

(C'est à la suite des commentaires quelque peu agressifs, commentaires qui obligent à répondre agressivement (ce qui n'est jamais très bon) que ce billet est né. Son objectif est simple : exprimer le pourquoi de la démarche des derniers articles, provocateurs et cinglants, mettant en cause des fonctionnements humains, les nôtres.

Édito
par Yovan Menkevick

Ecologie : si on arrêtait l'enfumage, deux minutes ?

(Ca devient très très agaçant les leçons d'écologies du XXIème siècle, leçons très décalées et souvent hors-sujet. Au fond, si l'on reprend un peu l'histoire et qu'on observe ce qu'il se passe aujourd'hui, est-il vraiment intelligent d'être "écologiste" ? Pas si certain…) Au début des années 70 ils étaient pris pour des rétrogrades totalement abrutis : les hippies écologistes.

Édito
par Yovan Menkevick

Comment avoir l’air ridicule en quelques mails

Ma première connexion à Internet remonte à 1994. Je m’en souviens comme si c’était hier. A l’époque, il y avait un logiciel qui permettait d’aller chercher du contenu sur des serveurs “Gopher”. Cette petite introduction digressive pour vous faire comprendre que je suis rompu, par habitude et observation attentive des usages du Net, aux discussions par mail ou de type café du commerce (Usenet).

par Antoine Champagne - kitetoa

Changer le monde

Changer le monde tous les matins, ça doit être fatiguant. J’avais déjà évoqué cet aspect du travail dans la com’ dans un précédent billet. J’y reviens en détail. Certaines personnes ont un travail qui vise à changer, ou tout au moins, à améliorer nos vies, le monde dans lequel nous évoluons. C’est sans doute le cas des éditorialistes, des médecins, des membres des ONG, etc. La liste est longue.

par Antoine Champagne - kitetoa

DiY : une maison bio-climatique autonome en énergie, why not ?

Drapher, fidèle membre de Reflets, souhaitait nous parler d'un sujet qui lui tient à coeur : sa maison, imaginée et dessinée avec son amie, une sorte de maison en mode DiY qui hacke les dépendances institutionnalisées.

Entretien
par Amicalement

Bienvenue à la Netocracy

Johannes Gutenberg, vers 1456 après J.-C. Au vu des débats sur l’hacktivisme ces derniers jours sur Reflets, le moment semble bien trouvé pour publier en français cet article initialement paru en anglais ici même il y a quelques semaines afin de contribuer au débat.

Édito
par David Dusa

De l'indépendance, des médias et du pognon

Qu'est-ce qu'un média indépendant, quelle est sa vocation, comment peut-il perdurer, avec quels moyens, et que peuvent les lecteurs ? Une fois ces questions posées, quoi qu'en disent les esprits chagrins, (la plupart du temps, des professionnels des médias aux puissants actionnaires ou financés par la publicité), les réponses ne sont pas autant "à géométrie variable" ou "souples" que ce que le milieu médiatique veut bien en dire.

Édito
par Rédaction

Les jeux olympiques, ça fout un peu la gerbe quand même...

Reflets est le reflet de ses auteurs et l'on y voit parfois des opinions contradictoires. C'est tant mieux. Par exemple, il y a quelques jours, un article saluait la cérémonie d'ouverture des jeux. Personnellement, j'y vois une abomination, un triomphe du storytelling. Imaginez un monde où les multinationales sont gentilles comme des teletubbies, où elles donnent des fonds pour soutenir l'esprit du sport et rien de plus.

par Antoine Champagne - kitetoa

The Netocracy is coming (you better be ready)

We are in the middle of a social revolution spawned by the possibilities of the Internet and its democratization that gives 2 billion humans the possibility to obtain information, interact and develop ideas. This process has given birth to a collaborative web (2.0) as people realized they could get connected to each other as much as to websites.

par David Dusa

Qosmos : l'enquête préliminaire est ouverte

Illustration par @Monanorak Et hop, c'est parti mon kiki! Cette fois il va peut être falloir trouver des arguments un poil plus sérieux que "Les contrats n'ont pas été retrouvés ». Une excuse un peu curieuse quand on est une entreprise maitrisant parfaitement l'outil informatique. Alors que chez Qosmos on s'agite dans tous les sens et que les fouilles archéologiques continuent pour retrouver ces satanés contrats, Reuters indique que le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire.

par bluetouff

Qosmos - Amesys : l'art de prendre le reste du monde pour des cons

Prendre le reste du monde pour un con, c'est une attitude que l'on rencontre souvent. Prenez le secteur financier... Il précipite le monde dans un chaos pathétique en sifflotant et en engrangeant des bonus. Ça dure depuis des années et ça passe. Sans doute en raison de la complexité organisée de ses métiers. Personne n'y comprend plus rien. Du coup l'analyse critique est complexe et peu de gens s'y risquent. Les financiers stigmatisent facilement ceux qui la tentent, en noyant le poisson.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Is France about to End Exporting Surveillance Technology?

During a public radio show held in Montpellier (France) on july 20th and hosted by public radio FranceCulture and Le Monde, France's best known and weightiest newspaper, French State Sec. for Digital Economy Fleur Pellerin announced she was opposed to suveillance technology exports to oppressive regimes. This shocking announcement, coming from a country known to be among the world's leaders in mass surveillance technologies, should come as a relief to many living in oppresive regimes.

par Fabrice Epelboin

Hackerland : le hacking rural

Le concept de hackerspace est désormais bien connu, il se développe un peu partout en France. Mais celui du hackerland en est encore au stade expérimental. Cette conférence de Philippe Langlois du /tmpl/lab (le plus vieux hackerspace de la région parisienne) permet de mieux appréhender ce concept de hackerland tout à fait passionnant, aux potentiels délirants…

Édito
par Yovan Menkevick

Fillon balance les blackOps internet de l'UMP

Souvenez vous : l'armada numérique de l'UMP avait fait, durant la campagne présidentielle, les gorges chaudes de nombreux internautes. Disparitions mystérieuses d'une multitude de comptes Twitter, lancement de rumeurs intempestives, et j'en passe... bref : l'infowar, c'est maintenant.

par Fabrice Epelboin

Reflets, les sous, l'avenir, la vie...

Le 23 décembre 2010, Reflets.info est né. Bien entendu, nous étions déjà là avant, mais la première publication sur le Web date du 23 décembre 2010. Nous avions choisi un business model révolutionnaire, issu de mois de brainstorming avec les plus grands con-sultants du Web 2.0 et même 3.0. Nous n'aurions pas de pubs pour agrémenter nos pages tristes. Ni gifs animés, ni flash tonitruants. Même pas une pauvre popup. Non.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Sexe, amour et handicap

Depuis la nuit des temps, l’humain s’est évertué à créer des reproductions de lui-même, des images de son temps, des témoignages de son univers. De la grotte de Lascaux à l’holographie, en passant par Niepce, Michel Ange, Van Gogh ou encore Doisneau, l’image a été et sera toujours le témoin de notre temps.

Édito
par epimae

Hubooster : enlarge ta socialitude et passe pour un gros con dans les intertubes

Hubooster SAY SUPAIRE ! Chez Reflets, nous recevons, comme tout le monde beaucoup de spams. Depuis les pilules bleues pour faire grossir le zizi jusqu'aux répliques de Rolex, ce fléau occupe annuellement nos neurones plusieurs heures, des heures perdues à faire la chasse aux emails non sollicités qui passent nos filtres. Comme vous, ceci nous agace.

par bluetouff

Anonymous se ligue contre Amesys-Bull

Rejoignant les appels d'Anonymous Tunisia - la branche la plus virulente d'Anonymous sur le territoire tunisien -, le collectif Anonymous Francophone se joint à l'operation Revolution404 et dénonce, dans la foulée de OpBull - l'obscurité qui entoure les usages faits des technologies de surveillance.

par Fabrice Epelboin