Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

Bull vend Eagle... à un actionnaire de Crescendo, qui est l'actionnaire principal de... Bull

Début mars 2011, Bull annonçait  avoir "signé un accord d'exclusivité pour négocier la cession des  activités de sa filiale Amesys relatives au logiciel Eagle, destiné à  construire des bases de données dans le cadre d'interception légale sur  internet". La vitrine française de l'informatique percevait désormais comme une épide dans le pied son activité d'interception du trafic IP, celle-là même qui avait permis la fusion Bull Amesys.

par Antoine Champagne - kitetoa

Diane 35 et les pilules 4ème génération

Nous avons tous entendu parler de la polémique Diane 35, relayée par les médias, renforcée par biquet qui se sent bien inquiet de savoir que son casse-dale risque de mourir d'un AVC. Rappelons nous tout de même que Diane 35 est commercialisée depuis 1987. Et qu'à ce jour, nous comptabilisons 4 décès, un dommage collatéral "acceptable" quand on découvre la notice de ce contraceptif, comme celle de bien d'autres.

par Delphine Courel

Qosmos et FSI : restons optimistes, il reste quelques dictatures et quelques Etats policiers

Pendant qu'Amesys (désolé de troller cher Aziz Ridouan et chère Fleur Pellerin) voit les soucis judiciaires arriver, pendant que Bull maquille une pseudo vente de la partie Eagle en la cédant à son ancien dirigeant, Qosmos bouge. Cette autre entreprise spécialisée dans le Deep Packet Inspection et qui avait été prise la main dans le pot de confiture syrien est, comme Bull/Amesys, bénéficiaire de fonds publics via le Fonds stratégique d'investissement.

par Antoine Champagne - kitetoa

J'ai des doutes...

Par hasard, en ouvrant mon navigateur (c’est la page par défaut), mon oeil a été attiré par la liste des nouveaux arrivants. Sachant que 70% des salariés ont quitté l’Agence cette année, j’étais curieux de lire la liste des nouveaux qui je l’espérais, venaient remplacer les partants.

par Antoine Champagne - kitetoa

Quand j'entends le mot "culture", je sors la kalachnikov.

J'avais le titre dans la tête depuis longtemps, et j'attendais le bon moment. L'occasion m'en est donnée par l'excellent article de Vincent Maraval dans Le Monde intitulé : "Les acteurs français sont trop payés !" (1). L'auteur y révèle de l'intérieur, comment le système de financement du cinéma français entretient aux frais de la nation des fortunes extraordinaires et une économie du divertissement digne d'une royauté d'opérette. (Le lien est en bas de la page...

par polR

Concertation(s), piège(s) à con(s)

Ce matin 13 novembre, on apprend que Greenpeace vient de décliner l'invitation du ministère de l’Écologie de participer au "Grand débat sur l'énergie" qui devrait nous aider à avaler la pilule des gaz et pétroles de schiste (ça fait aussi la Une ce matin) et de nous convaincre que, finalement, "rester dans le nucléaire" a ses avantages. Qu'est-ce qu'ils ont encore, ces obscurantistes qui rêvent de retourner à la bougie?

par Jet Lambda

Ouvre tes oreilles et tes yeux connard de lecteur !

On ne pouvait boucler cette petite saga sur la presse sans parler des lecteurs, des auditeurs et des téléspectateurs... Ben oui... Voyez-vous, dans la presse, les messieurs Excel sont persuadés que si l'on donne de la merde à lire (pour la presse écrite) aux lecteurs, ils liront de la merde et ne demanderont pas autre chose.

par Antoine Champagne - kitetoa

Coucou la Libye, tu reprendras bien une louche d'Amesys ?

Souvenez-vous amis lecteurs... Reflets vous a parlé, re-parlé, et re-re-parlé d'Amesys/Bull, la joyeuse bande d’exportateurs des Droits de l'Homme à la française avec la participation spéciale de Nicolas Sarkozy et de ses amis proches. Un petit business qui marche bien. Si bien, d'ailleurs, que les salaires des responsables des #Dix qui développent le bousin feraient pâlir ceux de patrons de boites nettement plus grosses.

par Antoine Champagne - kitetoa

Merci M. Excel d'avoir si bien précarisé le métier de journaliste...

Fort heureusement, la presse est une sorte de contre-pouvoir et quand les gouvernements ou des dirigeants peu scrupuleux ont tendance à jouer avec le droit du travail, elle est là, sur son cheval blanc, prête à défendre la veuve et l'orphelin.Les exemples sont nombreux. Ici, chez Libération, là chez Le Point ou encore ici sur le site du Monde.

par Antoine Champagne - kitetoa

Ami lecteur, tu reprendras bien un gros bol d'AFP et de Reuters ?

Allez, trêve de critiques stériles, peu constructives, aidons la presse à s'en sortir. Le Reflets Think Tank (RTT), une spin-off de ./Rebuild.sh, la société qui édite Reflets.info, propose ses services aux sites des journaux traditionnels. Nous pouvons encore sauver Lemonde.fr et peut-être Liberation.fr. Ecrire à rtt@reflets.info pour une prise de contact.

par Antoine Champagne - kitetoa

N'est pas révolutionnaire qui veut, dans le petit monde du journalisme

Ces dernières années, le nombre de "pure players" a drastiquement augmenté. Rue89, Mediapart, Owni, ..., ils sont nombreux dans le petit monde du journalisme à choisir la publication uniquement sur le Net, cet outil formidable de diffusion d'informations. Et tous d'expliquer qu'ils allaient faire un journalisme d'un genre nouveau. Pratiquement révolutionnaire. Ça tombe bien, il y a un désamour croissant des générations actuelles pour la presse. Oui, sauf que, n'est pas révolutionnaire qui veut.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le Point : robots, veuillez cacher ces articles que je ne saurais voir...

Ah... Le Point, un vrai journal qui sait redresser les torts lorsqu'il le faut. Par exemple, sa dernière couverture est parlante : il y a en France des "enfants gâtés" qui bénéficient de salaires mirifiques, de revenus indus, qui échappent à l'impôt. Salauds... Heureusement, Le Point, et son directeur de la rédaction, Frantz-Olivier Giesbert sont là pour pointer du doigt tous ces "enfants gâtés" qui ont tant de choses à se reprocher. Dans la foulée du Nouvel Observateur qui a un fichier robots.

par Antoine Champagne - kitetoa

Nouvel Obs, taxe Google et autres robots.txt : le bon gag du soir

Certains lecteurs diront que l'on a encore pondu un article un peu obscur parce que "technique". Il n'en est rien et nous allons faire tout notre possible pour être le plus explicite possible... Votre serviteur est un observateur avisé d'Internet depuis... Depuis avant que le Web n'arrive. Non, Internet n'est pas le Web et inversement. Oui, il y avait un Internet avant le Web. Si, si, il y avait des pages et des pages de documents présents sur le réseau, pas juste le mail ou les newsgroups.

par Antoine Champagne - kitetoa

Reflets fait sa Radio en public et en direct le 24 octobre à 19h !

Après avoir beaucoup écrit pendant un an et demi, Reflets prend la parole. Nous bêta-testons une émission de radio d'une heure, en direct, avec l'aide de la Cantine et de Tryphon. L'émission est ouverte au public dans la limite des places disponibles. Inscrivez-vous sur le site de La Cantine et rejoignez-nous ce mercredi 24 octobre ! Pour ceux qui ne sont pas à Paris ou qui ne peuvent se déplacer, un player sur Reflets.info devrait vous permettre de suivre l'émission en direct.

par Antoine Champagne - kitetoa

Science et idéologie : une relation à haut risque #climategate

Si de nombreux débats, des questionnements de fond sur des problématiques importantes, touchant à de nombreux domaines, n'ont plus véritablement lieu et sont remplacés par des confrontations de points de vue, d'attaques et d'ostracisme, il est important d'en comprendre les causes et les effets. Ce phénomène de plus en plus présent dans toutes les sphères publiques, professionnelles, semble être causé par un principe de plus en plus répandu : l'idéologie. Et la lutte de pouvoir qu'elle entraîne.

Édito
par Yovan Menkevick

Reflets : red or blue pill ? (free of charge)

Totalement gratuite, la suite de l'ordonnance de Reflets sur l'influence. L'un des médicaments prescrit donnait quelques clés grâce à l'expérience d'influence majoritaire d'Asch. La pression du groupe et du nombre peut mener les individus, c'est-à-dire nous tous, à accepter des "fausses vérités" si le groupe qui nous entoure est majoritairement d'accord pour accepter cette "fausse vérité" comme acceptable, donc juste, alors qu'elle est fausse.

Édito
par Yovan Menkevick

Fyodor, we (data)love you

Dear Fyodor, it's been years since we have not had a ride on a rotten motorbike... This time, let me tell you how much we (data)love you. We're taking you for a tour around the Net with nice boxes, plenty of space for data, strong chips, you know what I mean...           Re: Hakin9's new Nmap Guide From: Fyodor <fyodor () insecure org> Date: Wed, 3 Oct 2012 15:42:12 -0700 On Fri, Sep 28, 2012 at 01:05:25PM -0700, Fyodor wrote: Hahahaha, I just saw the guide.

par Antoine Champagne - kitetoa

#Leak : Revolutionner la quête de la transparence

Depuis plus de deux ans maintenant les fuites d'informations (ou "leak") pleuvent sur la toile. Le début de ce mouvement pourrait-il être attribué à Assange et à son équipe ? Où ont-ils simplement su sentir l'air de leur temps ? Si la  fameuse plateforme a d’abord décollé doucement, c’est grâce à Bradley Manning que Wikileaks va gagner ses lettres de noblesse. Le 25 juillet 2010, Wikileaks publie les journaux de la guerre en Afghanistan.

Édito
par shaman

Reflets : provoquer et inciter à la…réflexion

(C'est à la suite des commentaires quelque peu agressifs, commentaires qui obligent à répondre agressivement (ce qui n'est jamais très bon) que ce billet est né. Son objectif est simple : exprimer le pourquoi de la démarche des derniers articles, provocateurs et cinglants, mettant en cause des fonctionnements humains, les nôtres.

Édito
par Yovan Menkevick

Ecologie : si on arrêtait l'enfumage, deux minutes ?

(Ca devient très très agaçant les leçons d'écologies du XXIème siècle, leçons très décalées et souvent hors-sujet. Au fond, si l'on reprend un peu l'histoire et qu'on observe ce qu'il se passe aujourd'hui, est-il vraiment intelligent d'être "écologiste" ? Pas si certain…) Au début des années 70 ils étaient pris pour des rétrogrades totalement abrutis : les hippies écologistes.

Édito
par Yovan Menkevick