Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

Comment faire bouillir une population sans qu'elle ne s'en rende compte

Tout le monde ou presque connaît l'histoire de la grenouille que l'on fait bouillir vivante à feu doux. Le principe que raconte cette histoire est simple : si vous voulez faire cuire une grenouille vivante en la faisant bouillir, il ne faut pas la plonger dans une casserole d'eau bouillante, puisque sous l'effet de la trop forte chaleur, celle-ci s'enfuirait aussitôt.

par Yovan Menkevick

Comment atomiser du béton armé

Tous les symboles ont volé en éclat dimanche dernier dans la Meuse. Une foule joyeuse de 400 personnes a exécuté avec brio un permis de détruire collectif, décidé la veille, pour abattre près d'un kilomètre de béton armé qui encageait le bois Lejuc, une forêt de la commune de Mandres-en-Barrois.

par Jet Lambda

François Hollande : un chef militaire qui n'assume pas les pertes humaines ?

À chaque crime [de masse ou connoté terroriste] sur le territoire français en lien avec l'État Islamique, la réponse du chef de l'État et de son premier ministre est toujours la même : "Nous sommes en guerre". Cet argument servirait d'explication à la perpétration des meurtres commis par des « soldats de l'État Islamique » [assimilés à des ennemis intérieurs].

par drapher

Engagez-vous, ou la énième rupture

Que faire contre le terrorisme ? De grandes déclarations creuses ? Continuer de foncer dans le mur en klaxonnant ? Décidément, l'exécutif n'en est pas à une erreur près. Mais ce qui est le plus troublant, c'est cette propension à jeter de l'huile sur le feu. Alimenter la haine qui monte. Bien entendu, ceux qui ont allumé le feu sont à chercher du côté de Daech. Nul ne le contestera. Mais tout de même...

par Antoine Champagne - kitetoa

Démocratie fissurée : chroniques d'un mauvais élève de la République (2)

Taux de chômage de 1968 à 2010 L'OMC est créée l'année du décès de Kobain, et donc de Nirvana. Coluche ou Desproges ont été remplacés par… Pierre Palmade et Murielle Robin. Ou Jean-Marie Bigard. Je regarde de temps en temps chez l'arrière grand mère de mon premier fils, ces pathétiques tentatives arrivistes de ces pseudo artistes de faire rire le bon peuple avec leurs propres travers.

par drapher

Démocratie fissurée : chroniques d’un mauvais élève de la République (1)

Le projet n’a rien d’ambitieux, mais il m’amuse : raconter, sur une période de 30 ans, la disparition progressive de tous les idéaux politiques français (et autres…) doublé de l’écroulement de la démocratie. Cet exercice, ô combien subjectif, passe par le filtre des rencontres, expériences, voire « aventures » d’un informaticien, musicien  et écrivain devenu journaliste, qui n’a jamais voté, mais a toujours cru bon de chercher à comprendre la société qui l’entoure, voire la changer : moi.

Édito
par drapher

Déchets nucléaires : investir, coloniser, enfouir

Un petit coin de Lorraine devient le théâtre d'une radieuse guerre de tranchées. C'est à Bure, un micro village de la Meuse, que les intérêts de toute l'industrie nucléaire vont se jouer pour des millénaires. C'est là qu'une grande poubelle radioactive est en gestation, dans le sous-sol argileux de ce coin de campagne quasi désertique, où les résidus les plus toxiques de la filière atomique se cherchent une petite place au chaud.

par Jet Lambda

Nous vous scrutons, bien que ce ne soit pas vous la cible

Comment repérer des criminels dans une foule, sans scruter la foule ? Comment connaître les habitudes des terroristes sans connaître celles des non-terroristes ? Comment établir des profils type, sans les comparer à un ensemble ? Comment créer des alarmes comportementales sans connaître les habitudes du plus grand nombre ? Comment fouiller la vie privée d'un seul individu, sans savoir à quoi correspond le quotidien des autres ? Toutes ces questions n'en représentent qu'une seule.

par drapher

IOL : mais à quoi ça pourrait bien servir ?

Le système d'interception des communications Internet (IOL, Interceptions Obligations Légales), mis en place depuis 2009 par le gouvernement français — via, notamment, l'entreprise Qosmos — permet d'écouter les personnes connectées au réseau. Tout le réseau français. La question de l'ampleur de l'utilisation de ce système est posée, renvoyant dos-à-dos (pour ceux qui daignent s'intéresser à cette révélation) les défenseurs d'une thèse d'une surveillance "systématique", "massive", ou "ciblée".

par drapher

Comment transformer une manif en promenade carcérale

Comment dire… La manifestation du jeudi 23 juin, d'abord menacée d'interdiction, puis carrément interdite, ensuite finalement "autorisée" mais fermement encadrée dans un parcours circulaire entre Bastille et Bastille, avait des airs de manège de fête foraine, ou même de cage de cochon d'inde avec sa petite roue en plastique. Les négociations qui se sont déroulées ces derniers jours autour de cette nième mobilisation contre la loi "Travaille!

par Jet Lambda

Do you speak tout est normal ?

Encore un nouveau trajet. C'est surprenant, je parierai sur un accord avec les casseurs, ils sont en train de cartographier toutes les banques de Paris. Mais un nouveau trajet, ça veut dire du stress, peu de visibilité pour savoir où l'on est, ce qui reste comme trajet. Le bon point du choix d’un départ Place d'Italie, c'est que l'on est aux portes du quartier sud-est asiatiques, et l'on peut donc troquer l'éternelle merguez pour une brioche à la vapeur.

par Robert Matrice

Le travail : tout un métier…

Le blocage entre le gouvernement et une grande partie de la société au sujet de la réforme du code du travail se situe sur un autre plan que celui — largement traité — d'une volonté des uns d'améliorer la performance des entreprises (tout en offrant de nouveaux outils de dialogue et de protection sociale aux employés) et de l'autre d'un refus de changer quoi que ce soit aux règles qui régissent le travail.

Édito
par drapher

Sauver la foire du foot et éteindre la révolte? Traitons les manifestants comme des hooligans!

Voilà une idée qu'elle est bonne ! Délaissée sur sa (vrai) gauche, l'équipe de choc de Manuel Valls trouve heureusement des adversaires droitistes forts compréhensifs pour faire la synthèse entre l'Euro 2016 et la chienlit qui paralyse la France.

par Jet Lambda

Désencercler, tout un métier

Les armes de la police anti-émeutes utilisées pour réprimer le mouvement social s'offrent une notoriété inattendue. Cela fait maintenant près de trois mois que les manifestations et les blocages en riposte à la funeste "loi Travaille !" se succèdent, malgré les espoirs d'un gouvernement aux abois qui n'attend que le début de l'Euro de foot pour espérer voir la contestation baisser d'intensité.

par Jet Lambda

Crise sociale : et si on parlait de projets ?

La crise sociale déclarée dans laquelle est plongée la France peut être résumée en quelques points. Le pouvoir politique en place à décidé de modifier profondément le rapport de force dans le monde du travail, entre employeurs et employés, par le biais d'une loi.

Édito
par drapher

Crise sociale : c'est l'injustice qui est en cause

La loi travail n'est potentiellement qu'un déclencheur d'un malaise de société bien plus profond. Les dernières révélations des Panama Papers ne sont qu'une partie du puzzle, celui d'un système profondément injuste que les populations des pays développés commencent à parfaitement cerner, et subissent de plein fouet depuis la crise financière de 2008.

Édito
par drapher

Démocratie française : le virage

Oh, bien entendu, il est assez naturel de blâmer François Hollande, Manuel Valls et dans une moindre mesure leur supplétif, Bernard Cazeneuve. Oui, ils sont responsables des violences policières actuelles. Et elles ne sont pas anecdotiques. Mais se contenter de reprocher aux hommes politiques leur dérive sécuritaire, leur entrain à faire basculer la Démocratie dans... Autre chose, c'est un peu court. Non, il faut aussi se lancer dans une petite introspection.

par Antoine Champagne - kitetoa

Do you speak ça va mieux ?

26 mai 2016. Suite à l'opération manche de pioche de la CGT, j'avais séché la précédente manif, ambiance de merde, et surtout pas envie d'être là pour le match retour. L'affaire s'est finalement apaisée. Les manifs saute-mouton, c'est folklorique, mais ce n'est pas terriblement efficace. Donc, cette fois-ci, pour booster un peu la manif, il y a une bonne couche de grève dans des secteurs stratégiques. Raffineries, dockers, routiers, centrales nucléaires, journaux papier.

par Robert Matrice

Les membres de la rédaction de Reflets n'ont pas été pris en otage

Vous avez sans doute lu dans la presse que toute la rédaction de Reflets avait été prise en otage. C'est faux. Nous tenions à rassurer nos lecteurs, les journalistes de Reflets n'ont pas été pris en otage. Nous allons et venons librement, personne ne pointe une arme sur nos tempes, nous ne vivons pas reclus dans une cave, enchaînés, nous pouvons aller au restaurant ou nous cuisiner de bons petits plats. Tout va bien.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Do you speak lacrymo?

Bon, j'ai entendu le passage du 49-3 en direct, comme on écouterait un match de foot, en croyant jusqu'au bout qu'il se passerait quelque chose, genre la station Mir qui tombe juste devant l'Assemblé Nationale. L'annonce du report des votes, déjà, ça laissait peu d'espoir, et le suspens n'a pas été long. Passage en force. Gros bazar devant l'Assemblée, le pont est bloqué, grosse pluie. Grosse flemme, je rentre, et je rate la fête de la lacrymo et de la grenade à broyer les couilles.

par Robert Matrice