Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

Et si on posait des boites noires à la Poste et chez les cybercommerçants ?

Nous vous en parlions sur Reflets en octobre 2013, une proposition de loi portée par le sénateur Richard Yung visant au renforcement de la lutte contre la contrefaçon est actuellement en train de faire son nid, totalement dans l'ombre de la loi de renseignement. Etrangement... Comme tous les coups tordus, elle fit l'objet d'une procédure accélérée pour être finalement adoptée fin février 2014.

par bluetouff

Sous le règne de la gouvernance algorithmique

Le problème central du projet de loi sur le renseignement, est celui des "boites noires" — installées chez les FAI, les hébergeurs — et permettant une surveillance des "comportements terroristes" grâce à des algorithmes (secrets). Jean-Jacques Urvoas, interrogé ce matin  (très légèrement) sur RMC à ce sujet par Bourdin, a pu "rassurer" les citoyens. Jean-Jacques Bourdin, a aboyé très fort, laissant entendre qu'il s'inquiétait de la possibilité de… quoi au juste ? Une surveillance de masse ?

par drapher

#PJLrenseignement : sommes-nous dans une situation pré-révolutionnaire ?

Cazeneuve avec Clapper, le chef du renseignement américain, en février 2015. Pour parler du recrutement terroriste sur Internet (AFP) La découverte du contenu du projet de loi pour le renseignement a stupéfait un bon nombre d’observateurs de la société française.

Édito
par drapher

Petit manuel [valls] de novlangue par temps de crise [démocratique]

Ce que l'on appelle "novlangue" est l'invention d'un auteur d'anticipation des années 30, Georges Orwell. Si les lecteurs ont retenu l'aspect "surveillance permanente" du roman 1984 d'Orwell, moins nombreux sont ceux qui se sont penchés sur cette problématique de la novlangue. Elle est pourtant très importante, voire plus importante que la surveillance de tous les instants exercée par "Big Brother", ce dictateur qui parle en permanence aux individus dans leur quotidien par le biais des écrans.

par Yovan Menkevick

Parlons un peu de la sous-démocratie française

En France, nous vivons dans une démocratie. Nous vivons dans une démocratie, parce que nos libertés sont garanties, en apparence : celles de déplacement, d’opinion et d'expression, de la presse, de la propriété privée, de la vie privée. Mais il se trouve, qu’en quelques années, ces « garanties démocratiques », bien qu’établies sur le papier, se sont dégradées. Fortement. Pas pour tout le monde. Pas de la même manière pour tous. Mais le constat est là.

Édito
par Yovan Menkevick

La boite noire gouvernementale chez les FAI

Le GLINT, une boite noire traqueuse de barbus terroristes idéale pour les FAI, développé par la France pour la Libye de Kadhafi Ils sont devenus fous. Aujourd'hui le Figaro évoque un projet gouvernemental de "boite noire" chez les fournisseurs d'accès. Sans même parler de solution technique, on sent tout de suite que nous sommes en train de franchir la ligne rouge. Détection comportementale sur le Net : il s'agit toujours de faire la traque aux cyberbarbus, c'est pour notre bien.

par bluetouff

Putain de DNS menteurs

Difficile de porter un regard sympathique sur la mise en place des mesures de blocage administratif des sites web "faisant l'apologie du terrorisme". C'est même avec une certaine tristesse que les "vieux internautes" (et de plus jeunes qui ont compris à quoi sert le bouzin) observent ce qui est en train de se mettre en place dans notre pays.

par bluetouff

La guerre des levants : épisode V - La République contre-attaque (Cham Wars, episode 5)

Vous êtes restés sur votre faim lorsque l’épisode IV s’est terminé, et c’est bien compréhensible. Le suspens était à son comble : les rebelles de Syria VII allaient-ils parvenir à faire tomber l’ignoble dictateur Bachar-el-Bachar ? Les armes de destruction massive utilisées par le monstre de Damas contre sa propre population allaient-elles signer la fin de son règne grâce à l’intervention massive de la République ?

par Yovan Menkevick

Fiche technique : comment reconnaître un islamo-fasciste ?

Nous devons faire face à une nouvelle menace, et chacun de se demander comment parvenir à la contenir. Celle-ci a été dévoilée par notre Premier Ministre à tous, Manuel l’autoradicalisé. Le nom de cette nouvelle menace : l’islamo-fascisme. Mais Manuel n’a as donné de précisions particulières sur ce qu’était l’islamo-fascisme. C’est très dommage, car comment repérer un islamo-fasciste si vous en croisez un ?

Édito
par Yovan Menkevick

Une bonne claque aux p'tites mauvaises odeurs ?

Militant du parti Jobbik en Hongrie - Photo: Reuters Il y a comme une odeur pestilentielle qui s'étend sur cette planète. A Toulouse, à Paris, à Copenhague, à Bruxelles, au Proche et au Moyen-Orient, l'antisémitisme, l'intolérance, la haine, le racisme s'étendent. Un voile noir s'étend. Bien entendu, il est possible de chercher des explications. Et même d'en trouver. Mais certainement pas d'excuser ces dérives.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Découvrez la différence entre une diplomatie de gauche et une diplomatie de droite

Comme ils sont mignons. Tous ces hommes, toutes ces femmes politiques à se plaindre de la montée du Front National, à chercher comment le combattre. A se précipiter devant les micros et caméras pour faire la leçon au bon peuple qui se laisse séduire par les sirènes de l'extrême-droite rance. Et pourtant... Ils ne ménagent pas leurs efforts pour pousser tout un pan de la population dans les bras de la bête immonde. Le changement c'est maintenant, disait François Hollande. On a vu.

par Antoine Champagne - kitetoa

Cop 21 : réduire le CO2 pour mieux vendre du nucléaire ?

La sales manager d'Areva estime qu'on ne relèvera pas le défi du changement climatique sans le nucléaire. Sans blague ?   Le Global compact, puisque c'est de lui dont il est question, est un machin onusien censé sensibiliser les entreprises  au changement climatique, leur offrir des solutions, etc. Lalonde s'en occupe pour la France, en vue de la conférence climat (Cop21) de Paris. Lalonde est délégué par New-York.

par Yovan Menkevick

L'école autorise une seule liberté d'expression : celle de Najat

Bad Charlie, par Nemo   "Il y a eu de trop nombreux questionnements de la part des élèves" : c'est ainsi que la Ministre de l'Education nationale résume la problématique des réactions négatives d'une partie des élèves à l'injonction gouvernementale de la minute de silence en mémoire des morts du 7,8 et 9 janvier 2015. Le principe retenu par Najat Vallaud-Belkacem est assez simple : les mômes doivent communier… et la fermer.

Édito
par drapher

Syriza : oligarchic test ON

Ils avaient peur, maintenant ils sont effrayés, c'est une catastrophe ! Les rouges de Syriza ont gagné les élections législatives anticipées en Grèce ! Terrible ! Le séisme anti-europe débute en Grèce, tout va s'écrouler, on est foutus. Imaginez quand même que les gens, là-bas, avec leur bulletin de vote, ont viré les partis à la solde de la Troïka. Ces partis qui pratiquaient depuis 6 ans la même politique libérale commandée depuis Bruxelles et qui a mis à genoux le pays. C'est grave.

par Yovan Menkevick

Propagande et petits arrangements entre ennemis

Hollande est Charlie, il aime la liberté d'expression, il défend les valeurs de la République, il est enfin président. C'est émouvant, et troublant à la fois. La population le lui rend bien puisqu'elle a décidé enfin de répondre un peu plus positivement à la question "est-ce que bon, en fin de compte, il est pas si mal ce président ?" : et là, bingo ! Ils sont 29% de Français échantillonnés à répondre désormais positivement à la question, au lieu de 17% avant les morts du 7,8 et 9 janvier.

Édito
par Yovan Menkevick

Charlie Hebdo : les origines du crime doivent-elles être discutées ?

Les épouvantables massacres dans les locaux de Charlie Hebdo et dans l'hyper casher ont créé une émotion massive et compréhensible.  La plupart d'entre nous sait au fond de lui que ce crime est double puisqu'il n'est pas seulement un drame humain : il a une forte portée symbolique. Venir massacrer des artistes, des journalistes, parce que leurs publications sont considérées comme offensantes est un acte qui touche les fondations mêmes de notre société.

par drapher

Les morts de Charlie hebdo se retournent déjà dans leur tombe

Tout le monde est Charlie. Tellement Charlie, que la plupart de ceux qui brandissent leur tout nouveau logo noir n'ont jamais lu Charlie Hebdo. Ne savaient même pas qui y travaillait, y écrivait, y dessinait. C'est bien de devenir quelque chose que l'on ne connaît pas, que l'on ne comprend pas vraiment. De défendre des choses qui vous échappent.

par Yovan Menkevick

Le président du bureau vide et le monde du XXIème siècle

Il y a des dizaines de raison qui expliquent le mécontentement des Français à l'encontre du président François Hollande. Les commentateurs, les sondeurs tentent d'ailleurs en permanence de faire la synthèse de ce désenchantement français avec de savantes analyses qui n'expliquent peut-être pas tout.

par Yovan Menkevick

De la fragilité de la liberté (fin) : dream, sex and hope

Ken Follet, dans ce troisième tome, s’attache à la deuxième moitié du vingtième siècle et nous livre une fresque de l’affrontement des deux blocs et du monde terrifiant que cette guerre froide laisse entrevoir. Malgré la dangerosité de la situation, les identités s’affirment et les minorités de tout bord luttent fermement pour leur égalité et leur liberté. Quand la non violence semble être la solution Aux Etats-Unis, la société s’apprête à changer mais cela ne se fait pas sans résistance.

par epimae

De la fragilité de la liberté (1) : les hommes s’entretuent, les femmes se cherchent

Le vingtième siècle a vu se confronter des extrêmes : nazisme, communisme, fascisme, guerre froide, libération sexuelle… Ces événements, parfois d’une infinie violence, ont démontré toute la puissance du clivage humain entre envie de liberté et désir de conformisme, quitte à perpétrer des crimes contre l’humanité qui restent gravés profondément dans la mémoire collective.

par epimae