Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

La pathétique contre-attaque du chargé de com d'Anne Hidalgo après une enquête sur sa patronne

Comment enfoncer sa patronne en quelques tweets ou l'anti-thèse de ce qu'il faut faire en matière de communication de crise — comme on dit dans le monde de la com' — c'est ce qu'à réussi haut la main Matthieu Lamarre, du service de presse de la ville de Paris. Rembobinons... Durant près de deux mois, des journalistes du site Caradisiac ont suivi la Maire de Paris pour savoir comment Anne Hidalgo se déplace. En métro ? En Bus ? En voiture ? En vélo ? A pied ?

par Antoine Champagne - kitetoa

Gérard Gribouille Collomb explique aux préfets la police de proximité

La "police de sécurité du quotidien" est une promesse de campagne du président Emmanuel Macron. En même temps, comme dirait Jupiter, ce n'est pas évident à mettre en place, puisque la police de proximité avait été supprimée en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur du gouvernement Raffarin.

par Antoine Champagne - kitetoa

Etat Islamique : quand Lafarge mettait ses employés en danger

Mardi 14 novembre, des perquisitions ont été menées chez Lafarge, producteur de béton, à Paris et à Bruxelles. Le groupe est soupçonné d’avoir versé de l’argent à des milices en Syrie, dont l’Etat Islamique, pour continuer à produire et livrer les produits de son usine de Jalabiya. Les enquêteurs tentent également de déterminer si le groupe n’a pas fait courir de risques inconsidérés à ses employés syriens.

par Rédaction

Démocratie connectée : politique truquée pour moutons numériques [ils ont tué Filoche]

Observer la gouvernance politique et le fonctionnement démocratique français en cette fin d'année 2017 est une véritable épreuve. Pour le moral et la confiance en des temps meilleurs. Il y a comme un goût aigre et amer à la fois, lorsque l'on tente d'absorber la potion qu'est la grande foire d'empoigne — plus ou moins orchestrée — qui se joue entre des acteurs de peu de talent sur la scène démocratique du pays des Droits de l'Homme (ou droits humains si l'on est inclusif, c'est d'époque).

Édito
par drapher

Pourquoi la planète pourrait être sauvée, mais ne le sera probablement pas

Le "climatoscepticisme", tel qu'il a été défini, est proche d'une maladie mentale dans les esprits modernes. Ou bien procéderait encore d'un sophisme lobbyiste afin de protéger des intérêts industriels, ceux des grands groupes pétroliers et charbonniers.

par Yovan Menkevick

Climat, énergie et écologie sont dans un bateau : l'écologie tombe à l'eau…

Nous en avons parlé plus que de mesure [avec tous les retours énervés possibles fabriqués par la propagande sur le sujet], mais aujourd'hui il va être difficile de passer outre les derniers arbitrages et annonces de Nicolas Hulot sur la sortie du nucléaire. Une sortie qui ne se fera pas, en réalité. Pour justifier ce rétropédalage, en pleine COP23 à Bonn, Nicolas Hulot a mis en avant l’argument climatique.

par Yovan Menkevick

Vouloir gérer l'Etat comme une entreprise : quelles conséquences ?

  Le management politique du nouveau chef de l'État français ne fait plus aucun doute, et les réformes par ordonnances qu'il fait passer via son subalterne en chef Premier ministre éclairent ce rôle de PDG de la France que Macron a décidé d'endosser. Mieux comprendre la stratégie managériale du "boss" n'est pas inutile mais comprendre les effets que cette nouvelle gouvernance va avoir sur la société est une nécessité.

par drapher

Do you speak FCK MCRN ?

En grève Bon, c'est une manif à thème, thème fonctionnaire, mais bon hein, on ne va pas non plus pinailler, et de toute façon, c'est plein de jeunes trop jeunes pour fonctionner. Trajet super classique, République-Bastille, météo classique, moche, mais sans la pluie. Donc une manif technique, avec plein de syndicalisés, brassards, dossards, champignon, drapeaux, autocollants. Je découvre Altérnative Police, ça change d'un d'Alliance.

par Robert Matrice

Gérard Collomb, la Loi antiterroriste et la réalité

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur n'a pas tardé, Nicolas Demorand lui servant le prétexte sur un plateau, à justifier le vote de la Loi antiterroriste (hier) sur la base de l'attaque de Marseille et de la pose de bouteilles de gaz dans un immeuble parisien. « Cela montre que le niveau de la menace en France est extrêmement important et que toutes celles et toutes ceux qui pensaient (...

par Antoine Champagne - kitetoa

De Franco à Macron : les bégaiements de l'histoire politique à l'épreuve de la réalité

La société française est en cours de remodelage par le pouvoir politique. En réalité par le pouvoir d'un seul homme — le président Emmanuel Macron — qui dicte à la fois le tempo du gouvernement, tout comme celui des élus de son parti : La République en marche.

par drapher

La Loi du soupçon intérieur arrive : place à l'arbitraire

Photo : © Martin Colombet - @martincolombet On ne les compte plus. Les loi sur la sécurité, contre le terrorisme... C'est pour votre protection. Ne craignez rien, nous sommes un Etat de droit. Une démocratie. Et ceux qui votent ces lois sont l'émanation du suffrage universel. Donc, ils le font en votre nom. Attentifs, ensemble, contre les menaces... Oui, sauf que... La démocratie perd son ADN lorsqu'elle adopte les armes de ceux qui veulent la détruire.

par Antoine Champagne - kitetoa

Do you speak camarilla

Le beau temps a mis tout Paris dans la rue, une partie pour la techno, une partie pour la paix, une partie pour Mélenchon. Donc, une manif de plus. Le trajet est nettement plus traditionaliste, pour ne pas dire éternel, un Bastille-République. Bastille n'est pas pleine, mais le boulevard Beaumarchais est plein comme un quai de RER un jour de grève. Pas moyen de confondre avec une manifestation syndicale.

par Robert Matrice

Influence et guerre psychologique numérique : Cambridge Analytica opère au Kenya

Le vice-président de Cambridge Analytica (CA), Steve Bannon, doit se frotter les mains. Après avoir participé à faire élire et conseillé Donald Trump, prêté main-forte au mouvement "Leave" pour convaincre les britanniques de quitter l'UE, son entreprise vient de faire remporter l'élection kényane au président sortant, Kenyatta.

par drapher

Grosdidier, un sénateur bien casserolé

François Grosdidier, sénateur-maire de Woippy en Moselle, chiraco-juppéiste à tendance macrono-compatible, veut rempiler à la haute-assemblée. Message pour ses 2.910 grands-électeurs : c’est l’heure de s’informer ! Connaissent-ils la batterie complète de cuisine qui sonorise ses déplacements ? On commence par les ennuis récents.

par Rédaction

Do you speak clown

12 septembre 2017 On change de nom, mais ça recommence. "Les ordonnances", quel titre idiot. Mais bon, on peut comprendre qu'aucun politique n'ait envie de cramer son nom comme l'a fait El Khomri. Un peu comme les chiottes Decaux, quoi, nouveau support de slogan et d'affichage sauvage. Mais bon, la cause est importante : là, il faut faciliter le départ des salariés pour inciter à les embaucher. Donc, manif.

par Robert Matrice

Emmanuierre Macraz : la gouvernance française bicéphale

Emmanuiere Macraz : la créature bicéphale révélée par @GuillaumeTC de #CroisonsLes C'est une première dans l'histoire de la Vème République : le président élu partage désormais le pouvoir avec un représentant de la "société civile". Ce sont deux personnalités, l'une élue, l'autre non, qui désormais sont aux manettes du pays, se félicitent mutuellement et surtout décident de concert de ce qui doit "changer".

par drapher

Politique truquée et gouvernance par le mensonge : quels résultats ?

De nombreux ouvrages, articles, et autres réflexions politiques ne cessent — depuis quelques années — de prévenir la population française sur l'effondrement probable, quasi incontournable de la Vème République. De la démocratie. La démocratie, ses institutions seraient arrivées au bout du bout, et si rien n'était fait, nous serions à l'aube d'un désastre sans précédent. Les citoyens ne croiraient plus au système représentatif, tout du moins celui établi par la Constitution de 1958.

par drapher

Non, les grenades offensives n’ont jamais été interdites par l’État français

L’arsenal déversé le mardi 15 août par la gendarmerie dans les rues et les champs de Saudron, non loin de Bure (Meuse), a une nouvelle fois montré comment le "maintien de l’ordre" se traduit maintenant par des opérations de provocation militaro-policière causant de nombreuses blessures et mutilations.

par Jet Lambda

Richard Ferrand s’ubérise

Le goût de Richard Ferrand pour les taxis a visiblement ému l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. Dans un mail adressé début décembre 2016 à Grégoire Potton, directeur des affaires général d’En Marche, un marcheur s’alarme : « Richard Ferrand en est à 68€ d’Uber en 3 jours, je vois mal comment il va pas dépasser les 350-400€ mensuels ». La dernière livraison de Wikileaks qui concerne les mails des équipes de campagne du président livre son lot de petits détails croustillants.

par Antoine Champagne - kitetoa

Démocratie de consensus : le despotisme doux de Macron

Le concept de "despotisme doux" inventé par Tocqueville, refait parler de lui depuis qu'Emmanuel Macron a décidé d'instaurer les dispositions de l'état d'urgence dans le droit commun. Rappelons qu'Alexis de Tocqueville, penseur et écrivain français du 19e siècle a publié à l'époque, un best seller en deux tomes nommé "De la démocratie en Amérique" (1835-1840), qui défrise encore nombre de politologues et autres penseurs de la démocratie.

par drapher