Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

L'esprit marine (début d'analyse de la campagne présidentielle)

(Ou comment appréhender la lepenisation des esprits de façon concrète) La campagne présidentielle a démarré plus ou moins, mais on sent que ça frétille dans les chaumières. Les sondeurs nous titillent avec quelques résultats d'opinion qui ne manquent pas de plonger une partie de la société dans des abysses de réflexion : 31% des Français sont "en accord" avec les idées de Marine Le Pen. Ben oui, quoi, un tiers.

par Yovan Menkevick

Français, Françaises, il va falloir en tirer les conséquences...

Non, ce n'est pas Reflets qui vous le demande, c'est le président de la république. Nicolas Sarkozy lui-même. "Quelqu'un" a visiblement ressorti un bout d'interview avec "M'âme Chabot" ("A vous de juger" en 2007) qui ne manque pas de faire sourire. Ou pleurer, c'est selon. Nicolas sarkozy, l'homme qui avait instauré une évaluation de l'action des ministres (encore un truc tombé au fond des oubliettes de la petite histoire de ce quinquennat), ne manquait pas de s'appliquer la règle à lui-même.

par Antoine Champagne - kitetoa

La langue de Nicolas Sarkozy

Comme Aporismes l'avait fait en son temps, il nous a semblé utile de passer le discours de Toulon (version 2011) au traducteur automatique de novlangue de droite décomplexée. Ce traducteur insère les paragraphes en gras dans le texte.     DISCOURS DE M.

par Antoine Champagne - kitetoa

La Guerre de Troie n'a pas eu lieu...

Jeudi 22 décembre, l'assemblée a adopté en première lecture, dans le boucan médiatique et diplomatique, la loi "de répression de la contestation de l'existence des génocides reconnus par la loi"... Une loi qui, comme vous n'avez pas pu le manquer, a déchaîné  les passions et installé une querelle diplomatique entre la France et  la Turquie visée par la référence qui est faite au génocide arménien de 1915-1916... D'un  point de vue purement électoraliste, un battage est toujours bon à prendre.

par Fiasco

Démocratie 3.0 : pas bien loin du Reich V.4…

(C'est la lecture de cet article sur une "entreprise innovante" qui a été le moteur de ce que vous allez lire. Parce qu'à force d'observer le "monde libre" glisser en douce vers les pires sociétés totalitaires futuristes, il y a un moment où on a envie de dire stop…) "Demain, des robots patrouilleurs pour seconder les vigiles". C'est le titre de l'article.  Chouette alors, j'en rêvais et ils l'ont fait, elle est pas belle la vie moderne du début du XXIème siècle ?

par Yovan Menkevick

Des signes encourageants de rébellion de la Démocratie contre l'oligarchie

Oh, bien sûr, il y a des jours comme ça, où l'on se dit qu'elle est morte et enterrée, cette chère Démocratie. Quand on égrène les témoins si vifs de sa transformation en oligarchie, on se dit que c'est foutu et que tout ça finira bien mal. Les révolutions et autres soulèvements populaires ne se font jamais dans la douceur et jamais sans être téléguidés. Au plus grand profit de quelques uns qui s'empressent de réinstaurer l'oligarchie, sous un autre visage.

par Antoine Champagne - kitetoa

Lutte contre le terrorisme : l'UE à la pointe du profilage

(Dormez tranquilles braves gens, Europol et nos parlementaires européens veillent à nous protéger massivement. Jusqu'à s'inquiéter  un peu pour les seconds de la garantie de nos libertés . Mais un peu, hein, pas trop quand même…

par Yovan Menkevick

Surveillez moi, oh oui, surveillez moi !

(on en parle, on en parle, on explique comment ça marche, et on a l'impression que tout le monde s'en fout (ou presque), mais fichtre diable, comment qu'il fonctionne et à quoi qu'il peut bien servir tout cet arsenal de surveillance, hein ? Parce que bon, Madame Michu, elle a rien à se reprocher, alors pourquoi qu'elle serait inquiète de la société de la surveillance généralisée, hein ?) — "Moi, Monsieur, je ne vois pas où est le problème, parce que je n'ai rien à me reprocher !

par Yovan Menkevick

Comment les blocages idéologiques de Merkozy vont nous faire plonger…

(Parce que des alternatives au TINA libéral de N.S et A.M existent et pourraient nous tirer d'affaire pour permettre de créer une Union Européenne à visage humain, social, une UE plus équitable, dynamique et bien plus indépendante des marchés financiers) Et oui, ce qui est totalement absurde c'est que que ce sont les libéraux qui pratiquent l'interventionnisme d'Etat le plus massif qui soit : ces braves idéologues du "laisser-faire" se mêlent désormais de tout, ou presque.

par Yovan Menkevick

La ville sous le poids des mots

Requalification, revitalisation, rénovation, revalorisation, regénération, renouvellement, renaissance, reconquête... Derrière ces mots en "Re" se profile la ville de demain, ou plutôt d'aujourd'hui. La novlangue urbaine est au pouvoir. Le poids des mots, le choc des poteaux.

par Jet Lambda

Le populisme expliqué à mon fils

(Il est des époques où certains phénomènes méritent d'être discutés, explicités, mis en lumière sous peine de se satisfaire d'approximations qui pourraient nous laisser un goût amer par la suite) Populiste ! Vous êtes un populiste ! Aaaaaaah l'insulte politique suprême est lancée à tout-va et remplace désormais l'ancienne dénomination, vous savez, celle de démagogue.

par Yovan Menkevick

Empêcher les crimes et renoncer à la démocratie ?

C'est avec un certain effroi que l'on peut accueillir le déferlement de réactions politiques suite au crime perpétré par un adolescent de Haute-Loire à l'encontre d'une autre adolescente du même lycée. Effroi à l'égard des réactions politiques, une fois passé l'effroi causé par le crime lui-même, mis en lumière par les médias et ainsi exposé à la curiosité malsaine du public.

par Yovan Menkevick

Telecomix, le militantisme sur Internet et la Syrie sur les ondes

Dans la continuité de l'effort fait autour de la médiatisation de ce qui se passe en Syrie - et plus particulièrement à propos de la censure et de la surveillance des moyens de communication - je serai demain à la radio puis à la télévision pour parler de tout ça. La radio, c'est Radio Libertaire (là où Reflets a précédemment fait une intervention), de 16h à 17h, en compagnie de Fabrice. Et la télévision, c'est l'émission "Le grand webzé", sur France 5, à 23h40.

par KheOps

Occupy London : pas pareil…

Le campement des indignés de Londres, en plein cœur de la City, place St Paul, n'est pas celui de la Défense avec ses 10 tentes. En plus ils y sont depuis plus d'un mois, leurs slogans ne sont pas flous ou généralistes ("ça suffit, on est pas contents, c'est pas bien") et leurs actions auprès des politiques sont devenues concrètes.    Les indignés, bien qu'à peu près d'accord entre eux, n'en sont pas moins organisés différemment un peu partout sur la planète.

par Yovan Menkevick

Union européenne : ça sent le sapin

Depuis des lustres, je raconte à qui veut bien me lire que l'Union européenne, telle que nous la connaissons est au bord de l'effondrement. D'abord sur Aporismes.com, puis sur Reflets. Les derniers centimètres vers le précipice sont réalisés en slow motion. Le quatrième plan de sauvetage de l'Europe, du monde, que dis-je, de l'univers, porté par notre président Nicolas Sarkozy n'a pas tenu plus de 48 heures. Retour à la case départ.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

#DoxUMP : ça sent mauvais, très mauvais...

L'affaire du piratage de l'UMP a mis de nombreux parlementaires en émoi. Ils semblent découvrir, avec  la presse, qu'il est possible de pirater des données, que ça fout vachement la trouille, bref qu'Internet est plat et que si on s'approche trop près du bord, on va tous tomber dans le vide. Comme vous devez vous en doutez, chez Reflets, ça nous fait doucement rigoler.

par bluetouff

UMP-Mes-Conseils.fr : un étrange partenariat

Mais qu'allait-elle faire, l'UMP, dans cette galère... Que fait l'UMP chez Mes-Conseils.fr, une obscure petite société au capital de 8000 euros, située à Rouen, pour héberger ses infrastructures critiques remplies jusqu'à plus soif de données personnelles sur ses encartés ? Plus étrange, cette société n'a visiblement aucun savoir-faire en matière de sécurité et avec son unique salarié, on se doute qu'il ne peut pas être partout.

par Antoine Champagne - kitetoa

UMP : qui sème des fichiers récolte des Pastebin

Et bien moi, désolé, mais cette histoire de fichier UMP piraté, ça m'éclate. Je m'en tape sur le bide, j'en ai des crampes, j'en chiale de rire depuis 24h... Et là BFM est en train de m'achever tellement on touche le fond. La question que BFM se pose en boucle (tout comme d'ailleurs l'immense majorité de la presse) c'est  "comment le piratage est possible" et il faut le dire clairement, cette question est vraiment conne, à côté de la plaque...

par bluetouff

Indignés of the world : pas de bras, pas de chocolat…

(ou comment on ne peut avoir le trader, l'argent du trader et la gonzesse du trader) Si l'on parle de révolution, qu'elle soit globale ou non, il y a des constantes dont on ne peut s'émanciper. C'est pourquoi les révolutions arabes ne sont pas des révolutions en tant que telles (et ne le seront probablement jamais) : rien ne permet d'affirmer aujourd'hui que l'insurrection des peuples tunisiens, égyptien ou libyens aura permis de parvenir à une "véritable révolution".

par Yovan Menkevick

Faut pas charia !

Non, ce n'est plus de Reflets qu'il s'agit cette fois, qui je le rappelle avait reçu indirectement des menaces de mort qui visaient également les agents Telecomix, mais de Charlie Hebdo. On ne vous apprend rien, l'affaire a fait suffisamment de bruit.

par KheOps