Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

Lutte contre le terrorisme : l'UE à la pointe du profilage

(Dormez tranquilles braves gens, Europol et nos parlementaires européens veillent à nous protéger massivement. Jusqu'à s'inquiéter  un peu pour les seconds de la garantie de nos libertés . Mais un peu, hein, pas trop quand même…

par Yovan Menkevick

Surveillez moi, oh oui, surveillez moi !

(on en parle, on en parle, on explique comment ça marche, et on a l'impression que tout le monde s'en fout (ou presque), mais fichtre diable, comment qu'il fonctionne et à quoi qu'il peut bien servir tout cet arsenal de surveillance, hein ? Parce que bon, Madame Michu, elle a rien à se reprocher, alors pourquoi qu'elle serait inquiète de la société de la surveillance généralisée, hein ?) — "Moi, Monsieur, je ne vois pas où est le problème, parce que je n'ai rien à me reprocher !

par Yovan Menkevick

Comment les blocages idéologiques de Merkozy vont nous faire plonger…

(Parce que des alternatives au TINA libéral de N.S et A.M existent et pourraient nous tirer d'affaire pour permettre de créer une Union Européenne à visage humain, social, une UE plus équitable, dynamique et bien plus indépendante des marchés financiers) Et oui, ce qui est totalement absurde c'est que que ce sont les libéraux qui pratiquent l'interventionnisme d'Etat le plus massif qui soit : ces braves idéologues du "laisser-faire" se mêlent désormais de tout, ou presque.

par Yovan Menkevick

La ville sous le poids des mots

Requalification, revitalisation, rénovation, revalorisation, regénération, renouvellement, renaissance, reconquête... Derrière ces mots en "Re" se profile la ville de demain, ou plutôt d'aujourd'hui. La novlangue urbaine est au pouvoir. Le poids des mots, le choc des poteaux.

par Jet Lambda

Le populisme expliqué à mon fils

(Il est des époques où certains phénomènes méritent d'être discutés, explicités, mis en lumière sous peine de se satisfaire d'approximations qui pourraient nous laisser un goût amer par la suite) Populiste ! Vous êtes un populiste ! Aaaaaaah l'insulte politique suprême est lancée à tout-va et remplace désormais l'ancienne dénomination, vous savez, celle de démagogue.

par Yovan Menkevick

Empêcher les crimes et renoncer à la démocratie ?

C'est avec un certain effroi que l'on peut accueillir le déferlement de réactions politiques suite au crime perpétré par un adolescent de Haute-Loire à l'encontre d'une autre adolescente du même lycée. Effroi à l'égard des réactions politiques, une fois passé l'effroi causé par le crime lui-même, mis en lumière par les médias et ainsi exposé à la curiosité malsaine du public.

par Yovan Menkevick

Telecomix, le militantisme sur Internet et la Syrie sur les ondes

Dans la continuité de l'effort fait autour de la médiatisation de ce qui se passe en Syrie - et plus particulièrement à propos de la censure et de la surveillance des moyens de communication - je serai demain à la radio puis à la télévision pour parler de tout ça. La radio, c'est Radio Libertaire (là où Reflets a précédemment fait une intervention), de 16h à 17h, en compagnie de Fabrice. Et la télévision, c'est l'émission "Le grand webzé", sur France 5, à 23h40.

par KheOps

Occupy London : pas pareil…

Le campement des indignés de Londres, en plein cœur de la City, place St Paul, n'est pas celui de la Défense avec ses 10 tentes. En plus ils y sont depuis plus d'un mois, leurs slogans ne sont pas flous ou généralistes ("ça suffit, on est pas contents, c'est pas bien") et leurs actions auprès des politiques sont devenues concrètes.    Les indignés, bien qu'à peu près d'accord entre eux, n'en sont pas moins organisés différemment un peu partout sur la planète.

par Yovan Menkevick

Union européenne : ça sent le sapin

Depuis des lustres, je raconte à qui veut bien me lire que l'Union européenne, telle que nous la connaissons est au bord de l'effondrement. D'abord sur Aporismes.com, puis sur Reflets. Les derniers centimètres vers le précipice sont réalisés en slow motion. Le quatrième plan de sauvetage de l'Europe, du monde, que dis-je, de l'univers, porté par notre président Nicolas Sarkozy n'a pas tenu plus de 48 heures. Retour à la case départ.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

#DoxUMP : ça sent mauvais, très mauvais...

L'affaire du piratage de l'UMP a mis de nombreux parlementaires en émoi. Ils semblent découvrir, avec  la presse, qu'il est possible de pirater des données, que ça fout vachement la trouille, bref qu'Internet est plat et que si on s'approche trop près du bord, on va tous tomber dans le vide. Comme vous devez vous en doutez, chez Reflets, ça nous fait doucement rigoler.

par bluetouff

UMP-Mes-Conseils.fr : un étrange partenariat

Mais qu'allait-elle faire, l'UMP, dans cette galère... Que fait l'UMP chez Mes-Conseils.fr, une obscure petite société au capital de 8000 euros, située à Rouen, pour héberger ses infrastructures critiques remplies jusqu'à plus soif de données personnelles sur ses encartés ? Plus étrange, cette société n'a visiblement aucun savoir-faire en matière de sécurité et avec son unique salarié, on se doute qu'il ne peut pas être partout.

par Antoine Champagne - kitetoa

UMP : qui sème des fichiers récolte des Pastebin

Et bien moi, désolé, mais cette histoire de fichier UMP piraté, ça m'éclate. Je m'en tape sur le bide, j'en ai des crampes, j'en chiale de rire depuis 24h... Et là BFM est en train de m'achever tellement on touche le fond. La question que BFM se pose en boucle (tout comme d'ailleurs l'immense majorité de la presse) c'est  "comment le piratage est possible" et il faut le dire clairement, cette question est vraiment conne, à côté de la plaque...

par bluetouff

Indignés of the world : pas de bras, pas de chocolat…

(ou comment on ne peut avoir le trader, l'argent du trader et la gonzesse du trader) Si l'on parle de révolution, qu'elle soit globale ou non, il y a des constantes dont on ne peut s'émanciper. C'est pourquoi les révolutions arabes ne sont pas des révolutions en tant que telles (et ne le seront probablement jamais) : rien ne permet d'affirmer aujourd'hui que l'insurrection des peuples tunisiens, égyptien ou libyens aura permis de parvenir à une "véritable révolution".

par Yovan Menkevick

Faut pas charia !

Non, ce n'est plus de Reflets qu'il s'agit cette fois, qui je le rappelle avait reçu indirectement des menaces de mort qui visaient également les agents Telecomix, mais de Charlie Hebdo. On ne vous apprend rien, l'affaire a fait suffisamment de bruit.

par KheOps

Rachida Dati sort le bazooka en carton

Lors d'une récente émission de radio, Rachida Dati, ex-garde des sceaux et représentante en robes de maisons de haute couture a lancé une charge particulièrement violente contre le premier ministre François Fillon. Posons le décor... Le méchant François veut être élu à Paris parce que c'est plus prestigieux et plus confortable que la Sarthe où il se présentait jusqu'ici.

par Antoine Champagne - kitetoa

Vite, un choc de confiance !

Oulala... Ca va mal. Après avoir dit qu'il était à la tête d'un pays en faillite, François Fillon se terre. Plus précisément, il prépare sa reconversion en élu de Paris, lorsque le poste de premier ministre ne sera plus disponible. Mais ne versons pas dans l'anti-fillonisme primaire. François Fillon travaille sans doute avec Nicolas Sarkozy à sauver l'Europe. Parce que cette fois, c'est grave. Très grave. Le président de la république l'a dit lui-même.

par Antoine Champagne - kitetoa

La surveillance numérique : une arme de guerre (presque) assumée

J'ai eu la chance de pouvoir aller à Milipol 2011, salon dit "de la sécurité intérieure des États", qui se déroulait du 18 au 21 octobre porte de Versailles, à Paris. C'est l'un des plus grands regroupements mondiaux de représentants industriels et politiques liés à cette thématique. Hormis la presse, seuls les acteurs de cette sphère y sont en théorie admis. Pas de Monsieur et Madame Tout-le-monde, pas de grand public.

par KheOps

Let's take back the world

Je n'ai pas réussi à entendre le nom de l'humoriste qui a sorti cette blague mais elle eu un effet intéressant. Me faire penser à autre chose. Parlant de la nécessité de lutter contre le capitalisme, cet humoriste,  donc, finissait son sketch sur à peu près cette phrase : "est-ce qu'une cheville ouvrière peut faire tomber le système?".

par Antoine Champagne - kitetoa

Deep Packet Inspection et démocratie : c'est l'un ou l'autre

Pour préserver le coté chic des plages de Long Island, là où les millionnaires New Yorkais se doivent d’avoir une résidence secondaire, Robert Moses, l’architecte en chef des viaducs pour l’aménagement du territoire américain, avait une solution simple : les véhicules dépassant une certaine hauteur ne pouvaient les franchir.

par Fabrice Epelboin

Hadopi, l’arbre qui cache la forêt du numérique #2012

Commençons par un point. Hadopi, c’était hier. Même s’il est toujours rigolo de faire du Hadopi bashing, les enjeux politiques relatifs au numérique dans la nation Française s’inscrivent dans un cadre autrement plus large et plus grave. Depuis maintenant près de 10 mois, le printemps arabe a été le terrain d’un conflit très dur entre des populations opprimées et des régimes dictatoriaux, un peu partout au Moyen Orient.

par Fabrice Epelboin