Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Extrême-droite et droite extrême

Remettons-en une couche... Tous les commentateurs sont épuisés. Des jours que cela dure. Copé, Fillon, l'UMP qui n'en finit pas d'exploser... Et tous ceux qui ont une fibre républicaine de regretter l'arrivée à la tête du parti de droite de Copé, représentant supposé de la droite extrême alors que Fillon serait plutôt le représentant d'une droite sociale, de type gaulliste. Oui, mais non. François Fillon a été l'artisan d'une politique pendant cinq ans qui a montré son vrai visage.

Remettons-en une couche... Tous les commentateurs sont épuisés. Des jours que cela dure. Copé, Fillon, l'UMP qui n'en finit pas d'exploser... Et tous ceux qui ont une fibre républicaine de regretter l'arrivée à la tête du parti de droite de Copé, représentant supposé de la droite extrême alors que Fillon serait plutôt le représentant d'une droite sociale, de type gaulliste. Oui, mais non. François Fillon a été l'artisan d'une politique pendant cinq ans qui a montré son vrai visage. Nicolas Sarkozy ne se cachait pas, il se disait "décomplexé". C'est dire s'il était en accord avec ses propres idées et celles de M. Buisson, ancien d'extrême droite, comme Alain Madelin, Patrick Devedjian, Claude Goasguen, Alain Robert, des ministres du gouvernement Fillon ou membres de l'UMP.

Le ministère de l'identité nationale, les tests ADN pour le regroupement familial, la circulaire anti-roms, on en passe, c'est une politique déployée et appliquée par François Fillon et qui n'a rien à envier à celle des pains au chocolat de Jean-François Copé.

Pour bien comprendre ce qu'il y a dans la tête de la droite d'aujourd'hui, qu'elle soit tendance Copé, tendance Fillon ou tendance Sarkozy, il suffit de suivre des comptes Twitter qui font peur.

Ça donne des trucs étrangement similaires, comme ceci :

Et cela :

Une pensée franchement émue et attristée pour tous les gens de droite qui ne se reconnaissent pas dans ces...