Journal d'investigation en ligne

Politique

Géométrie variable de l'espace politique français

(Tout s'accélère ces dernières semaines au sein du microcosme des partis politiques français. Au point que l'on peut se demander si ce n'est pas une reconfiguration pleine et entière qui s'opère sous les yeux ébahis des Français à qui l'on ne demande pas grand chose, en réalité. Si ce n'est de la fermer et de répondre aux sondages.) Petite synthèse.

par Yovan Menkevick

François : pas en mon nom !

Mon cher François, Je te dis "tu" parce que c'est la coutume, au PS, on s'appelle "camarade" et on se dit "tu". Je n'ai jamais milité au PS, mais j'imagine qu'il est préférable d'adopter les us et coutumes de ton environnement pour m'adresser à toi. Mon cher François, disais-je, tu es en passe de réussir là où l'on ne t'attendait pas. Ce n'est pas une nouveauté. Les socialistes, lorsqu'ils sont arrivés au pouvoir en 81 avait fait de même.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Ce que nous dit l'humour noir des dirigeants américains

Le monde ne va pas très bien. Les problèmes économiques, de guerre, les tragédies comme le naufrage de Lampedusa eclipsent assez logiquement deux événements qui se sont déroulés aux Etats-Unis ces derniers jours. Prenons tout de même le temps de nous y attarder. Non pas sur leur existence, mais sur ce qu'ils disent des protagonistes. Souvenez-vous... Ils scandaient "Hope", "Yes he can", ils attendaient une salutaire révolution de la pensée après les années noires de George Bush...

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

La gauche et la droite décomplexées sont dans un bateau...

C'est une sorte d'incontournable depuis 2002 : lorsqu'une élection pointe le bout de son nez, les politiques enfourchent leur cheval de bataille de circonstance, la délinquance. Comme les politiques ne font pas les choses à moitié, les dérives sont généralement bien appuyées. Souvenez-vous, en 2002, deux jours avant l'élection présidentielle, l'affaire "papy Voise". Elle passera en boucle sur toutes les ondes. Plus près de nous, la droite "décomplexée" de Nicolas Sarkozy se lâchait.

par Antoine Champagne - kitetoa

Est-il possible pour un journaliste de traiter sereinement le conflit syrien ?

Nous ne nous sommes jamais cachés à Reflets, d'être un média d'opinion. Peut-être pas de votre opinion, mais un média qui vous laisse notamment les exprimer, parfois sous leur forme la plus crue, souvent sous forme d'insultes vis à vis des auteurs. Le conflit syrien est de loin celui qui nous vaut le plus de noms d'oiseaux.

Édito
par bluetouff

#Syrie : Utilisation d'armes chimiques le ministère de la défense a publié ses documents

Le site du ministère de la Défense est actuellement inaccessible. Cette interruption de service gêne probablement la consultation des pièces déclassifiées par le ministère. Comme il est probable que le site soit la cible d'attaques par déni de service pour ralentir leur propagation, nous vous les proposons ici en téléchargement (en dehors des vidéos).

par bluetouff

Le Parti Socialiste est-il complice de crime numérique contre l'humanité? #UEPS

L'atelier consacré au numérique et aux Droits de l'Homme de l'Université d'été du Parti Socialiste laisse rêveur. Citant le Printemps Arabe comme exemple positif, désignant la Chine comme coupable de traquer ses opposants politiques sur le net et dénonçant le "scandale Prism", il se donne comme ambition de déterminer si le numérique est un allié ou un ennemi des Droits de l'Homme. Malaise.

par Fabrice Epelboin

Carlabrunisarkozy.org : la cour des comptes confirme le coût de 410 000 euros pour le contribuable

Quand nous lisions hier le "rectificatif" publié (si , si .. il est bien publié mais le site est tellement ergonomique qu'il faut scroller vers le bas pour accéder au contenu, ça se passe sous le logo placard en milieu de page) sur le site de la fondation Carla Bruni Sarkozy, nous y décelions une tentative un peu gauche d'enfumage.

par bluetouff

Ils nous ont trahi

Nous le savons depuis le tout début de "l'affaire PRISM", le scandale est loin de se limiter à l'opérateur Verizon et aux 9 géants du Net collaborant directement avec le programme PRISM. Aujourd'hui le Washington Post a publié une nouvelle slide faisant état du programme UPSTREAM, celui là même qui désigne l'écoute des câbles sous-marins dont nous vous rebattons les oreilles depuis deux ans. Et oui... PRISM est un tout petit machin, l'affirmation à peine visible du gros zizi américain.

par bluetouff

Big Data, sécurité des réseaux et calcul : les priorités du gouvernement en matière de numérique

Big Data + sécurité des réseaux + calcul hautes performances = ? Sur BFMTv, ce soir, Fleur Pellerin dévoilait les 3 priorités gouvernementales en matière de politique numérique. Reflets, avec le mauvais esprit qui le caractérise, a cru entendre chanter le lobby de la surveillance de masse à travers cette annonce. L'équation est relativement simple et elle a de quoi faire un peu peur, vous allez vite comprendre pourquoi.

par bluetouff

Ce que les fascismes et leurs avatars disent de nous et de notre époque

Nous avons tenté chez Reflets, de sonder les tentations fascistes d'une frange de plus en plus importante de la droite, ainsi que des courants nationalistes qui gravitent autour. Le terme néo-fascisme semble plutôt bien adapté à cette frange politique : nous sommes au XXIème siècle, et après tout, tout peut se moderniser, même les idées les plus puantes.

par Yovan Menkevick

Amesys, DGSE, DRM, et si...

Le 16 juin 2012, Reflets évoquait un projet Eagle en France. Il porte en interne, chez Amesys, le petit nom suivant : EAGDLP1101. Aucun journal n'a repris cette information. Lorsque des députés ont posé des questions aux gouvernements, Fillon ou Ayrault, les réponses ont été les mêmes : circulez, il n'y a rien à voir. C'est fort dommage.

Dossier
par Antoine Champagne - kitetoa

#UnBonJuif et la fin de la Ve République

C'est sans doute l'annonce la plus intrigante de la réunion publique sur la Net Neutralité, tenue par le Conseil National du Numérique mardi 16 avril à la Cantine de Paris : le Conseil devrait être saisi (ou s'auto saisir) de la problématique soulevée par la demande de censure par le CRIF vis à vis de Twitter, faite à la suite de la déferlante antisémite lancée par le hashtag #unbonjuif.

par Fabrice Epelboin

La politique française, c'est comme le porno

Il faut les voir ces mauvais acteurs qui se pressent pour venir nous montrer leurs miches : tous à poils ! Et après, une fois qu'on se sera bien astiqués sur leurs patrimoines, on fait quoi ? Parce que la politique française, c'est vraiment comme l'industrie du film porno, si, si. Petite démonstration…  Le peuple la fellation tu aimeras L'industrie du porno c'est un truc hyper codifié, comme la politique française. Par exemple, il y a des règles du genre absolument incontournables.

par Yovan Menkevick

Mariage pour tous

10.000 lois, 127.000 décrets, 7.400 traités, 17.000 textes communautaires en vigueurs. certains datent du moyen-âge, d'autres de la révolution française, ou encore du régime de Vichy. Mais attention, tous sont parfaitement légaux aux yeux de la loi française. Ce qui nous laisse parfois bien pantois face à certaines lois, telles que : Le port du pantalon qui était encore interdit aux femmes jusqu'au 30 janvier 2013. Cette loi date du 17 novembre 1800.

par Delphine Courel

Les recettes éculées pour sortir du cas Cahuzac

REUTERS / Regis Duvignau Voilà une affaire qui fait couler de l'encre. Faut-il profiter de l'affaire Cahuzac pour donner "un grand coup de balai", faut-il forcer les élus à publier leur patrimoine ? Faut-il remanier le gouvernement ? Faut-il relancer la lutte contre les paradis fiscaux ? Faut-il plus de contrôles fiscaux ? Faut-il... faut-il... ? Mais surtout, ces recettes éculées car toutes déjà tentées avec le succès que l'on voit, auront-elles le moindre effet à long terme ?

par Antoine Champagne - kitetoa

Oui, Cahuzac doit revenir à l'Assemblée

Jérome Cahuzac a menti, les yeux dans les yeux, à la représentation nationale. Dans le droit Français, ce n'est pas condamnable. Il a triché sur ses impôts, mais il y a de bonnes chances que ce soit prescrit. Au final, il est loin, très loin, d'avoir le casier judiciaire le plus chargé de l'Assemblée Nationale.

par Fabrice Epelboin

Affaire #Cahuzac : ça va devenir compliqué pour le GUD et Marine Le Pen de faire de la récup'

C'est amusant ces hasards de l'actualité. Nous vous parlions ce matin du GUD, un "syndicat étudiant" à l'humour percutant et décalé qui appelle à casser de l'homo pendant les Gay Prides et qui compte parmi ses membres historiques et fondateurs un ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Gérard Longuet (qui débarquait alors d'Occident où il cassait du rouge avec ses bons copains Alain Madelin,  Hervé Novelli, et Patrick Devedjian).

par bluetouff

Cahuzac : un mort, le journalisme à la papa

En prenant connaissance de l'Article du Canard Enchaîné en début d'après-midi hier, Reflets se demandait sur Twitter quelle pirouette Jean-Michel Aphatie allait trouver pour se sortir du très mauvais pas dans lequel il s'est fourré par pure détestation de Médiapart. Première pirouette : pas de réaction du canal historique anti journalistes-qui-n'apportent-pas-les-preuves-de-ce-qu'ils-avancent (@jmaphatie) qui ne fait que donner rendez-vous à ses lecteurs sur son blog, aujourd'hui.

par Antoine Champagne - kitetoa

Chère UMP, réfléchis à deux fois avant de parler de république irréprochable...

Ça n'a pas loupé... Avec l'affaire Cahuzac, les aboyeurs de l'UMP tentent de politiser à outrance les errances du gouvernement du changement c'est maintenant, ou pas. Et gna, gna, gna, Hollande avait promis une "république irréprochable", "qu'il rende des comptes !". Anéfé©, comme aurait dit l'ineffable Christine Albanel. Mais... Car il y a un mais... Lors que l'on appelle les uns à appliquer quelque chose, il faudrait peut-être l'avoir appliqué soi-même auparavant.

par Antoine Champagne - kitetoa