Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Le point crucial à relever de la conférence de presse de Moi-Président

C'était chouette cette conférence de presse gaulienne dans les ors de l'Elysée avec tous les ministres et 400 journalistes invités à poser des questions à Moi-Président, non ? Ouais, vachement chouette. Il a endossé les habits présidentiels, Moi-Présient, ça y'est, et c'est les spécialistes-analystes-de-la-chose-politique qui le disent. Il n'est plus "normal", mais "responsable", il l'a répété. Super. On est bien contents.

C'était chouette cette conférence de presse gaulienne dans les ors de l'Elysée avec tous les ministres et 400 journalistes invités à poser des questions à Moi-Président, non ? Ouais, vachement chouette. Il a endossé les habits présidentiels, Moi-Présient, ça y'est, et c'est les spécialistes-analystes-de-la-chose-politique qui le disent. Il n'est plus "normal", mais "responsable", il l'a répété. Super. On est bien contents.

Mais à un moment, un journaliste assez connu pour changer de veste en fonction des pouvoirs en place, a posé une question pas mal carrée et qui est en un certain sens LA question qui tue : "Dites-moi, M'ssieur l'président, là, vous parlez de ramener le déficit à 3%, de faire de la rigueur budgétaire, et on voit autour que plus il y a de la rigueur, plus l'économie s'écroule, avec même de la récession en Espagne, en Grèce, au Portugal, enfin bref, la France est programmée elle aussi pour y aller dans la récession. Et dans le même temps, il y a pas mal d'économistes, dont un prix "Nobel" (c'est pas vraiment un prix Nobel, parce qu'en économie ça n'existe pas, mais bon, NDLR) qui expliquent que ces politiques de rigueur vont nous couler, que ça marche pas, au contraire. Et que si la France tente d'arriver elle aussi à 3%, ça va vraiment être la catastrophe. Alors, pourquoi vous continuez quand même vot'rigueur alors qu'on sait que ça va nous planter ?

Et...