Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

Syrie : Des soldats iraniens au secours du régime de Bachar El Assad

Nous apprenions récemment le soutien de Mahmoud Ahmadinejad à son homologue syrien, Bachar El Assad. Mais il semblerait que le soutien ne soit pas uniquement moral, il serait également militaire. Une source anonyme nous a fait parvenir aujourd'hui des photos attestant de la présence de soldats ou de mercenaires iraniens en sol syrien. Ces derniers se battraient aux côtés des forces de Bachar El Assad.

par bluetouff

Attiser la haine : un projet politique ?

(Comment en est-on arrivé là ? Comment la classe politique, la justice, les médias peuvent-ils accepter que des propos pareils puissent être relayés, commentés, et au final servir un camp politique qui demande désormais des excuses à un parlementaire du camp opposé qui a eu le "malheur" de réagir ?

par Yovan Menkevick

Eva Joly : une sacrée paire ! (analyse de la présidentielle)

(Elle les a bien rouges et bien visibles, et si elle ne les porte pas haut perchées sur le nez, elle les tient fermement dans la main : la candidate verte ne se sépare jamais de ses lunettes rouges.

par Yovan Menkevick

François H : le vide tranquille (analyse de la présidentielle)

(Le candidat socialiste est le premier surpris des intentions de vote à son égard, mais comment faire, dans une monarchie républicaine, pour convaincre le maximum d'électeurs, quand on n'a pas de véritable programme d'envergure, le charisme d'une mouette et l'énergie d'un bernard l'hermite ?) François ! François ! Présid… nan on a du mal à y croire, ça fonctionne moyen.

par Yovan Menkevick

Putain, Claude, sa race !

Décidément, cette campagne, comme la précédente risque de plafonner à un niveau lamentable. La dernière fois, c’était la supposée insécurité, le racolage des  électeurs Front National  à n’importe quel prix. Cette fois, les aveugles ont pu croire que le thème porteur serait l’économie.

par Antoine Champagne - kitetoa

Au fait... On se bat pour quoi ?

En Europe, des manifestations éclatent pour protester contre ACTA. Plusieurs milliers de personnes ont défilé en Pologne et plusieurs villes de France ont vu chacune quelques centaines de personnes défiler. Aux États-Unis, des manifestants ont également foulé le bitume pour protester contre SOPA et ACTA plus récemment.

par KheOps

Bayrou : le candidat qui siphonne (analyse de la présidentielle)

(Et surtout qui n'a rien à proposer, ne gène pas grand monde, ne sait pas vraiment dans quel camp il est : le candide François B est un outil électoral bien pratique qui va permettre d'aspirer une partie des voix du PS et …surtout ça.) Moi, c'est François Bayrou. Je suis de droite, mais pas trop, alors je dis que je suis au centre. Je ne suis pas non plus à gauche, la gauche c'est pas bien, mais si je suis à droite, c'est à droite pas trop. Je suis pour…heu…

par Yovan Menkevick

Anonymous : un art martial ?

(Parce que tout le monde donne son avis, que les analyses les plus pitoyables se confondent avec des prises de position plus ou moins éclairées, il n'y a pas de raison qu'un énième avis à propos d'Anonymous ne pointe son nez sur Reflets. Assumé, revendiqué, longuement réfléchi : parce que l'auteur se souvient, il y a bien longtemps, à des actions similaires, avant le passage de l'an 2000, et qu'à l'époque, on n'avait pas de vidéos youtube…) Pourquoi un art martial ?

par Yovan Menkevick

Stratégie cryptique de la DCRI et désinformation de Numerama

Deux perles toutes fraîches viennent d'arriver. Ou plutôt, une information, mais par deux voies différentes. Il s'agit de l'arrestation de plusieurs personnes par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) suite à une attaque DDoS du site Web d'EDF en juin dernier. J'ai eu vent de l'information en tout premier par un article sur Numerama, écrit par un certain Julien L. Il titre "Des Anonymous présumés en garde à vue pour une attaque DDOS". Essayons d'expliciter le titre.

par KheOps

Tyrannie de la centralisation énergétique (1/2)

En amont du débat sur le nucléaire civil, se profile un changement de paradigme en matière de production d'électricité, à la fois motivé par des innovations techniques, par la durable crise énergétique à laquelle sont confrontés nos sociétés, et par une conscience écologique de plus en plus consensuelle.

par redg

Présidentielle : l'espoir fait vivre

Il y a les béats du Sarkozysme qui continuent, années après années de glorifier leur idole. On peut difficilement leur en vouloir. Pardonnons-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font. Aveugles ils sont, aveugles ils resteront. Et puis il y a ceux qui pensent que si François Hollande est élu, tout va changer. Il est plus difficile de leur pardonner. Il y a quelques mois, le Sénat passait à gauche. A-t-on noté un changement radical ? Non.

par Antoine Champagne - kitetoa

Onze

Après  les 99% ou les 35%, voici un nouveau nombre magique : le onze (11; XI). Onze  personnes, onze députés, pas plus. C'est ce qu'il a fallu pour voter et  approuver la proposition de loi sur la Protection de l'Identité. C'est bluffant. Il suffit de onze cerveaux réunis dans une grande pièce pour  prendre ce virage dans la conception de la citoyenneté, dans la façon de considérer les citoyens, dans la conception de l'identité.

par Fiasco

Pluie de breloques : l'inflation, tout ça...

Napoléon était connu pour son penchant à distribuer des breloques en pagaille. Visiblement, il n'est pas le seul. Le journal officiel publie les contingents de croix de la Légion d'honneur qui pourront être attribués à titre civil et militaire d'ici à 2014. Reflets s'est amusé à compiler les données sur quelques années, pour voir si l'inflation touche aussi les hochets ou simplement les produits vendus en supermarché. Le résultat est intéressant.

par Antoine Champagne - kitetoa

Nicolas S : la stratégie du rejet (analyse de la présidentielle)

(C'est un filou, il est très fort, il pourrait tous nous enchaîner, comme Sauron avec l'anneau unique, mouhahahahahaha !) Allez, c'est parti, bel et bien obligé de parler de lui. Le non-candidat, le président, celui qui sillonne la France, le monde, l'univers connu et inconnu dans son gros n'avion à 180 patates parce qu'il était jaloux de celui de Barak. Comment va-t-il faire pour la gagner cette présidentielle, hein ?

par Yovan Menkevick

L'esprit marine (début d'analyse de la campagne présidentielle)

(Ou comment appréhender la lepenisation des esprits de façon concrète) La campagne présidentielle a démarré plus ou moins, mais on sent que ça frétille dans les chaumières. Les sondeurs nous titillent avec quelques résultats d'opinion qui ne manquent pas de plonger une partie de la société dans des abysses de réflexion : 31% des Français sont "en accord" avec les idées de Marine Le Pen. Ben oui, quoi, un tiers.

par Yovan Menkevick

Français, Françaises, il va falloir en tirer les conséquences...

Non, ce n'est pas Reflets qui vous le demande, c'est le président de la république. Nicolas Sarkozy lui-même. "Quelqu'un" a visiblement ressorti un bout d'interview avec "M'âme Chabot" ("A vous de juger" en 2007) qui ne manque pas de faire sourire. Ou pleurer, c'est selon. Nicolas sarkozy, l'homme qui avait instauré une évaluation de l'action des ministres (encore un truc tombé au fond des oubliettes de la petite histoire de ce quinquennat), ne manquait pas de s'appliquer la règle à lui-même.

par Antoine Champagne - kitetoa

La langue de Nicolas Sarkozy

Comme Aporismes l'avait fait en son temps, il nous a semblé utile de passer le discours de Toulon (version 2011) au traducteur automatique de novlangue de droite décomplexée. Ce traducteur insère les paragraphes en gras dans le texte.     DISCOURS DE M.

par Antoine Champagne - kitetoa

La Guerre de Troie n'a pas eu lieu...

Jeudi 22 décembre, l'assemblée a adopté en première lecture, dans le boucan médiatique et diplomatique, la loi "de répression de la contestation de l'existence des génocides reconnus par la loi"... Une loi qui, comme vous n'avez pas pu le manquer, a déchaîné  les passions et installé une querelle diplomatique entre la France et  la Turquie visée par la référence qui est faite au génocide arménien de 1915-1916... D'un  point de vue purement électoraliste, un battage est toujours bon à prendre.

par Fiasco

Démocratie 3.0 : pas bien loin du Reich V.4…

(C'est la lecture de cet article sur une "entreprise innovante" qui a été le moteur de ce que vous allez lire. Parce qu'à force d'observer le "monde libre" glisser en douce vers les pires sociétés totalitaires futuristes, il y a un moment où on a envie de dire stop…) "Demain, des robots patrouilleurs pour seconder les vigiles". C'est le titre de l'article.  Chouette alors, j'en rêvais et ils l'ont fait, elle est pas belle la vie moderne du début du XXIème siècle ?

par Yovan Menkevick

Des signes encourageants de rébellion de la Démocratie contre l'oligarchie

Oh, bien sûr, il y a des jours comme ça, où l'on se dit qu'elle est morte et enterrée, cette chère Démocratie. Quand on égrène les témoins si vifs de sa transformation en oligarchie, on se dit que c'est foutu et que tout ça finira bien mal. Les révolutions et autres soulèvements populaires ne se font jamais dans la douceur et jamais sans être téléguidés. Au plus grand profit de quelques uns qui s'empressent de réinstaurer l'oligarchie, sous un autre visage.

par Antoine Champagne - kitetoa