Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Politique

Et si Marine n’était pas dans la course ?

De droite, de gauche, du centre, tous se lamentent… Et si Marine Le Pen n’obtenait pas ses 500 signatures… Ce serait grave, disent-ils. Grave comment ? D’une part, il ne faut pas perdre de vue qu’à chaque élection ou presque, papa Le Pen entonnait la même petite chanson : le FN est ostracisé, on ne veut pas me donner les 500 signatures, je risque de ne pas pouvoir me présenter, la démocratie, toussa… Mais à chaque fois, il parvenait à les réunir.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Campagne de Nicolas : de vieux échos ?

(Il y a des choses qui ne trompent pas, des signes des temps, des slogans, des discours et des revendications politiques qui ne peuvent que résonner étrangement à nos oreilles. Comme quoi, rien ne se perd, tout se recycle…) C'est étrange. Enfin non, pas vraiment. Mais quand même, on se pose question. Ou alors c'est de la bêtise, ou une méconnaissance de l'histoire et un rapprochement idéologique non-maîtrisé ? Venons-en aux faits : la campagne de Nicolas S.

Édito
par Yovan Menkevick

Reflets met les pieds dans le plat des présidentielles

Voilà, c'est fait. Un candidat à la présidentielle a eu le courage de faire face au visage caché du numérique Français, lors d'un débat organisé au siège du Modem et animé par Richard Menneveux de FrenchWeb. Sous les projecteurs se sont retrouvés autour de François Bayrou : Gilles Babinet, président du Conseil National du Numérique (CNNum), Marc Simoncini, fondateur de Meetic, Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Fabrice Epelboin (c'est moi), de Reflets.info.

par Fabrice Epelboin

Voter à la présidentielle, ou voter pour des faiseurs d'oligarchie incapables

Dans à peu près deux mois nous allons tous faire une grosse connerie : élire un homme politique médiocre ou incapable qui réglera ses problèmes et ceux de ses amis, mais certainement pas les nôtres. Le choix qui se profile est à chaque élection plus terrible. Le niveau baisse, comme on dit... Ou pas. Quoi qu'il en soit, il va falloir choisir entre l'extrême droite classique (le FN), la nouvelle extrême droite (l'UMP), la droite (le PS et le Modem), la gauche (EELV, Mélenchon, etc.).

par Antoine Champagne - kitetoa

@fhollande ne parle pas anglais, la preuve...

Coucou... C'est mardi... Le mardi, c'est permis. Séquence décryptage... Pendant son discours au Bourget, François Hollande avait déclaré que son ennemi, c'était la finance.   «Mon véritable adversaire, c'est la finance»   Et son équipe de spécialistes du Web 2.0, se réjouissait :   Romain Pigenel incite, lui, les participants à mettre en valeur les propos de François Hollande sur la finance car ils ont été «très bien reçus» à la gauche du PS.

par Antoine Champagne - kitetoa

Jean-Luc M : le dernier tribun (gauchiste)

"Jean-Luc, si je t'écris aujourd'hui, c'est parce que j'ai eu une arrière grand-mère communiste. Elle adorait Georges Marchais. Mais je suis certain qu'elle aurait pu t'apprécier. Ou te détester. Pourquoi ? Parce que mémé, elle était communiste, et qu'elle n'accordait aucune confiance aux socialistes ! Oui, tu as longtemps été socialiste.

par Yovan Menkevick

Syrie : Des soldats iraniens au secours du régime de Bachar El Assad

Nous apprenions récemment le soutien de Mahmoud Ahmadinejad à son homologue syrien, Bachar El Assad. Mais il semblerait que le soutien ne soit pas uniquement moral, il serait également militaire. Une source anonyme nous a fait parvenir aujourd'hui des photos attestant de la présence de soldats ou de mercenaires iraniens en sol syrien. Ces derniers se battraient aux côtés des forces de Bachar El Assad.

par bluetouff

Attiser la haine : un projet politique ?

(Comment en est-on arrivé là ? Comment la classe politique, la justice, les médias peuvent-ils accepter que des propos pareils puissent être relayés, commentés, et au final servir un camp politique qui demande désormais des excuses à un parlementaire du camp opposé qui a eu le "malheur" de réagir ?

par Yovan Menkevick

Eva Joly : une sacrée paire ! (analyse de la présidentielle)

(Elle les a bien rouges et bien visibles, et si elle ne les porte pas haut perchées sur le nez, elle les tient fermement dans la main : la candidate verte ne se sépare jamais de ses lunettes rouges.

par Yovan Menkevick

François H : le vide tranquille (analyse de la présidentielle)

(Le candidat socialiste est le premier surpris des intentions de vote à son égard, mais comment faire, dans une monarchie républicaine, pour convaincre le maximum d'électeurs, quand on n'a pas de véritable programme d'envergure, le charisme d'une mouette et l'énergie d'un bernard l'hermite ?) François ! François ! Présid… nan on a du mal à y croire, ça fonctionne moyen.

par Yovan Menkevick

Putain, Claude, sa race !

Décidément, cette campagne, comme la précédente risque de plafonner à un niveau lamentable. La dernière fois, c’était la supposée insécurité, le racolage des  électeurs Front National  à n’importe quel prix. Cette fois, les aveugles ont pu croire que le thème porteur serait l’économie.

par Antoine Champagne - kitetoa

Au fait... On se bat pour quoi ?

En Europe, des manifestations éclatent pour protester contre ACTA. Plusieurs milliers de personnes ont défilé en Pologne et plusieurs villes de France ont vu chacune quelques centaines de personnes défiler. Aux États-Unis, des manifestants ont également foulé le bitume pour protester contre SOPA et ACTA plus récemment.

par KheOps

Bayrou : le candidat qui siphonne (analyse de la présidentielle)

(Et surtout qui n'a rien à proposer, ne gène pas grand monde, ne sait pas vraiment dans quel camp il est : le candide François B est un outil électoral bien pratique qui va permettre d'aspirer une partie des voix du PS et …surtout ça.) Moi, c'est François Bayrou. Je suis de droite, mais pas trop, alors je dis que je suis au centre. Je ne suis pas non plus à gauche, la gauche c'est pas bien, mais si je suis à droite, c'est à droite pas trop. Je suis pour…heu…

par Yovan Menkevick

Anonymous : un art martial ?

(Parce que tout le monde donne son avis, que les analyses les plus pitoyables se confondent avec des prises de position plus ou moins éclairées, il n'y a pas de raison qu'un énième avis à propos d'Anonymous ne pointe son nez sur Reflets. Assumé, revendiqué, longuement réfléchi : parce que l'auteur se souvient, il y a bien longtemps, à des actions similaires, avant le passage de l'an 2000, et qu'à l'époque, on n'avait pas de vidéos youtube…) Pourquoi un art martial ?

par Yovan Menkevick

Stratégie cryptique de la DCRI et désinformation de Numerama

Deux perles toutes fraîches viennent d'arriver. Ou plutôt, une information, mais par deux voies différentes. Il s'agit de l'arrestation de plusieurs personnes par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) suite à une attaque DDoS du site Web d'EDF en juin dernier. J'ai eu vent de l'information en tout premier par un article sur Numerama, écrit par un certain Julien L. Il titre "Des Anonymous présumés en garde à vue pour une attaque DDOS". Essayons d'expliciter le titre.

par KheOps

Tyrannie de la centralisation énergétique (1/2)

En amont du débat sur le nucléaire civil, se profile un changement de paradigme en matière de production d'électricité, à la fois motivé par des innovations techniques, par la durable crise énergétique à laquelle sont confrontés nos sociétés, et par une conscience écologique de plus en plus consensuelle.

par redg

Présidentielle : l'espoir fait vivre

Il y a les béats du Sarkozysme qui continuent, années après années de glorifier leur idole. On peut difficilement leur en vouloir. Pardonnons-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font. Aveugles ils sont, aveugles ils resteront. Et puis il y a ceux qui pensent que si François Hollande est élu, tout va changer. Il est plus difficile de leur pardonner. Il y a quelques mois, le Sénat passait à gauche. A-t-on noté un changement radical ? Non.

par Antoine Champagne - kitetoa

Onze

Après  les 99% ou les 35%, voici un nouveau nombre magique : le onze (11; XI). Onze  personnes, onze députés, pas plus. C'est ce qu'il a fallu pour voter et  approuver la proposition de loi sur la Protection de l'Identité. C'est bluffant. Il suffit de onze cerveaux réunis dans une grande pièce pour  prendre ce virage dans la conception de la citoyenneté, dans la façon de considérer les citoyens, dans la conception de l'identité.

par Fiasco

Pluie de breloques : l'inflation, tout ça...

Napoléon était connu pour son penchant à distribuer des breloques en pagaille. Visiblement, il n'est pas le seul. Le journal officiel publie les contingents de croix de la Légion d'honneur qui pourront être attribués à titre civil et militaire d'ici à 2014. Reflets s'est amusé à compiler les données sur quelques années, pour voir si l'inflation touche aussi les hochets ou simplement les produits vendus en supermarché. Le résultat est intéressant.

par Antoine Champagne - kitetoa

Nicolas S : la stratégie du rejet (analyse de la présidentielle)

(C'est un filou, il est très fort, il pourrait tous nous enchaîner, comme Sauron avec l'anneau unique, mouhahahahahaha !) Allez, c'est parti, bel et bien obligé de parler de lui. Le non-candidat, le président, celui qui sillonne la France, le monde, l'univers connu et inconnu dans son gros n'avion à 180 patates parce qu'il était jaloux de celui de Barak. Comment va-t-il faire pour la gagner cette présidentielle, hein ?

par Yovan Menkevick