Journal d'investigation en ligne
par Yovan Menkevick

Reflets se met à la politique : votez PCR !

Ca y'est, c'est fait, on a monté notre parti politique ! On pourra plus nous reprocher de rien faire que de critiquer et chier dans les bottes de tout le monde. On s'engage, on y va, on fonce, on a notre parti, c'est le PCR. Le Parti des Clowns Réformateurs. Bon, comme on est bordéliques, tout le monde n'a pas été consulté, et en fait, Kitetoa, Bluetouff et les autres ne sont pas au courant. Mais bon, le PCR existe ! Mais ça consiste en quoi, vous êtes quelle tendance au PCR ?

Vous lisez un article réservé aux abonnés.

Ca y'est, c'est fait, on a monté notre parti politique ! On pourra plus nous reprocher de rien faire que de critiquer et chier dans les bottes de tout le monde. On s'engage, on y va, on fonce, on a notre parti, c'est le PCR. Le Parti des Clowns Réformateurs. Bon, comme on est bordéliques, tout le monde n'a pas été consulté, et en fait, Kitetoa, Bluetouff et les autres ne sont pas au courant. Mais bon, le PCR existe !

Mais ça consiste en quoi, vous êtes quelle tendance au PCR ? "Z'êtes de droite, de gauche, du centre, de l'ultra centre, de l'extrêmité de quel bord au juste ?"

Mauvaise pioche camarade militant : on est inclassable dans l'échiquier politique, on a monté un truc carrément novateur que personne n'a vu venir : la politique du parti pris d'en rire.

Le PCR : constats, objectifs et grandes orientations

Les clowns réformateurs ont pour objectif de réformer la société française de fond en comble : avec nous, ça va changer, mais alors, gravement ! Tout ça est bien entendu basé sur des constats longuement muris et soumis à l'analyse la plus scientifique (de Paulo, Jules et Gérard du café-PMU à côté, entre autres).

Le constat est simple : si la France va mal, c'est qu'elle se fait chier ! Le pays est triste, les gens sont minés du soir au matin par des informations déprimantes, même les chiens et les chats ne vont pas bien, y'a qu'à se balader un peu dans n'importe quel village pour s'en rendre compte, en plus il y en un maximum qui sont obèses (les chats surtout), ce qui est symptomatique comme dit mon urologue. En plus ils se prennent trop au sérieux (pas les chiens et les chats, les Français, mais ceci est la conséquence de ça).

Nos objectifs politiques sont donc très clairs : offrir un nouvel espace politique de déconnage et de bonne humeur dans lequel les citoyens pourront venir pratiquer l'humour, tout en prenant en main leur destin et celui de leur mère-patrie, la France !

Il faut quand même bien admettre une chose : depuis que des gens responsables sont aux responsabilités, ça va de plus en plus mal : les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, les gens moyens sont encore plus moyens, les gros grossissent, les chiens aboient et la caravane passe. Ceci n'est plus possible !

Nous voulons donc mettre aux commandes du pays des gens vraiment irresponsables, pour voir ce que ça fait, puisque les gens vraiment responsables ont échoué. Mais en ayant au préalable totalement réformé le système politique.

Réformes : le grand cirque constitutionnel

En premier lieu, si le PCR gagne les élections avec son président irresponsable (ce sera un alccolique notoire, sans diplôme connu, saltimbanque au nez rouge et bien déconneur, on hésite encore entre Paulo, Jules ou un inconnu qui serait partant et réunit ces conditions) une sixième république du cirque constitutionnel sera immédiatement déclarée. Paf ! Là, on monte de partout des chapiteaux, avec des musiciens, des clowns, des jongleurs, des chiens savants et on propose aux gens de venir écrire les nouvelles règles de la 6ème. Ca dure ce que ça dure, mais en déconnant, et derrière, on établit le bazar. Mais on propose des trucs, parce qu'on a gagné les élections, quand même, quoi.

Pour gouverner, par exemple : le gouvernement irresponsable sera composé de gens tirés au hasard (très important l'aspect random), mais ils devront avoir des nez rouges, des grosses godasses bariolées et des nœuds papillons géants pour venir travailler, parce que ça plaît aux enfants et que y'en a marre des costumes gris et des cravates à la con, des tailleurs de vieilles pétasses et des talons aiguilles. Quitte à réformer, il faut réformer.

Bon, pour les modifications parlementaires et autres trucs de l'Etat, tout sera simplifié : comme le salaire moyen en France est de 1750 euros, tous les gens qui auront été tirés au sort pour gouverner, auront une allocation de ce montant. Point barre. Avec en plus, le revenu de base, mais ça ce sera pour tout le monde, puisque le seul truc que le PCR propose vraiment (avec d'autres bricoles, mais c'est annexe), c'est le revenu de base. 1000 euros par mois, pour tout le monde. Et le PCR fait disparaître les allocations chômage, familiales, de logement, les retraites chapeau, les parachutes dorés, les indemnités parlementaires, les niches fiscales et tutiquanti. Comme ça, c'est plus simple.

Les mandats électifs : tous les mandats, sont de 2 ans non renouvelables (et toc). 1750 euros. Même le président, les ministres, les députés (y'a plus de sénateurs, ça sert à rien), tous les élus. Avec à la place du Sénat un Parlement des Enfants de moins de 12 ans (le PE) qui renvoie en permanence des idées diffusées sur les chaînes des zinternet, sur LCP et le service public. 10% de leurs idées doivent être mises en œuvre chaque année, sous peine de révocation des membres de l'assemblée et du gouvernement.

Enfin, ce genre de choses qui seront de toute manière discutées par tout le monde dans les chapiteaux.

Combien d'adhérents, comment adhérer ?

Nos revendiquons aujourd'hui 94 millions de membres. Oui, on sait que ça peut paraître beaucoup, et certains partis opposés au nôtre nous le reprochent. Mais ils n'ont qu'à faire pareil, ils verront qu'avec la politique du parti pris d'en rire, on convainc beaucoup plus de monde. Les culs-serrés et autre pinailleurs vont nous dire qu'il n'y a que 40 millions d'électeurs et 64 millions de Français : nous leur répondons qu'avec nos 30 millions d'amis (il paraît que c'est plus important que 30 millions depuis 30 ans, mais bon), nous sommes au moins 94 millions ! Car nous aimons les chiens et les chats, même les teckels à poil dur et ils nous le rendent bien. Pour soutenir le PCR, au delà d'adhérer (c'est gratos et c'est en ligne, ICI), c'est donc très simple  : il sufft de coller ce sticker sur votre site, votre caisse à la noix, votre scooter rutilant ou moisi, votre front, le cul de votre copine ou de votre copain, et voilà !

C'est pas chouette ?

Et l'Europe dans tout ça ?

Ah, et voilà, on y arrive, ils vont nous la faire avec l'Europe : "et qu'il faut que les clowns disent ce qu'ils font avec l'Europe, et avec l'euro", et taratati et taratata. L'Europe, on lui envoie des représentants clowns, des ambassadeurs du rire. Soit la commission meurt de rire, et là c'est dans la poche, soit non. Si elle meurt pas de rire : on demande aux gens de dire quelle Europe rigolote ils veulent. Parce que l'Europe on peut quand même pas la faire disparaître, elle existe, même les clowns savent ça. Non ?

Pour conclure :

Vive le PCR, vive les clowns, vive les enfants, et puissions-nous remporter de nombreuses victoires pour un monde réformé, drôle et jubilatoire !

Bérurier Noir- Tomato ketchup par rycko35

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée