Journal d'investigation en ligne
Édito
par Yovan Menkevick

Lettre ouverte à Etienne Chouard

Cher Etienne, je suis désolé des clameurs plus ou moins violentes et angoissantes qui résonnent à l'énoncé de ton nom et surtout suite aux critiques à l'égard de ta personne. Clameurs qui résultent d'un article suivi d'échanges plus ou moins agressifs sur un journal satirique en ligne, le bien-nommé Reflets.

Vous lisez un article réservé aux abonnés.

Cher Etienne,

je suis désolé des clameurs plus ou moins violentes et angoissantes qui résonnent à l'énoncé de ton nom et surtout suite aux critiques à l'égard de ta personne. Clameurs qui résultent d'un article suivi d'échanges plus ou moins agressifs sur un journal satirique en ligne, le bien-nommé Reflets. Mais je m'égare, ce n'est pas ta personne en tant que telle qui est en jeu, ni tes idées, ni ce journal, ni ma propre personne d'ailleurs, mais tes "amitiés et soutiens", et ton engagement politique. Parce que tu es quelqu'un d'agréable, de courtois, posé, intelligent, disons-le clairement, et comme nous avons une fois déjeuné ensemble, échangé nos points de vue, il me semble aujourd'hui important de rectifier certains de mes propos publiés ici qui pourraient être mal interpêtés.

Oui, tes fans interprêtent mal : mais quoi de plus normal que de voir les groupies défendre leur star aveuglément ? Ils pensent que je pense que tu es d'extrême droite ! Rooooooh, les imbéciles, pardon : les cons. Tu n'en as pas franchement le profil, au premier abord. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, l'extrême droite c'est difficile à définir parce qu'ils utilisent tous des discours qui étaient jusque là réservés à l'extrême gauche. Toujours est-il que j'étais honoré de te rencontrer, ce que je t'ai dit de but en blanc : je suis comme ça, très franc du collier. Je connaissais tes idées sur la démocratie par tirage au sort, avais visionné pas mal de tes vidéos, lu de tes interviews, mais n'étais jamais allé plus loin que ce seul aspect des choses : les idées, justement. Peut-on se contenter des idées ? Oui, certainement, si la personne qui les émet est d'une neutralité parfaite, ce que je croyais être le cas. Naïf que je suis !

Quelle ne fut pas ma surprise, donc, de trouver des traces assez étranges de soutiens de ta part. On me les a envoyés, c'est vrai, parce que des gens bien intentionnés cherchent à me donner des informations qui peuvent m'échapper, ce qui m'arrive parfois…il faut bien le dire. (Et puis je n'aime pas préjuger des gens qui développent des idées intéressantes en fouillant de partout à leur propos). Et là, que trouve-je ? Un commentaire élogieux de ta part sur un site faisant la promotion d'un documentaire lui-même dédié à l'apologie de Faurisson, le révisionniste de la Shoah. J'ai même fait l'effort de visionner le documentaire que je n'ai pas pu finir : quand Faurisson sort ses plans de chambres à gaz et justifie ses recherches scientifiques pour prouver qu'elles n'ont pas existé, une envie de vomir m'a empêché de rester devant l'écran. Nous avons tous nos limites, les miennes se situent là.

Depuis, ton éloge a été remplacé par un commentaire du Nouvel Obs. Mais il est resté un bon moment sur le site, ce soutien de ta part, plus d'un an si je ne m'abuse. J'ai donc continué ma recherche sur tes soutiens et amitiés. J'avais un peu tiqué, lors de notre rencontre, à propos de Soral dont tu trouvais "pas mal d'idées intéressantes", mais bon, Soral…ce n'est pas non plus un type très dangereux si on est un peu réaliste. Puis il y eut Asselineau, ce transfuge du RPFIE, le parti de Pasqua et De Viliers. Asselineau, un  ancien directeur de cabinet du même Charles, au conseil général des Hauts-de-Seine. Asselineau, un souverainiste qui ne développe rien d'autre que les idées de Marine Le Pen mais en se cachant d'être de son bord. Lui aussi, tu le soutiens.

Puis Ménard, Robert, que tu soutiens lui aussi, parce que tu le trouves "très intéressant" pour sa "défense formidable de la liberté d'expression" : Robert Ménard, ce journaliste ultra réactionnaire qui sort aujourd'hui un bouquin intitulé "Vive l'Algérie française". On croit rêver. Et toi, de répéter : je ne fais pas de politique ! Mais si, bien entendu que tu en fais, Etienne !

Alors, dans un élan de sympathie toute fraternelle, pétri d'une naïve envie de comprendre, telles sont mes questions : pourquoi soutenir Asselineau, faire des commentaires positifs sur Soral, un éloge de Faurisson, pourquoi aller vers des partis ou des mouvements politiques précis (de la droite nationaliste) tout en déclarant ne pas "en être" (de la politique) ? Le tirage au sort ne se mettra pas en place avant des lustres. Et ses chances de parvenir à remplacer le système actuel, déjà très réduites, le seront encore plus si celui qui en fait la promotion, toi, se rapproche en permanence de ceux qui créent des barrages, des clivages, et attirent les contestataires énervés pour mieux empêcher qu'une véritable expression politique populaire et libérée des dogmes poussiéreux puisse se faire.

Si ta personne n'est pas importante, mais tes idées le sont, quel besoin de te trouver des soutiens auprès de cette droite nationaliste, ces personnalités aux discours puants (Ménard, Faurisson) ? Pourquoi aller donner ton avis sur l'Europe (tu as fait ton job au départ, en 2005 à ce niveau là, non ?), puisque c'est le système par tirage au sort qui t'intéresse ? Ce ne sont pas l'Europe ou la sortie de l'euro qui doivent te motiver, normalement : ou bien alors c'est un programme politique que tu développes ? Mais là, ça ne colle plus, n'est-ce pas ? Si ?

Je suis certain, malgré mon peu d'importance et ma notoriété très relative, que cette lettre trouvera écho chez toi et que tu y répondras avec la courtoisie qui te caractérise.

Bien à toi.

Jovan Menkevick.

 

PS (ajout du 25/01/2013) : comme de nombreux commentaires demandent les preuves de ton soutien au documentaire sur Faurisson, le révisionniste, je joins cette copie d'écran du site qui en fait la promotion, http://holocauste.com

C'est en cliquant sur "avis" que l'on trouve ton soutien, ainsi que celui d'Alain Soral et Jean Bricmont.

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée