Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Faites les taire (bis repetita)

On pourrait ne demander qu'une chose. Qu'ils se taisent. Sans chercher plus loin. Sans se demander pourquoi. Le simple fait que leurs discours ne soient qu'une litanie d'inepties, qu'une succession de contre-vérités, nous pousse à demander le silence. Mais il y a pourtant autre chose. Un fait qui devrait nous inciter doublement à leur imposer le silence.

On pourrait ne demander qu'une chose. Qu'ils se taisent. Sans chercher plus loin. Sans se demander pourquoi.

Le simple fait que leurs discours ne soient qu'une litanie d'inepties, qu'une succession de contre-vérités, nous pousse à demander le silence. Mais il y a pourtant autre chose. Un fait qui devrait nous inciter doublement à leur imposer le silence. Par leurs reniements permanents, leur inversion du sens, leurs mensonges, les politiques poussent une partie de la population au fond de la fosse à purin. Et la fosse à purin, c'est excessivement dangereux. Pas uniquement pour ceux qui s'y plongent volontairement. C'est dangereux pour tout le monde.

Depuis le milieu des années 80, les "commentateurs" soulignent combien tous les politiques situés à gauche du Front National poussent les électeurs dans les bras du parti extrémiste. Ce n'est pas une nouveauté. Il y aura toujours des troupes de mono-neuronaux pour penser que le salut passe par le ... salut nazi, les cheveux rasés et une bonne dose de racisme.

Ce qui est peut-être nouveau ces temps-ci, c'est la multiplication des gens qui, déçus par les politiques, finissent par se laisser bercer par ce genre très particulier de sirènes. Celles-ci prenant toutes sortes d'apparences. De Dieudonné à Soral en passant par Marine Le Pen, Civitas ou la Manif pour tous.

Il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas entendre ou voir la radicalisation d'une grosse partie de la population. La banalisation du poison est en marche. Le discours de Nicolas Sarkozy qui voulait que les Français soient enfin "décomplexés" n'y est pas étranger. Mais les renoncements et les contre-vérités de François Hollande et son équipe ne sont pas anodins.

S'ils se taisaient, tous, peut-être verrions-nous moins de personnes se rallier aux extrémistes ? Au moins peut-on essayer de se raccrocher à  cet espoir ?

Prendre la parole pour dénoncer les fameux renoncements, les contre-vérités, les mensonges, l'inversion du sens est une action à double tranchant et les commentaires sous les articles de Reflets lorsque nous le faisons en sont l'illustration : nous risquons d'encourager certaines personnes à penser : "tous pourris, soutenons le FN qui n'a jamais été aux affaires, donnons leur leur chance de montrer s'ils sont vraiment différents".  Un résultat inverse à celui qui est recherché.

Et pourtant... Il y a d'autres Voies.

 

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée