Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

L'information, la guerre, la réalité, et nous

A qui profite le crime ? Cette question a toujours été d'actualité au cours du temps dans le domaine du pouvoir politique. Plus précisément la domination du pouvoir politique sur ce qui est appelé communément "la population".

A qui profite le crime ? Cette question a toujours été d'actualité au cours du temps dans le domaine du pouvoir politique. Plus précisément la domination du pouvoir politique sur ce qui est appelé communément "la population".

C'est ainsi qu'avec la possibilité du plus grand nombre d'accéder à l'information, les différents pouvoirs politiques ont dû s'adapter afin de continuer à dominer et contrôler leurs populations avec toujours un même but : perdurer dans le temps, conserver le pouvoir ou des bribes de pouvoir, une place enviable dans le système. L'alternance dans les pays démocratiques est un moyen de laisser croire que certains perdraient le pouvoir à la fin des mandats électifs, obligés de le laisser à d'autres, et qu'avec ces jeux de "gains" et de "pertes", jamais personne ne pourrait être accusé de "conserver" le pouvoir, comme dans les régimes autoritaires. Chacun sait que tout cela est faux : les arrangements entre les membres de la classe politique sont pléthoriques, comme avec la classe des dirigeants du monde des affaires. Et qui de se planquer dans une institution, qui dans un conseil d'administration, qui un cabinet, qui un comité d'experts, etc.

Tous ces constats sont connus mais inquiètent, puisque ce sont le plus souvent des ténors de partis populistes qui les soulignent et aimeraient bien s'en servir pour le saisir, ce pouvoir. Tout en étant pourtant exactement...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée