Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Jet Lambda

Veni, Vidi, Delevi Vinci

Un petit tour par le plancher des vaches pour revigorer nos envies mutuelles de tout faire péter. Cela fait trente ans que l'establishment nous bassine les oreilles du besoin inéluctable d'«aménager le territoire» pour mieux déménager les objecteurs de croissance. Les "Grands Projets d'Infrastructure" sont autant de grands projets inutiles qui continuent de servir les intérêts des multinationales et de desservir l'esprit collectif.

Un petit tour par le plancher des vaches pour revigorer nos envies mutuelles de tout faire péter. Cela fait trente ans que l'establishment nous bassine les oreilles du besoin inéluctable d'«aménager le territoire» pour mieux déménager les objecteurs de croissance. Les "Grands Projets d'Infrastructure" sont autant de grands projets inutiles qui continuent de servir les intérêts des multinationales et de desservir l'esprit collectif. Le greenwashing transforme les projets destructeurs en chantiers HQE — "haute qualité environnementale". Les équations économiques sont habillées pour traduire "développement durable" ce qui ne sont que constructions avides en ressources naturelles et en énergie fossiles.

Ainsi se justifie le projet d'«Aéroport du Grand Ouest», blase grandiloquent du présumé nouvel aéroport de Nantes que son ex-maire et premier ministre Jean-Marc Ayrault revendique pour entrer dans le club des grandes métropoles européennes. Il s'agit de déménager celui du sud de l'agglomération vers le bocage verdoyant du nord de la ville, du côté de Notre Dame des Landes.

Vendredi dernier, une troupe de joyeux drilles du Collectif NDDL Ile-de-France ont sorti des armes en carton pâte pour aller narguer le groupe Vinci, leader européen du BTP et des autoroutes, qui sera le premier bénéficiaire de la construction de ce nouvel aéroport, fruit d'un bien banal partenariat public-privé (PPP)....