Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Monde

Egypte : Ya de l'arnaque dans l'air

La révolution égyptienne ça vous dit quelque chose ? C'était il y a à peine six mois. A cette époque, dans le pays des pyramides et des pharaons, des croisières et de Claude-François, des évènements avaient réussi à capter l'intérêt de nos repus médias nationaux. Vous devez vous souvenir de ces images ? Des meutes de populace armées de pierres s'affrontant, des chameaux fonçant dans la foule, cavaliers sabre au clair. Des images marquantes.

Édito
par shaman

La démocratie parle aux Indignés : tu l'as vue ma grosse bombe lacrymo ?

Reflets a déjà longuement disserté sur la manière dont les pouvoirs démocratiques répondaient aux légitimes interrogations pacifistes des Indignés. Alors qu"ils se pressaient pour être sur la photo avec Stéphane Hessel, alors qu'ils saluaient les aspirations à plus de liberté, plus de démocratie des mouvements du printemps arable, les mêmes politiques ont rapidement envoyé les forces anti émeute "régler" le "problème" des Indignés lorsqu'ils ont débarqué dans leurs villes.

par Antoine Champagne - kitetoa

Damas, le Monopoly et les sanctions

Quelle étrange idée ! Fabriquer une monnaie quasi dévaluée dont personne ne veut. Y aurait-il quelques personnes que cela aiderait ? Il faut dire que pour le banquier syrien moyen, ce n’est pas vraiment la joie. D’abord, l’Europe s’apprête à adopter de nouvelles sanctions visant à asphyxier un peu plus l’Etat Syrien. Outre l’interdiction de nouveaux investissements pétroliers -les anciens ne sont pas menacés-, la Banque centrale de Syrie ne peut plus se fournir en billets et pièces.

par Ju

Troupes françaises au sol en Libye : nouvelles révélations

Mince, voilà qui risque bien d'écorner le mythe que Nicolas Sarkozy essaye à grand peine de construire sur son rôle de sauveur en Libye : une conversation téléphonique entre un commandant militaire de Misrata et le porte parole militaire du Conseil National de Transition (CNT), le colonel Ahmed Bani, laisse entendre qu'il y aurait bien eu des troupes au sol en Libye, en totale contradiction avec le mandat de l'ONU.

par Antoine Champagne - kitetoa

#OpSyria : revue de presse

La publication de l'article décrivant la tentative de prise de contact avec les syriens a engendré des échos dans la presse francophone et internationale, qu'elle soit spécialisée ou non. Petite revue de ces  échos et critique des erreurs qui ont été relevées. Ce bruit médiatique était voulu.

par KheOps

Demande d'adhesion de l'Etat palestinien à l'ONU : #Live (Updated 26/09/11-23:30)

Le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas est à New York où il compte demander vendredi la reconnaissance de l'Etat palestinien devant l'Organisation des Nations Unies. Et ce, dans les frontières d'avant 1967, c'est à dire en incluant `Jérusalem-Est, un point que le gouvernement israélien ne veut pas accepter. Mahmoud Abbas compte s'adresser au Conseil de sécurité et non pas devant l'Assemblée générale.

par shaman

#OpSyria : quand Bachar el-Assad coupait Internet et le reste...

Telecomix et de nombreuses personnes dont la rédaction de Reflets ont participé, vous vous en souvenez, à une opération (OpSyria) visant à permettre aux Syriens de communiquer de manière anonyme sur le réseau. L'idée était à la fois de faire un peu de bruit médiatique autour de la situation en Syrie, mais aussi de faire sortir de ce pays des informations précises sur la situation.

par Antoine Champagne - kitetoa

Indignados marcheurs : let's hack the planet

Ils arrivent, ils arrivent, et ils sont pas contents. Ils sont jeunes pour la plupart, ils ont la pêche, ils ont balayé les idéologies politiques pour entrer dans une nouvelle ère, celle de la #globalrevolution, une révolution pacifique mondiale qui demande la démocratie réelle, celle où le peuple est consulté… Mais qui sont ces allumés ? Les #TakeTheSquare (issus du mouvement du 15 mai espagnol) sont des révolutionnaires pacifiques qui demandent qu'on leur rende leur démocratie volée.

par Yovan Menkevick

Printemps arabe, deux poids, deux mesures

Il y a révolution et révolution. Il y a la révolution tunisienne, pour laquelle Nicolas Sarkozy proposait, via Michèle Alliot-Marie de fournir au dictateur le savoir faire en matière de lutte anti-émeutes. Il y a la révolution égyptienne. A ce stade, Nicolas Sarkozy n'avait toujours pas, en dépit de ses six cerveaux très bien irrigués, compris ce qui se passait. François Fillon, voyageait pour sa part aux frais d'Osni Moubarak, comme Michèle Alliot-Marie l'avait fait aux frais de Zine Ben Ali.

par Antoine Champagne - kitetoa

#OccupyWallStreet : Une nuit déja ... #OccupyThePlanet

Depuis hier, quelques milliers d'Américains campent dans un parc près de Wall Street. Les forces de police les ont empêchés d'atteindre leur but initial : la bourse de New York. L'espoir des manifestants est de créer la place Tahrir locale. Difficile de dire à ce stade comment cette manifestation évoluera. Les Etats-Unis ne sont pas l'Egypte. Pour autant, le mouvement est activement soutenu par Adbusters et par les Anonymous.

par shaman

Nous n'avons pas les mêmes valeurs, M. Sarkozy

Le président de la République a fait un discours à l'ambassade des Etats-Unis en mémoire des morts du 11 septembre. L'idée est louable. Le fond, en revanche, laisse à désirer. C'est à ce genre de déclarations, qui sont faites en notre nom malheureusement, que l'on comprend le fossé qui nous sépare de ce président qui restera dans les livres d'histoires au chapitre des pires que la République Française ait connus.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

#rev11 : Résistances sous surveillance

Cela faisait maintenant quelque temps que je ne vous avais pas proposé un nouveau radar. Vous vous rappelez ... ? Grâce à cette technologie "Made in Reflets", nous vous proposons de suivre et de garder en mémoire la couverture médiatique de certains évènements, personnes ou pays. Grâce à une analyse régulière du moteur d'agrégation de journaux en ligne "news.google.com", nous pouvons vous fournir un comparatif du traitement journalistique de thèmes judicieusements sélectionnés.

par shaman

S'il te plaît... Dessine-moi les oreilles de Kadhafi...

Le site hardabud.com a visiblement été inspiré par l'affaire Amesys et en a fait une illustration qui cite Reflets. Nous la reproduisons ici. Depuis la publication de cette infographie, de nouveaux développements sont apparus. N'hésitez pas à consulter Reflets ou le Web en général sur ce sujet pour vous tenir à jour des derniers épisodes du feuilleton.

par Antoine Champagne - kitetoa

OpSyria : retour d'expérience

Tous ceux qui nous lisent régulièrement savent qui est KheOps et ont même probablement déjà lu un de ses articles. Aujourd'hui, parce qu'on n'est jamais mieux servi que par soi même, nous l'interviewons...   Tu as piloté l'une des opérations les plus spectaculaire de Telecomix, le détournement du web Syrien afin de faire de la contre propagande et d'apporter une aide technologique à la population pour lui permettre de se défendre contre la surveillance et la censure.

par Fabrice Epelboin

#OpSyria: Quand internet ne laisse pas tomber les citoyens Syriens

Nous avons beaucoup écrit à propos du contrôle et de la censure d'Internet en Syrie. Nous avons vu comment les autorités, avec le soutien (peut-être indirect) de l'éditeur Bluecoat, ont espionné la grande majorité de leur population dans le but d'arrêter de potentiels opposants. Cela a notamment conduit certains activistes à être torturés dans le but d'obtenir leurs identifiants Facebook ou Gmail, autorisant les autorités à repérer tour à tour leurs amis et proches.

par KheOps

Bashar el Assad : Happy Birthday, Mister president

Le 11 septembre, c'est aussi l'anniversaire de Bashar el Assad, et nous avons pensé à lui. Depuis maintenant plus d’une semaine se déroule l’une des phases les plus audacieuses de #OpSyria, une initiative globale destinée à venir en aide à travers internet au peuple Syrien à laquelle Telecomix s’est joint afin de briser la camisole numérique qui coupe le pays du reste du monde. Les lecteurs de Reflets.info et de Fhimt.

par Fabrice Epelboin

Turquie : l'Etat profond (2/3)

Ah ! Vous êtes revenus ! Vous avez, comme moi, envie de connaître la suite de notre histoire ? Vous êtes conscients que nos sociétés sont des systèmes dans un équilibre précaire ? Et que les hommes, qui ont été placés au pouvoir, se la jouent "tournoi des 40 nations", fonçant  têtes baissées dans ces châteaux de cartes, en se répètant en leur for intérieur : "Ca va passer ... Ca va passer ..." Cet article est le deuxième épisode de notre saga turque.

par shaman

Dis tonton Sam, tu peux pas éteindre Al Jazeera s'il te plaît ?

C'est l'histoire d'un roitelet. Le roi Hamad ben Issa al-Khalifa. C'est l'histoire d'un type qui a réprimé dans le sang les manifestations populaires. Au point que même le personnel médical craquait. C'est l'histoire d'un type qui a fait appel à son puissant voisin, l'Arabie Saoudite pour écraser la révolte naissante. Ce qui a immédiatement taire toutes les démocraties occidentales. Et partant, à peu près tous les media, personne, ou presque, ne relayant désormais les événements du royaume.

par Antoine Champagne - kitetoa

Turquie: Le réveil du PKK (1/3)

C'est la rentrée. Le temps se met au gris. Et le moral tend à évoluer dans la même direction. Les français, revenus de vacances, reprennent le chemin des bureaux, des usines, des open-space, se posant en leur for intérieur, cette question lancinante: était-ce un rêve? Ma vie est-elle faite d'usine et d'open-space? Ou suis-je fait pour courir, nu, à travers les champs? Rassurez vous, ce n'est pas aujourd'hui que nous lancerons le débat de l’aliénation au travail.

par shaman

Wikileaks révèle la guerre menée par Microsoft contre le Logiciel Libre en Tunisie

Business is business, et au vu de nombreux cables issus de Wikileaks concernant Microsoft, on pourrait ajouter, ‘Business as usual’, tant l’attitude de Microsoft en Tunisie, même si elle est jusqu’ici ce que la firme a fait de plus ‘extrême’, se retrouve aux quatre coins du monde dans un nombre incrcoyables de télégrammes diplomatiques.

par Fabrice Epelboin