Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Monde

Ztohoven, ou l'art de se réapproprier l'espace public

Je ne résiste pas à la tentation de vous reparler des trublions de Ztohoven que vous avez pu découvrir hier ici même. Le détournement, ils l'ont dans la peau. Pour la petite histoire, ces artistes multitâches ont commencé leur aventure en s'attaquant à une énorme œuvre d'art qui illumina la ville de Prague fin 2002, un cœur en néon rose de 16m de haut, érigée à la gloire du président Vaclav Havel et réalisé par l'un de ses amis plasticiens, Jiri David.

par Jet Lambda

HADOPI : la France exporte sa riposte graduée aux USA

CNET rapportait la semaine dernière qu'AT&T, Comcast et Verizon, les 3 plus gros fournisseurs d'accès à Internet américains, seraient sur le point d'entériner un accord visant à mettre en place une riposte graduée sur le même modèle que celui de l'HADOPI. Les négociations seraient déjà bien avancées et pourraient aboutir à la signature d'un accord dés les mois prochain. La Maison Blanche elle même jouerait le rôle d'entremetteur entre les fournisseurs d'accès et les ayants-droit.

par bluetouff

Branquignoles les militaires US ? Mais oui...

Aujourd'hui, Reflets, outre le fait de se faire de nouveaux amis en la personne de l'armée américaine, vous donne une clef de lecture de ses articles. Hier, nous avons publié un papier titré "Les militaires américains sont des branquignoles". Une lecture rapide, pour qui ne connait pas Reflets pourrait pousser à imaginer qu'il ne s'agit que d'un titre accrocheur, d'une position partisane. En fait il n'en est rien.

par Antoine Champagne - kitetoa

Les militaires américains sont des branquignoles

Décidément, ils n'en ratent pas une... Souvenez-vous... Il y a quelques temps, Wikileaks diffusait les câbles diplomatiques américains. Les Etats-Unis arrêtaient Bradley Manning et le faisaient apparaître comme le grand méchant loup ayant renseigné le super vilain Julian Assange.     Il était mis au secret et traité comme les Etats-Unis savent si bien le faire depuis qu'ils ont légalisé la torture.

par Antoine Champagne - kitetoa

Procès Drake : la NSA a les oreilles qui sifflent

/ Tiré du ZELIUM n°5 / L’affaire Drake, c'est un peu le premier procès du 11 septembre, presque 10 ans après... Le 13 juin 2011, la cour de district de Baltimore, dans l’Est des États-Unis, a ouvert une audience un peu spéciale. Thomas Drake, 54 ans, est accusé de trahison. Cet « ennemi de l'État » est inculpé pour « divulgation non autorisée », « obstruction à la justice » et « mensonge à agents fédéraux ». Il risque 35 ans de taule.

par Jet Lambda

Opération Aurora post mortem

Peut-être vous souvenez vous de l'opération Aurora. Fin 2009, Google rendait partiellement publique une attaque menée contre ses infrastructures et celles de grosses sociétés américaines en Chine. Presque deux années après le début de cette cyber-escarmouche un peu plus appuyée que les précédentes, on apprend, cette fois de sources chinoises que les preuves numériques fournies par les spécialistes américains ne seraient pas en mesure de l'incriminer.

par bluetouff

CyberDawn : Les États-Unis sur le chemin de la Cyber-Guéguerre

Les États-Unis, première puissance mondiale , la première armée du monde, se serait-elle laissée distancer dans la Cyber-Course vers la Cyber-War ? Quand on possède sept flottes de combat positionnées sur tous les océans du monde, que l'on mène une guerre sur quatre terrains d'intervention en même temps, on est peut-être un peu imbu de soi-même. Du coup, il est difficile d'imaginer être distancé militairement par qui que ce soit. Et, il faut bien le dire, on a aussi la tête occupée ailleurs.

par shaman

Ultrasurf, ou comment le gouvernement Syrien (ne) piège (pas) ses opposants avec un malware

Après l'Égypte ce matin, notre équipe s'est attaquée à la problématique syrienne. Nous avons cherché à comprendre comment le pouvoir de Bachar el Assad s'y prenait pour voler les comptes Facebook, Twitter, ou Gmail de ses opposants, et comment il parvient à les identifier pour les arrêter. Nous avons réussi à mettre en lumière l'un des procédés du gouvernement Syrien afin de piéger ses opposants. C'est l'histoire banale d'un logiciel qui fait le contraire de ce qu'il prétend faire.

par bluetouff

Égypte : le pouvoir égyptien écoutait les conversations Skype des opposants

Le site OnlineWSJ révèle aujourd'hui comment les services intérieurs égyptiens écoutaient les conversations Skype des dissidents. Si vous avez suivi notre petite série d'articles sur le Deep Packet Inspection, vous comprenez aisément que nous, occidentaux, avons de quoi nous sentir assez mal à l'aise avec la vente de certains équipements à des pays dont on sait qu'ils les destinent à l'instauration de la terreur, souvent accompagné de sanglantes répressions.

par bluetouff

#rev11 - Vendredi sanglant en Syrie... Comme tous les jours

Signe précurseur ? Comme l'Egypte en son temps, la Syrie a partiellement coupé Internet. Damas par exemple n'avait plus accès au réseau ce vendredi. Un jour particulièrement tendu puisque le peuple voulait rendre hommage aux enfants martyrs de la révolution syrienne. Ils sont nombreux, semble-t-il, a avoir été tués ou torturés par le régime en place. Pour mémoire, Bachar el Assad a été reçu avec les honneurs par Nicolas Sarkozy lors du 14 juillet 2008...

par Antoine Champagne - kitetoa

#rev11 - Barcelone - Plaza Cataluña : souvenirs

Les photos de Gregory Fabre sont CC, toussa. A suivre également, le blog de ce photographe dont les photos sont publiées aussi sur le compte acampadabcnfoto.

par Antoine Champagne - kitetoa

#rev11 - Le droit international c'est bien, mais il ne faut pas abuser

Souvenez-vous... Après le coupable silence des puissances occidentales, et particulièrement de la France -sauf pour proposer ses forces anti-émeutes à Zine ben Ali- est arrivé le temps de l'action. Au lieu de saisir la totalité des avoirs Libyens, il était décidé à l'ONU de tapisser de bombes le pays. Une stratégie qui a fait ses preuves en termes de coûts humains et financier, en Irak et en Afghanistan.

par Antoine Champagne - kitetoa

#15-M El pueblo unido jamas sera vencido

Les références des indignés de la place de Catalogne à Barcelone sont chargées de sens. Ce matin, certains indignés scandaient "el pueblo unido jamás será vencido". Ce qui nous renvoie au dernier discours de Salvador Allende :   Et l'on retrouve ces paroles ici : Ou, si l'on revient à cet Anonyme qu'est V. : "Fairness, justice and freedom are more than words, they are perspectives. People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people.

par Antoine Champagne - kitetoa

Les tambours de la révolte résonnent fort

Ah, mais, me souffle-t-on dans l'oreillette, tout cela commence à être éclipsé par la reprise de l’activité volcanique de l’Islande qui risque, ou pas, de perturber la navigation aérienne. L'Espagne votait ce week-end pour renouveler les communautés autonomes et les équipes municipales. Le Partido Popular, de droite, a balayé le Parti socialiste avec 37,53% des suffrages contre 27,79 pour le PSOE et 6,31% pour IU (gauche).

par Antoine Champagne - kitetoa

There's a storm coming #rev11

Ce titre (une tempête approche) est tiré d'une phrase culte issue d'un documentaire américain fort bien fait sur l'informatique interconnectée (le Cloud, le high frequency trading, tout ça...). Nous vous avons parlé ici de l'actualité de Dominique Strauss-Kahn. Quel rapport entre DSK et ce documentaire nous direz-vous ? Il est simple. Les plans d'austérité drastiques mis en place par les politiques, qui continuent de débiter leur old school bulshit, semblent produire leurs effets.

par Antoine Champagne - kitetoa

A million march to Ghaza

Dès la dynamique du printemps arabe installée dans la durée, toute personne, un tant soit peu initiée à la politique moyen-orientale, a senti ses pensées irrémédiablement attirée vers le conflit israélo-palestinien. Si beaucoup y ont pensé, les experts ont été, curieusement, peu diserts sur le sujet. Certains ne croyant pas au changement là-bas ...

par shaman

Oussama ben Geronimo

Mais où diable vont-ils chercher tout ça ? Le nom de code de l'opération visant à assassiner Oussama ben Laden a été baptisée "Geronimo", le surnom du fameux guerrier Apache. Et lorsque Oussama Ben Laden a été tué, les forces spéciales ont simplement dit que Geronimo était mort. Geronimo, le vrai, est un symbole de la résistance des Apaches contre les exactions commises par les Américains blancs contre les Amérindiens.

par Antoine Champagne - kitetoa

Wikileaks : le dernier enregistrement d'Ossama Bin Laden

Il semblerait que l'équipe de Wikileaks soit en effervescence. Une cassette, qui serait le dernier enregistrement connu d'Ossama Bin Laden viendrait tout juste d'arriver dans les bureaux de Wikileaks. L'équipe semble nous promettre un nouveau coup d'éclat, le plus gros leak depuis les câbles diplomatiques à en croire le compte Twitter de @wikileakscable qui décrit Julian Assange comme tout excité par cette nouvelle fuite.

par bluetouff

Mort de Ben Laden : l'erreur

Communions mes frères, le grand méchant loup est mort. Ben Laden a été tué par l'armée américaine. Et l'ensemble de la planète et des dirigeants de se réjouir. C'est le chemin de la facilité qui est choisi. Oussama Ben Laden n'est bien entendu pas le genre de personne qui déclenche la sympathie. Pour autant, doit-on se réjouir de sa mort comme le font aujourd'hui les principaux dirigeants de la planète ? Pas si sûr.

par Antoine Champagne - kitetoa

Palestine : rassembler pour espérer mieux régner

Prenant de court les analystes, devançant les rumeurs et supputations habituelles, la scène palestinienne a surpris. Il y a encore moins de 10 jours, nous pouvions lire sur le Centre Palestinien d'Information : "le Hamas a accepté la demande d'un pays arabe pour accueillir et parrainer le dialogue national global [...], mais ce pays n'a toujours pas obtenu  l'accord d'Abbas".

par shaman