Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Monde

Hier, la France est entrée en guerre

On l'attendait tous, la voici ! Le suspens était insoutenable "Nicolas Sarkozy tiendra t-il un mandat sans sa petite guéguerre ?" Je sais pas pour vous, mais personnellement, ça fait 4 ans que je la voyais venir. Oh pas le fait que ça pète en Libye, non... personne ne l'a vu arriver celle ci. Par contre, comme surement pas mal de monde, j'avais la conviction que la France connaitrait une guerre sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Ça c'est fait.

par bluetouff

A Benghazi, missiles et blocs opératoires sont made in France

Les habitants de Benghazi, haut lieu de la résistance au pouvoir Kadhafi, n'imaginent pas à quel point la France mérite toute leur gratitude. Le 10 mars les rebelles retranchés dans la deuxième ville du pays ont brandi le drapeau français suite à la reconnaissance par la France du conseil de transition. Ils peuvent dès à présent saluer les obus made in France qui tentent d'écraser l'armée du colonel, tout en évitant de se rappeler que ses missiles Milan sont aussi d'origine française.

par Jet Lambda

Qui connaît l’échelle ouverte de l’ONU ?

Au Yémen, les morts s’accumulent. Parfois même des enfants, si l’on en croit cette photo qui devrait, assez logiquement refroidir n’importe quel diplomate endurci par les négociations et les compromissions inhérentes à ce rôle. Et demain, lorsque la Chine réprimera avec encore un peu plus de violence qu’à son habitude des manifestations pour la démocratie, que fera l’ONU en se basant sur son échelle ouverte ? Le Charles de Gaulle sera-t-il envoyé au large des côtes chinoises ?

par Antoine Champagne - kitetoa

Après la Libye, à qui le tour ?

L'ONU a donc choisi hier soir de mettre en place les outils nécessaires pour faire respecter le droit international en Libye et forcer le colonel Kadhafi à cesser sa répression meurtrière contre son propre peuple. Quid de la suite ? Car la Libye n'est pas le seul pays de la région a subir les attaques de ses propres dirigeants, lesquels veulent étouffer dans l'oeuf les prémices d'une insurrection.

par Antoine Champagne - kitetoa

Ventes d'armes françaises : suite et fin

Observons le cours de l'histoire : 2007/2010, Nicolas Sarkozy courtise le colonel Kadhafi. Il rêve de lui vendre toute une quincaillerie. Des avions de chasse, une centrale nucléaire, des missiles, on en passe. 2011 : Nicolas Sarkozy parade comme un coq, tout fier de griller la priorité à ses propres alliés en reconnaissant les insurgés libyens comme seuls interlocuteurs valables. Il demande l'approbation des autres pays pour aller frapper le colonel sur son terrain.

par Antoine Champagne - kitetoa

#rev11 L'Arabie Saoudite envoie 1000 soldats à Bareihn

Update 13h00 : L'Arabie Saoudite confirme l'entrée à Bareihn de 1000 soldats. La 5ème flotte américaine est stationnée à Bareihn. L'opposition considère ces troupes comme une force d'occupation. Les forces du conseil de coopération du Golfe arriveront aujourd'hui à Bareihn pour -selon les autorités- protéger les infrastructures stratégiques, comme le pétrole, l'électricité et les banques. Dimanche, des affrontements avaient eu lieu entre manifestants et police.

par Antoine Champagne - kitetoa

Accidents nuclaires au Japon : où en est-on exactement ? (14 mars)

On aurait pu croire les gouvernements vaccinés contre la langue de bois et les déclarations vagues en cas d'accident nucléaire. Tchernobyl et son nuage qui s'arrête aux frontières aurait dû servir de leçon. Il n'en est visiblement rien. Le Japon qui vient de subir un terrible tremblement de terre dispose de nombreuses centrales nucléaires dont la sécurité a été remise en cause. Les informations qui filtrent sur l'état des réacteurs nucléaires touchés sont contradictoires.

par Antoine Champagne - kitetoa

#rev11 Faible mobilisation ce vendredi

La journée a été moins tendue que ce que l'on aurait pu imaginer. La faible mobilisation explique probablement le fait qu'il n'y ait pas eu de dérapage en Arabie Saoudite notamment. #Feb17 - Libye : Le colonel Kadhafi a proposé une amnistie aux insurgés s'ils déposent les armes. Dans le même temps, l'Europe a demandé à ce qu'il se retire.

par Antoine Champagne - kitetoa

Nicolas Sarkozy a la mémoire qui flanche...

Nicolas Sarkozy n'est ni à une contradiction, ni à un retournement de veste près. Comme en politique économique où il est passé du grand emprunt à la rigueur, toujours à contretemps, il vient de tenter de faire oublier d'un coup de baguette magique ses positions antérieures vis-à-vis de la Libye et des pays arabes qui se sont soulevés contre leurs dictateurs ces derniers mois. Et ça paye. Tout au moins dans la presse.

par Antoine Champagne - kitetoa

#rev11 Journée de tension vendredi

La journée de vendredi (jour de prière) risque d'être chaude au Moyen-Orient. Des manifestations sont prévues en Arabie Saoudite, au Yémen, au Koweït, à Bareihn. Selon les derniers décomptes quelque 32.000 personnes soutiendraient l'appel à manifester dans royaume saoudien demain. L'évolution de la situation en Arabie Saoudite est cruciale pour l'avenir de l'économie mondiale et principalement américaine. Les marchés financiers sont un rien tendus à l'approche de la journée de demain.

par Antoine Champagne - kitetoa

La France continue-t-elle à acheter du pétrole libyen et à qui ?

La transparence n'est visiblement pas une qualité du gouvernement français. Il y a quelques jours, Reflets.info posait au service de presse de Bercy les questions suivantes : Sait-on quel est le montant des avoirs libyens détenus par des banques françaises ou ayant une présence en France ? La répartition de ces avoirs (appartenant directement au colonel Kadhafi ou sa famille, au gouvernement libyen, aux entreprises libyennes, etc.) ?

par Antoine Champagne - kitetoa

Egypte : petits secrets d'une dictature (Episode 2)

Qui n'a jamais rêvé en France de lire de croustillants petits papiers contenant les mentions "Top secret" présents dans les coffre-forts de la DCRI ou du ministère de l'intérieur ? Et bien, il semblerait qu'au pays des pyramides, ce rêve est enfin devenu une réalité. Depuis hier midi, samedi 5 mars, un des derniers remparts de l'ancien régime du dictateur Moubarak est enfin occupé par  les militaires.

par bawd

Etranges mouvements de troupes américaines autour de la Libye

Alors que la semaine dernière les bateaux de la marine américaine semblaient se rassembler dans une position défensive des champs de pétrole d'Arabie Saoudite, d'Oman et Bareihn (notamment) vers le détroit d'Ormuz, il semble que désormais, la priorité soit donnée à la Méditerranée. L'USS Enterprise fait route avec le Kearsarge vers les côtes Libyennes. L'armée américaine se met en place pour fournir "une flexibilité et des options" si besoin était. Le ton monte à Washington.

par Antoine Champagne - kitetoa

Drame dans la mare : un canard mange une dinde...

Il faut dire qu'elle avait fait fort. Tout le monde se souvient désormais de son petit voyage en Tunisie en pleine révolte populaire, les emplettes de ses parents au passage, les vols dans un jet privé d'un proche de Ben Ali, l'hébergement probablement gratuit dans un hôtel du même ami bienveillant. Le mélange des genres. Comme pour Eric Woerth et sa femme. Mais surtout, ses explications alambiquées et mensongères. Son aplomb dans le mensonge et le dénigrement.

par Antoine Champagne - kitetoa

La présence militaire occidentale se renforce dans une région en ébullition

L'Enterprise (porte-avion) vient de rejoindre ses petits copains dans le Golfe Persique.  Le Boxer 4 est en route. Ce déploiement laisse les côtes Libyennes en Méditerranée livrées à leur propre sort... L'armée allemande a pour sa part décidé d'envoyer trois navires vers Malte et la Libye. Quelque 600 soldats sont à bord. Voici la carte à jour des déplacements de navires américains tenue par Stratfor.

par Antoine Champagne - kitetoa

Faites vos jeux messieurs, dames...

Quel sera le prochain pays de la région à vivre une petite révolution ? Les pronostics vont bon train. Les experts se succèdent dans les étranges lucarnes, dans les journaux. Tout le monde à un avis. Dans la mesure où personne n'a vraiment vu venir le raz de marée populaire (est-ce vraiment le cas ?) doit-on croire les augures aujourd'hui ? En attendant, la suite des événements, et pour vous aider à motiver vos paris, Reflets.info vous propose de regarder ce qu'en pense le journal The Economist.

par Antoine Champagne - kitetoa

Benghazi : les images de CNN dans une ville aux mains de ses habitants

Observez,, écoutez. Si l'on en croit le colonel Kadhafi, tous ces gens sont drogués et ivres. De liberté peut-être ? Il faut croire que le colonel est mal informé. En tout cas, on aimerait bien savoir ce qu'il prend pour éviter de consommer la même chose et sombrer dans la même folie...

par Antoine Champagne - kitetoa

#Feb17 #Lybia : #LIVE - Les derniers développements en Libye

La communauté internationale peine a faire cesser les massacres en Libye. Quelques journalistes commencent à entrer dans le pays. Les informations qui parviennent via Twitter sont toujours aussi effrayantes. Dernière en date, on aurait retrouvé 1500 hommes enfermés dans une sorte de prison souterraine depuis le début des émeutes. Au conseil de sécurité de l'ONU, on se borne a appeler à la fin des exactions. Une partie de l'Europe voudrait des sanctions. Silvio Berlusconi fait de la résistance.

par shaman

Petit cours de diplomatie utopique

Depuis des lustres, les hommes politiques à qui les peuples délèguent leur pouvoir assènent qu'ils sont contraints d'agir sur la base de la Realpolitik. Il leur faut tenir compte de tout un tas de choses qui les mènent à faire des compromis avec des régimes détestables. Pour prendre un ou deux exemples près de chez nous (la loi de proximité, coco), on notera qu'à peine élu, Nicolas Sarkozy allait faire le zouave en Libye, qu'il invitait ensuite le colonel Kadhafi à Paris.

par Antoine Champagne - kitetoa

#Libye, #Tunisie, #Algerie, etc. Ventes d'armes françaises - suite

///Note de l'auteur : quelques lecteurs avisés me font remarquer que "nous" n'avons pas vendu des armes. Des entreprises l'ont fait. C'est juste. Je suis d'autant plus d'accord avec ce point de vue que je dis depuis 2007 que ce que fait la France dans la plupart des domaines, elle ne le fait pas en mon nom. "Not in my name", comme disent les anglo-saxons.

par Antoine Champagne - kitetoa