Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Société

Mais que se passe-t-il chez Bull et Nexa Technologies ?

L'histoire est compliquée, et croyez-le, c'est fait exprès. Rappel des épisodes précédents...  En 2007, la société de services informatiques Amesys vend à Kadhafi un système d'écoute global pour espionner toute la population libyenne. 2010, Bull annonce racheter Amesys. En fait, Bull est offert sur un plateau à Philippe Vannier, Dominique Lesourd et Marc Hériard-Dubreuil.

par Antoine Champagne - kitetoa

Face au mal-être moderne, une seule issue…

Ce qui fait que le "monde va mal" est compris dans une sphère qui absorbe toutes les énergies : celle des médias. Sans les médias, le monde n'irait pas si mal que ça pour une majorité d'être humains sur la planète. Particulièrement en Occident, cette partie de la planète composée des pays les plus riches qui ronronnent plus ou moins dans une liberté somme-toute assez importante, et un confort lui aussi conséquent.

Édito
par Yovan Menkevick

Juste après la pub, une décapitation...

Lorsqu'une marque décide d'un plan media, elle sait quand et où sa publicité va être publiée ou diffusée. D'ailleurs, les prix ne sont pas les mêmes pour une pleine page, un quart de page, au début ou à la fin d'un journal. Pas le même non plus avant le 20 heures, après, ou en fin des "programmes de la nuit". Dans tous les cas, la marque achète un espace dans un medium qu'elle choisit. Ça, c'était avant. Avec a presse traditionnelle. Maintenant, avec Internet, c'est différent.

par Antoine Champagne - kitetoa

Reflets fait sa mue avec l'aide de ses lecteurs

Après trois ans et demi d'existence, Reflets a décidé de changer. Changer dans la façon de fonctionner, de publier, d'échanger avec ses lecteurs et des moyens pour y parvenir. Deux ou trois gus dans un garage qui montent un medium de presse Internet, sans aucuns moyens, et qui font un travail journalistique apprécié, avec des lecteurs qui suivent, c'est possible. La preuve : Reflets a trouvé sa place dans le PMI, (paysage médiatique internetesque), et nous vous en remercions.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

La compassion chrétienne façon Opus Dei

« Avec l’aide de la grâce, le chrétien découvre chez l’autre un enfant de Dieu, un frère de Jésus-Christ », prêche l’Opus Dei sur son site. La compassion, l’amour de l’autre, tout un programme que l’Opus Dei a mis en application de manière très personnelle avec le webmaster d’un site de prévention contre les dérives sectaires et les effets des sectes. En 1999, Prevensectes.com rend compte d’un rapport d’une commission parlementaire belge sur les sectes.

par Antoine Champagne - kitetoa

Université ouverte du Think Tank Altair en Avignon

Pour la quatrième année consécutive, le Think Tank Altair groupe de réflexion autour de la culture et des médias, tiendra son université ouverte pendant le Festival Off d'Avignon les 17 et 18 juillet 2014.

par bluetouff

Retrouver des clients de Bygmalion en quelques clics

Je profite de l'occasion qui nous est offerte à Pas Sage en Seine de croiser quelques journalistes pour vous exposer une méthode très simple pour identifier et recenser des clients de Bygmalion, un sujet qui occupe pas mal la profession en ce moment. C'est très simple et redoutablement efficace... mode d'emploi. Bygmalion et ses filiales Event et Cie et Ideepole sont principalement des agences de communication.

par bluetouff

TV Lobotomie : La vérité scientifique sur les effets de la télévision

C'est vrai que suite aux dizaines de commentaires énervés de supporters de la Coupe du monde de football crachant leur mépris sur les misérables critiques du spectacle de décervelage mondial en cours [et de collaboration aux politiques autoritaires et policières pro-Fifa], que nous sommes, ça fait un peu mal aux fesses.

Édito
par Yovan Menkevick

Sautez bien de joie à chaque but du mondial, vous célébrez un mort ou un torturé

Abrutis. Franchement, il n'y pas d'autre mot. Abrutis par le pain et les jeux que leur délivrent le système afin de faire oublier la catastrophe économique ambiante. Abrutis comme la bêtise crasse provoquée par les flonflons, le matraquage médiatique. Les fanatiques de foot sont des abrutis. Ils se gavent de bière devant des écrans dans lesquels des types courent après une baballe. Ils hurlent. Grand bien leur fasse... s'ils ne venaient pas empiéter sur nos vies.

par Antoine Champagne - kitetoa

Electricité libre : la transition énergétique, c'est maintenant

L'article sur la propagande pro-nucléaire de  l'EGE (Ecole de guerre économique),  soulève de nombreuses questions sur la problématique de la production électrique, et de l'énergie en général en France. Serions-nous condamnés à consommer de l'électricité produite par fission ou à termes par fusion nucléaire ? Quelle est la part de production/consommation électrique dans l'ensemble de la consommation d'énergie sur le territoire ? Qui consomme le plus ? Pourquoi ?

Édito
par drapher

Dis, Reflets, pourquoi c'est dangereux le DPI ? Tu me fais un dessin ?

Certains pensent que Reflets fait une fixette sur le Deep Packet Inspection, cette technologie permettant de mettre sur écoute tout un pays d'un coup de baguette magique et que le France vend si bien à des dictatures et des Etats policiers. C'est possible. Mais il y a une raison à cela. Amesys a bêta-testé son outil en Libye. Qosmos aurait bien voulu le faire en Syrie. Les deux entreprises ont développé leurs outils avec les fonds récoltés sur la vente à la Libye et la Syrie, respectivement.

par Antoine Champagne - kitetoa

Atos rachète Bull, et donc, Amesys

Il faut parfois prendre le temps de l’analyse. Parler de surveillance globale, c’est intéressant. Reflets le fait depuis 2011 avec par exemple l’interview sur Techtoc.tv de Thibaut Bechetoille, PDG de Qosmos. C’était bien avant les révélations Snowden. Nous avions poursuivi avec la révélation de la vente d’un système Eagle à la Libye, sujet largement traité dans la presse par la suite.

par Antoine Champagne - kitetoa

Surveillance : ce que Qosmos est capable de faire

Si les activités de Qosmos ont été dévoilées à l'occasion d'un contrat avec la Syrie, le leader français du DPI a bien d'autres clients peu scrupuleux du respect des Droits de l'Homme et travaillant, par exemple, avec l'Iran ou Barheïn. Pour ce troisième volet de notre enquête, Mediapart et Reflets ont notamment eu accès au “Protobook” de la société, c'est-à-dire le catalogue listant toutes les options d'interception proposées à ses clients.

Des nouvelles du front de l'énergie avec le gaz de schiste écologique

Si vous n'entendez plus parler de l'exploitation des gaz de schiste en France, c'est tout à fait normal : vos élus s'en chargent entre eux, et vous en parleront bientôt. A la rentrée, très certainement. Mais pourquoi les gaz des schiste sont-ils si importants, me direz-vous ?

par Yovan Menkevick

Network surveillance: Qosmos, a tool provider for Syria's leader al-Assad

Translation from this paper in french by legum, Turquoise, SwissTengu, 4k and four anonymous plus one mysterious eraser. Corrections made by Crousti. Mediapart and Reflets.info start together a three part enquiry on Qosmos. This french company sells an intelligence tool known as a DPI probe. Qosmos is now within the scope of a legal investigation in France for « complicity of torture »; it is suspected to have a part in a massive population surveillance system deployed in Syria back in 2011.

par Antoine Champagne - kitetoa

Qosmos : du projet universitaire aux activités "secret-défense"

Dans ce deuxième volet de leur enquête, Mediapart et Reflets reviennent sur la genèse de cette société spécialisée dans les technologies de surveillance de masse, née dans un laboratoire avant de se transformer en fournisseur des services de renseignement de l'État qui ne pouvait rien ignorer de ses activités.

Surveillance: enquête sur Qosmos, le fournisseur de sondes à la Syrie d'al-Assad

Mediapart et le site Reflets.info s'associent pour une enquête en trois volets sur Qosmos, société française spécialisée dans la technologie de surveillance de masse (DPI), visée par une information judiciaire pour « complicité d'actes de torture » Qosmos est soupçonnée d'avoir participé, en 2011, à un projet de surveillance global du net syrien.

Chers lecteurs, l'heure des révisions a sonné...

Oui, même si Reflets a perdu toute sa crédibilité, il vous faut réviser. Relire. Car on ne peut comprendre les choses de la vie qu'en les mettant en perspective, sur le long terme. Reflets vous a beaucoup parlé de Deep Packet Inspection depuis sa création, cette technologie qui permet de passer de la surveillance façon "agence de détectives privés" à celle de l'ensemble du nation ou d'une région du monde.

par Antoine Champagne - kitetoa

La disparition des abeilles, Monsanto, et nous…

Les abeilles sont menacées de disparition de partout sur la planète, avec pour conséquences une menace sur la biodiversité et par conséquence sur l'alimentation humaine. Si les acteurs industriels, agro-industriels et les politiques ont une grande part de responsabilité dans ce phénomène et doivent faire quelque chose pour s'en emparer, les citoyens ont pourtant une opportunité unique de démontrer leur capacité au changement concret.

Édito
par Yovan Menkevick

Décryptage : petite leçon de journalisme (environnemental)

Le métier de journaliste est particulier.  Il comporte des règles. Des habitudes. Des schémas établis. Des ruses aussi.  Orienter l'information, travailler l'opinion est un art journalistique. Dans le même temps, le journalisme dit "d'opinion", peu présent en France, n'a pas vocation, lui, à influencer de façon déguisée : il affiche la couleur. Il prend parti. Reflets est un journal d'opinion, et il ne pratique pas le journalisme de la même manière que la plupart des médias français.

par Yovan Menkevick