Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Le fabriquant du LBD 40 sur un volcan

C'est pas moi c'est l'autre...

Le fabriquant du LBD 40 utilisé par les forces de l'ordre sort de son silence, confirmant plusieurs soupçons de Reflets...

Pan ! T'es "moins" mort... - © Reflets

C'est un exercice de haute voltige pour Brügger & Thomet, le fabriquant du lanceur de balles de défense utilisé par les forces de l'ordre françaises : expliquer que ce n'est pas de sa faute si les manifestants sont mutilés, sans se fâcher avec Paris, son très bon client. B & T a publié ce matin un communiqué de presse qui confirme un certain nombre de soupçons que Reflets pouvait avoir après avoir enquêté sur le LBD. Dans un précédent article, nous avions expliqué que contrairement à ce qui était souvent écrit pour "excuser" les tirs dans la tête, le LBD 40 de B & T est une arme très précise. D'autant plus que les LBD en usage au sein des forces de l'ordre en France sont tous équipés d'une viseur holographique de la marque EOTech. Point visé, point atteint... En fait, selon B & T, la faute reviendrait aux munitions utilisées par les forces de l'ordre françaises.

Mais revenons à la source. Le support de vente de B & T pour son LBD est affirmatif, son arme est très précise :

Argumentaire de vente B & T pour le GL06 - B & T
Argumentaire de vente B & T pour le GL06 - B & T

Selon le fabriquant, le LBD 40 GL06 touche sa cible avec une marge d'erreur de 10 centimètres à 50 mètres (sans le viseur EOTech). En outre, le fabriquant souligne que son arme, lorsque dotée d'un viseur laser en fait un outil utilisable par des tireurs peu expérimentés. En l'occurence, B & T fait référence à un pointeur laser. Un outil qui permet de dessiner un point rouge...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée