Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

Technos

Pour fêter la fermeture de Megaupload, Anonymous libère sur Bittorrent le catalogue de Sony Music

L'information provient de ce site espagnol (via @fo0_). Anonymous aurait mis la main sur l'intégralité du catalogue de Sony Music de ces 10 dernières années et l'aurait libéré sur Bittorrent. Sony avait déjà essuyé cet été des attaques à répétition et la compromission de millions de données personnelles. La liste du catalogue releasé est facilement trouvable sur Pastebin avec les liens de téléchargement.

par bluetouff

Vivendi.com défacé par Anonymous

Le site Vivendi.com a aujourd'hui subi un léger lifting, le look est épuré, sobre, avec un design très tendance. Il s'agit d'une nouvel épisode de la guerre qui oppose les moines copistes de DVD aux internautes... et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Ce défacement fait suite à la fermeture du site Megaupload et s'inscrit dans le contexte déjà lourd de l'examen aux USA des "bills" SOPA et PIPA.

par bluetouff

Le jour où Nicolas Sarkozy a décoré de la Légion d'Honneur le dirigeant d'Amesys

On le savait depuis longtemps déjà "la légion d'Honneur, c'est plus ce que c'était  ma bonne dame". On la file vraiment à n'importe qui. L'offrande présidentielle est depuis quelques temps déjà (Nicolas Sarkozy n'a rien inventé sur ce coup), distribuée aux copains, aux personnes avec lesquelles on a envie de se faire tirer le portrait parce qu' "avant un scrutin ça fait cool », ou tout simplement, à des gens qui ont par le passé rendu quelques petits services.

Dossier
par bluetouff

Megaupload : Megauplol piraté

Le site de phishing Megaupload largement diffusé par toute la presse dont nous parlions ici à l'instant est opéré par une bande de charlots qui n'a strictement rien à voir avec Megaupload (BFM, Mariane, Le Monde ... tous ... SVP DEMENTEZ CETTE INFORMATION). Mehmnoch vient d'apporter de l'eau à notre moulin, et Reflets vous invite à visiter, je sais que vous en avez tous rêvé un jour, de visiter l'admin de Megaupload Megauplol accessible ici : http://109.236.83.

par bluetouff

Megaupload : qui es tu 109.236.83.66 ?

Notre article d'hier suite à un tweet qui n'était qu'une mauvaise blague et que nous avons expliqué dans les minutes qui suivaient, expliquait déjà que nous avions plus que de forts soupçons sur une tentative de fishing utilisant la fermeture de Megaupload pour tromper les utilisateurs qui disposaient d'un compte payant sur ce site . Le phishing présumé serait opéré par un site, sans nom de domaine (enfin ça c'est que l'on peut croire à priori), hébergé sur une IP unique : 109.236.83.

par bluetouff

#OpMegaupload : Reflets.info a été hacké par TF1 /me superpoke @lci

Quand Internet est en ébullition, il n'est pas rare que la presse déborde. C'est marrant d'ailleurs, c'est souvent les mêmes. Les gros winners du jours, c'est LCI / TF1 qui affiche LE screenshot le plus risible de l'année et l'article avec un titre bien racoleur dont nous nous sommes largement inspirés pour le présent article... et des mots savants dedans qui vont bien pour que ce soit _encore_ plus ridicule.

par bluetouff

Megaupload : visualisons la baisse de la facture du transit des FAI

Nous vous en parlions ce soir, nous pressentions que les fournisseurs d'accès français avaient un évident intérêt économique à la fermeture de Megaupload.

par bluetouff

Megaupload takedown : quelles leçons en tirer ?

Tout Internet attendait avec une grande impatience la réaction de la député Marland Militello.. non je déconne, on était deux... Kitetoa et moi même.  Et bien voilà, c'est fait. Dans un élan incontrôlé et surtout incontrôlable dont elle seule a le secret, la député nous gratifie de son avis d'expert sur l'impact de Megaupload sur les usages du Net et son architecture.

par bluetouff

Megaupload : L'Express... tu bullshit violent sur Anonymous

Megaupload déchaine les internets aujourd'hui. Ça tombe bien, on est vendredi, le troll est donc permis. Dans un article qui n'a que le mérite d'expliquer quel genre d'escroc se cache derrière Megaupload, chose que nous avions d'ailleurs pointé du doigt en novembre dernier sans attendre les investigations de l'Express, le site alimente un portrait du dirigeant de Megaupload en prenant soin d'attaquer son sujet sous l'angle "Anonymous say tous day cons"...

par bluetouff

Megaupload est mort : nous entrons dans une ère nouvelle

Nous vous disions cette nuit que nous ne pleurons pas la mort de Megaupload. Nous le réaffirmons. Megaupload proposait sur un modèle centralisé la distribution de masse de fichiers copyrightés, sans aucun accord avec les ayants-droit, et en tirait de confortables revenus (on parle d'un chiffre d'affaire de 150 millions de dollars tout de même), grâce aux revenus publicitaires générés par sa régie qui attirait des clients comme le site patypoker.fr pour ne citer que lui.

par bluetouff

Megaupload : le retour de Kimble, le nakeur 2.0

Papy Kitetoa va vous faire remonter le temps... C'était en 2000/2001... A l'époque, la "nouvelle économie" était à son paroxysme de e-connerie. On valorisait des coquilles vides des millions de dollars, parfois des milliards, en se basant sur des annonces fantaisistes de statistiques de visites sur des sites Web. La bourse flambait, les aruspices nous prédisaient la mort des entreprises qui ne seraient pas "Web 2.0". La fin de la brique et du ciment.

par Antoine Champagne - kitetoa

Anonymous prendrait le FBI pour cible suite à la fermeture de Megaupload

Comme pour The Pirate Bay en 2009 avec l'opération Baylout, Anonymous serait entré dans la danse et serait en ce moment même en train de mener des attaques par déni de service sur des sites officiels et aux sites des fédéraux américains qui ont interpellé aujourd'hui, suite à un mandat d'arrêt international, tout le staff de Megaupload. En plus des attaques par déni de service, il semble que d'autres opérations soit menées en parallèle.

par bluetouff

Megaupload mis hors ligne par la justice américaine

Et VLAN! Megaupload est booté hors ligne par les fédéraux. Accusé de violer les lois sur le copyright le site ne ping déjà plus. Nous vous avions parlé, en des termes peu élogieux, de  Megaupload et de la constellation de sites : streaming, régie publicitaire... un chouette business, bien juteux, principalement fruit d'une monétisation par la publicité de matériaux copyrightés et d'abonnements vendus pour y accéder sans restriction. Le business n'était clairement pas un modèle de propreté.

par bluetouff

Le serveur (de test) de backup de l'Education Nationale

Pour faire écho à notre article d'hier, portant sur les travaux de la commission européenne et relatifs à la protection de la vie privée, un internaute découvre, suite à un lien sur une recherche Google que nous avons publié pour illustrer nos propos, nous remonte une alerte dite "OMFG", dont je vous laisse le soin de trouver la signification. C'est l'histoire d'un banal serveur FTP, un serveur FTP du Ministère de l'Education Nationale...

par bluetouff

Données personnelles : l'Europe envisage de durcir le ton à l'encontre des entreprises

On l'attendait depuis longtemps de par chez nous, l'Europe semble sur le point de concrétiser un ensemble de directives sanctionnant financièrement le manque de diligence (les spécialistes auront probablement reconnu une expression HADOPIenne), que certaines entreprises mettent à sécuriser les données personnelles de leurs clients, salariés ou fournisseurs. A la clé, des sanctions financières pourraient bien tomber, allant jusqu'à 1 million d'euros ou 5% du chiffre d'affaire.

par bluetouff

La Biélorussie a civilisé son internet

L'internet Biélorusse est en train de vivre une tragédie. Attrapé sur Twitter via @Telecomix, cet article fait état d'une véritable catastrophe pour les biélorusses, où un arsenal législatif est en place pour que le simple fait de surfer sur un site étranger ne devienne un délit. Il s'agit du texte No. 317-3 du 25 Novembre 2011.

par bluetouff

Insider's Interview : SOPA et Anonymous, Sony se prépare à la guerre

Reflets a eu la chance de questionner un insider d'une filiale de Sony qui a vécu de près le hack du PlayStation Network. Après les attaques à répétition essuyées par la major, cette dernière prend très au sérieux les menaces d'Anonymous dans le cadre de son soutien au SOPA, l'HADOPI à la sauce américaine.

par bluetouff

RIP HADOPI (2010-2011)

Et pan ! c'est un coup de tonnerre. Numerama vient d'annoncer le décès juridique prématuré de la Haute Autorité. Prématuré,  à cause d'une petite boulette de rien du tout : "le collège et la Commission de protection des droits (CPD), n'ont plus le nombre de membres imposé par la loi" rapporte Numerama, ce depuis le 23 décembre au soir, date de fin de mandat de certains de leurs membres.

par bluetouff

En 2012 Orange ciblera la Mamie du Cantal

L'offre de Free Mobile ne devrait plus tarder à faire son apparition, le petit monde des opérateurs voleurs de la téléphonie mobiles et de l’ersatz d'internet qu'ils distillent commencent à mouiller le pantalon. Et le pantalon le plus humide en ce moment, c'est en toute logique celui de Stéphane Richard, le président d'Orange. Dans le Figaro, ce dernier s'exprimait sur l'arrivée de Free Mobile. Il se dit prêt à jouer des coudes... mais pas sur le même terrain que Free Mobile.

par bluetouff

SOPA : L'HADOPI américaine pourrait tourner débâcle

Il était fier notre président de se gargariser de son HADOPI à lui que le monde entier lui enviait pendant le "eG8 »,. Tout allait bien, la France, en "pointe du numérique", avait invité  tout le gotha de l'internet imposable (Google Facebook, Google, Facebook, Google, Facebook, Loic "l'exilé" le Meur, Frédéric Mitterrand, Facebook, Google, Pascal Nègre, Facebook Google...), mais pas les internautes, qui ont du jouer des coudes pour se faire entendre.

par bluetouff