Journal d'investigation en ligne
par Antoine Champagne - kitetoa

Arnold Schwarzenegger contre la haine et le complotisme

Un discours puissant qui dénote

« Il n'y a jamais eu un mouvement basé sur la haine qui ait prospéré ». L'acteur et ancien gouverneur de Californie a tenté dans une vidéo de ramener à la raison les extrémistes et complotistes qui se perdent dans des délires chaque jour plus déments et fondent leurs actions sur la violence, le rejet des autres, l'antisémitisme et la haine.

Arnold Schwarzenegger, seul, face caméra, contre la haine - Copie d'écran
Vous lisez un article réservé aux abonnés.

Parviendra-t-il à ramener à la raison un seul Qanon ? Convaincra-t-il un seul nazi et autre militant d'extrême-droite ? Rien n'est certain. Mais au moins aura-t-il eu le mérite d'essayer. Arnold Schwarzenegger est une figure publique mondialement connue. Sa parole porte. Ne rien faire, c'est laisser une partie de la population s'enfoncer chaque jour un peu plus dans un complotisme surréaliste, dans la haine des autres et la violence. Sauf à désespérer de l'humanité, se taire, c'est être complice.

On peut par ailleurs regretter qu'il y ait si peu de personnalités pour s'exprimer sur ces sujets alors que les voix de la haine et de l'exclusion sont elles, très fortes. Les récentes déclarations d'Elon Musk laissent par exemple pantois.

« Les nazis ? Des perdants. les Confédérés ? Des perdants. Le mouvement d'apartheid ? Des perdants. Je ne veux pas que tu sois un perdant. Je ne veux pas que tu sois faible... malgré tous mes amis qui disent : "Arnold, ne parle pas à ces gens-là. Cela n'en vaut pas la peine", je me fiche de ce qu'ils disent. Je me soucie de toi. Je pense que tu en vaux la peine. Je sais que personne n'est parfait... Je peux comprendre comment les gens peuvent tomber dans le piège des préjugés et de la haine". », explique face caméra celui qui a incarné Terminator.

« Il est plus facile de se trouver des excuses en disant que le peuple juif a conspiré pour t'empêcher d'avancer que d'admettre qu'il fallait simplement travailler plus dur. Il est plus facile de haïr que d'apprendre... Aucun de ceux qui ont choisi la voie facile de la haine n'est arrivé au bout du chemin en se disant : "Quelle vie !" Ils meurent aussi misérablement qu'ils ont vécu. Quel que soit le chemin parcouru, je veux que tu saches que tu as encore la possibilité de choisir une vie forte. Tu dois mener la guerre contre toi-même... Le chemin de la haine est plus facile - tu n'as rien à changer, tout ce qui ne te plaît pas dans ta vie peut être la faute de quelqu'un d'autre... Mais tu finiras par être brisé. Je ne veux pas que tu traverses tout cela. », poursuit-il.

5 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée