Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Deep Packet Inspection : une technologie mortelle

Avant Snowden et le développement du chiffrement, le DPI était la technologie ultime pour mettre sur écoute le trafic Internet. Cette technologie permet de dupliquer les emails, données de navigation, discussions en temps réel, etc. La vie privée des internautes est réduite à néant.

Le jour où le point Stasi est né

L'homme qui avait voulu faire croire qu'il était sur place pour attaquer le mur de Berlin au piolet le jour de sa chute tente de nous faire croire que la France utilise les mêmes méthodes que la Stasi, le service de répression politique de l'ex-Allemagne de l'Est. Il y a comme une forme de continuité dans le mensonge. Et tant que l'on y est, au regard de ces mensonges réitérés, Reflets exige sa démission ! Mais si...

par Antoine Champagne - kitetoa

NSA/Snowden : la France, ce cas très particulier...

Pour qui se souvient de la grande période du sarkozysme triomphant, celle pendant laquelle la presse encensait ce président volontariste, ce nouveau Kennedy, cet homme qui allait faire plier le monde de la finance, réduire en miettes la crise financière mondiale, réguler la gravitation universelle du cosmos, il y a comme un air de déjà-vu. Et oui, il fut une période ou la presse, finalement, ne faisait que relayer les "éléments de langage" distillés par les ténors du gouvernement et de l'UMP.

par Antoine Champagne - kitetoa

Surveillance généralisée : connards ou menteurs ? Ou les deux ?

A quoi peuvent bien servir les grandes oreilles de la NSA si elles sont celles d'un malentendant ? Tout comme la vidéo-surveillance peine à démontrer son efficacité, le vaste système d'écoute massive de la planète par les barbouzes américaines ne permet pas de contrer les actions terroristes. Premier point et non des moindres, la NSA elle-même reconnaît (devant les représentants américains) que son machin a -au mieux- permis d'éventer deux plans terroristes. Et encore...

par Antoine Champagne - kitetoa

L'information, la guerre, la réalité, et nous

A qui profite le crime ? Cette question a toujours été d'actualité au cours du temps dans le domaine du pouvoir politique. Plus précisément la domination du pouvoir politique sur ce qui est appelé communément "la population".

par Yovan Menkevick

Ces commentaires dont Jean-Jacques Urvoas ne veut pas...

Le député socialiste Jean-Jacques Urvoas a décidé de dire la vérité, lui. De faire de la pédagogie. C'est assez simple dans son esprit. Il y a d'un côté des propagateurs de rumeurs, des journalistes pas très bon, et de l'autre, lui et ses collègues qui ont voté la Loi de programmation militaire (LPM) contenant le fameux article 13 devenu au fil du temps l'article 20. Eux, savent de quoi ils parlent.

par Antoine Champagne - kitetoa

Wikileaks, Snowden, transparence et journalisme...

A l'occasion de la sortie en salle d'un film controversé sur l'épopée Wikileaks, France-Info propose un sujet sur Wikileaks, Snowden, les lanceurs d'alerte et les journalistes. Les premiers ayant révolutionné le travail des derniers. Il ressort du sujet de France-Info que l'implication des journalistes dans le processus de révélation de documents confidentiels par Wikileaks ou Edward Snowden est une bonne chose. Elle permet de trier, analyser, mettre en perspective les informations.

par Antoine Champagne - kitetoa

Démocratie : la mutation

Non mais franchement... Qui pourrait s'étonner de la mise sur écoute de toute la planète par les services de renseignement ? Et après tout, n'est-ce pas là leur raison d'être ? Cela ne peut gêner que ceux qui ont quelque chose à se reprocher, c'est à dire une minorité de personnes. Les arguments ne manquent pas pour minimiser la portée des révélations reposant sur les documents d'Edward Snowden. Pourtant, elles s'inscrivent dans une série qu'il serait dangereux d'écarter.

par Antoine Champagne - kitetoa

Les écoutes massives ? C'est politique mon bon monsieur

Mais pourquoi revenir sans cesse sur les écoutes massives à l'échelle planétaire mises en place par des gouvernements "démocratiques" ? N'y a-t-il pas des choses plus importantes ? Le chômage, la faim dans le monde, la guerre ? Si, bien sûr. Pour autant, les écoutes massives décrites par les documents d'Edward Snowden ne doivent pas être négligées.

par Antoine Champagne - kitetoa

Dis donc, la France, tu fais quoi dans tout ça ? #DPI

Reprenons... Aux Etats-Unis, le patron de la NSA a été convoqué pour témoigner devant le Congrès. Quelques représentants un peu moins serviles que les autres ont même proposé d'encadrer les dérives de l'agence. En Grande Bretagne, les patrons des services de renseignements sont également venus s'expliquer devant des représentants du peuple pas trop agressifs. En Espagne aussi, le chef des services de renseignements  doit s'exprimer devant les députés.

par Antoine Champagne - kitetoa

La #DGSE, le #GCHQ, et... #Qosmos

C'est une véritable petite bombe qui vient d'être lâchée par un ancien employé de Qosmos sur son blog. Une note de blog qui confirme toutes nos hypothèses, toutes nos suspicions d'une collaboration étroite des services de renseignement extérieurs français et anglais...

par bluetouff

La surveillance électronique de masse, c'est fini ! #Oupas

Historiquement, on tue le messager. On dit aussi qu'avoir raison avant tout le monde est une mauvaise idée. D'ailleurs, on nous reproche souvent d'écrire dans nos articles que nous avions prévu tel ou tel développement. Et puis... Ça fait tellement prétentieux de dire : "je l'avais dit...", même avec une grosse pointe d'amertume face à une évolution tellement évidente et pathétique. En face, il y a ceux qui ont foncé dans le mur en klaxonnant.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Ecoutes massives : et si vous demandiez des comptes à votre député ?

Depuis quelques jours, Reflets s'indigne du fait que 700.000 personnes plussoient #SergeLeLama mais que personne ne s'intéresse aux révélations liées aux documents d'Edward Snowden sur l'implication de la France dans un système d'écoutes massives de la population française et des pays africains. Mais que faire ? Peut-être déjà peut-on commencer par écrire un courrier à son député pour voir ce qui se passe ?  La période est propice, des élections devant se tenir dans quelques temps.

par Antoine Champagne - kitetoa

Probablement pas (bis repetita)...

Est-il possible que notre pays vende des armes numériques à des... "démocraties" et les utilise chez lui ? Probablement pas ... Est-il possible que la France et ces pays les utilisent aujourd'hui contre leur propre population ? Probablement pas... Est-il possible que la France, pays des droits de l'Homme, vende des outils de censure aux "démocraties" ? Probablement pas .... Est-il possible que ces outils soient vendus en échange de petits services entre agences de renseignements ?

par Antoine Champagne - kitetoa

Expliquez-nous ça monsieur Hollande...

Plus de deux ans que Reflets expose sa théorie abracadabrantesque selon laquelle la France s'est dotée d'une infrastructure lui permettant d'écouter une partie de l'Afrique, mais aussi, n'importe qui dans le monde, en délocalisant ses écoutes, ce qui évite le contrôle tatillon d'un juge, d'une commission ad hoc, bref, les restrictions ennuyeuses posées par un Etat démocratique. Deux ans... Et personne jusqu'ici pour nous suivre dans notre indignation. Personne ou presque.

par Antoine Champagne - kitetoa

#NSA, #Snowden #Lustre : la séquence "tontons fingueurs"

C'est pas moi, c'est lui... La séquence tontons flingueurs est semble-t-il enclenchée. Le patron de la NSA, Keith Alexander, sous serment devant le Congrès américain, a expliqué que les centaines de millions de communications privées écoutées en Europe avaient été transmises à son agence par... ses alliés de l'OTAN. En clair : les européens ont mis sous écoute leurs populations (mais pas que) et ont transmis celles-ci aux USA. #Spanous®, donc...

par Rédaction

Accords Lustre : le gouvernement commence à lever le voile sur le Prism Français

Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur du gouvernement Ayrault et membre du parti Socialiste, a-t-elle commencé à déminer ce qui s'annonce comme la plus grosse affaire du mandat de François Hollande ?

par Fabrice Epelboin

Alcatel intéresse la NSA : décryptage d'un article du Monde

Le Monde nous apprend que la NSA s'est intéressée aux communications téléphoniques des Français et surtout, qu'elle a observé de très près ce qui se disait chez les détenteurs d'emails @wanadoo.fr et @alcatel-lucent.com. Ah ? Etonnant non ? Non. Pour le deuxième nom de domaine tout au moins. Les lecteurs de Reflets connaissent bien Alcatel. Car cette entreprise française possède une filiale essentielle pour la surveillance du XXIème siècle.

par Antoine Champagne - kitetoa

Allo Amesys, Bull, Alten, le gouvernement français ? Savez-vous ce que vous avez fait au Maroc ?

A l'heure où le site d'informations Lakome est censuré au Maroc, sans doute sur ordre du pouvoir en place, la question de l'installation d'un Eagle pour surveiller toute la population marocaine nous revient à l'esprit. Un outil de ce type, au Maroc, est un outil rêvé pour filtrer l'information à laquelle les dirigeants laisseront les marocains accéder. Dans les mains d'un pouvoir zélé, un Eagle est une véritable arme d'asservissement.

par Antoine Champagne - kitetoa

Qosmos, raconte-nous une histoire (de protocoles)

Se construire une image..., tout un programme pour une entreprise. Le scandale Amesys a poussé les acteurs du Deep Packet Inspection à revoir leur communication. Pour Amesys, cela a consisté à "vendre" son activité d'écoute des réseaux à un actionnaire de la holding détenant Bull et Amesys, histoire de sortir cette activité du "périmètre" de Bull et d'Amesys. Pour Qosmos, dont c'est le seul véritable métier, la donne était plus compliquée.

par Rédaction

Petit retour sur la cession fantoche d'Eagle par Amesys Bull à Advanced Middle East Systems (AMESys)

Parmi les nombreuses questions que nous nous posons encore chez Reflets sur le dossier Amesys, il y en a une que nous n'avons pas beaucoup abordé. Il s'agit de la cession d'Eagle, le logiciel de surveillance global développé par Amesys (I2E à l'époque), qui a été cédé à Advanced Middle East Systems une émanation directe d'Amesys. Il y a comme quelques petits incohérences dans les divers sons de cloches émanant tantôt de Bull tantôt de Bercy, tantôt de Matignon, sur cette "cession" guignolesque.

par bluetouff