Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

Deep Packet Inspection : une technologie mortelle

Avant Snowden et le développement du chiffrement, le DPI était la technologie ultime pour mettre sur écoute le trafic Internet. Cette technologie permet de dupliquer les emails, données de navigation, discussions en temps réel, etc. La vie privée des internautes est réduite à néant.

Cybereugénisme : détection comportementale sur les réseaux... ne voyez-vous rien venir à l'Horizon ?

Un cluster de boites noires Made in France de nos amis du @LaboMedia Le Monde publiait dernièrement un article sur Predpol, si l'information est intéressante à rappeler, elle n'est pas récente et Predpol lui même n'est pas le nec plus ultra en matière de surveillance prédictive.

par bluetouff

Le caractère intrusif du dispositif d'interception chez les FAI expliqué par les opérateurs

Le FRench Network Operators Group (FRnOG), se définit lui même comme un "groupe d'échange d'informations qui rassemble des personnes intéressées par les domaines de la sécurité, la recherche et le fonctionnement d'Internet en France." Réunissant les principaux acteurs qui s'impliquent dans l'écosystème  Internet en France, c'est évidemment avec une grande attention qu'il faut suivre les échanges sur ses mailing listes.

par bluetouff

Syrie : Qosmos placée sous le statut de témoin assisté pour complicité de crimes de torture

C'est un peu comme la politique. Tout le monde est persuadé d'avoir raison. Chacun son point vue, opposé, souvent. Dans le cas qui nous intéresse, Qosmos, la société française qui parade actuellement à la conférence RSA, tout récemment placée sous le statut de témoin assisté du chef de complicité de crimes de torture commis en Syrie, ne voit dans cette décision des juges qu'une confirmation de ce qu'elle n'a rien à se reprocher.

par Antoine Champagne - kitetoa

Les boites noires du #PJLrenseignement ne sont pas une nouveauté

Avec l'éviction du juge, l'installation de "boites noires" sur les réseaux des FAI et autres hébergeurs ou réseaux sociaux est le point le plus hallucinant du projet de Loi sur le renseignement. Il implique un changement de paradigme qui devrait faire frémir tous les parlementaires (ce qui n'est absolument pas le cas, au contraire) et plus largement, tous les Français. Et pourtant, l'arrivée de ces boites noires n'est en rien une nouveauté.

par Antoine Champagne - kitetoa

Sous le règne de la gouvernance algorithmique

Le problème central du projet de loi sur le renseignement, est celui des "boites noires" — installées chez les FAI, les hébergeurs — et permettant une surveillance des "comportements terroristes" grâce à des algorithmes (secrets). Jean-Jacques Urvoas, interrogé ce matin  (très légèrement) sur RMC à ce sujet par Bourdin, a pu "rassurer" les citoyens. Jean-Jacques Bourdin, a aboyé très fort, laissant entendre qu'il s'inquiétait de la possibilité de… quoi au juste ? Une surveillance de masse ?

par drapher

#PJLRenseignement : le pistolet qui tire dans le pied des politiques

Photo Flickr : https://www.flickr.com/photos/actualitte Comme nous l'évoquions hier, le pistolet à très gros canon et plein de munitions que François Hollande et Manuel Valls sont en train de s'acheter, le projet de Loi sur le renseignement, est aussi une arme défectueuse. Elle finit toujours par tirer dans le pied de ceux qui s'en servent.

par Antoine Champagne - kitetoa

François Hollande et Manuel Valls sur les pas de Zine Ben Ali, Mouammar Kadhafi ou Bachar al-Assad

Ils se compteront sur les doigts d'une main, les députés ou sénateurs qui s'opposeront au projet de Loi sur le renseignement, ce projet qui légalise tout ce qui était réalisé illégalement par les services jusqu'ici, selon les mots des partisans de ce texte. Bien entendu, ce simple aveu devrait faire dresser les cheveux sur la tête de nos parlementaires. Mais non...

par Antoine Champagne - kitetoa

ALERTE : Blue Coat pourrait réaliser les boites noires du gouvernement français. #Oupas

Une pluie d'articles ces derniers jours n'a pas manqué d’interpeller la rédaction de Reflets. Un programme des auditions prévues dans le cadre du projet de loi sur le renseignement annonçait la société Blue Coat et, ce qui est passé plus inaperçu, son agence de communication : L'Agence Rumeur Publique. Allez savoir pourquoi les parlementaires voulaient entendre cette agence dans le cadre de ce projet de loi...

par Antoine Champagne - kitetoa

#PJLRenseignement : déjà-vu, leçons de l'Histoire et aruspicine

Il y a comme une impression de déjà-vu qui se fait jour avec le projet de loi sur le renseignement que le gouvernement français concocte. Pour une bonne raison : cela s'est déjà produit. Très récemment même. On pourrait croire que les leçons de l'Histoire auraient été tirée par les politiques. Ils ont vu les Etats-Unis appeler à l'union nationale après les attentats de septembre 2001. Ils ont vu les lois liberticides se mettre en place, comme le Patriot Act.

par Antoine Champagne - kitetoa

Censure et surveillance administrative : l'essence de la tyrannie

La tyrannie est toujours multiforme, et l'histoire ancienne ou plus récente est là pour nous le démontrer. Les récentes révélations du Figaro analysées par Reflets, si elles se révèlent exactes, sont un signal excessivement inquiétant de l'état du système politique et social dans lequel nous sommes désormais entrés.

par drapher

Une boite noire pour nous surveiller tous, mais une boite noire de gauche…

©IAN LANGSDON/EPA/MAXPPP Le rêve de Mouammar Kadhafi, celui de Bachar el-Assad, est en train de se matérialiser en France. Ce que Reflets dénonce depuis des années comme un vrai cauchemar, se met en place. Cerise sur le gâteau, c’est un gouvernement de gauche qui lui donne vie. Historiquement, ce qui différencie la gauche de la droite, c’est une valeur : l’humanisme. Déjà bien déglinguée, la voilà enterrée définitivement. Le Parti socialiste ne se remettra jamais de cette décision.

par Antoine Champagne - kitetoa

Deuxième mutation de la démocratie en vue

L'horreur des attentats de 2001 aux Etats-Unis avait déclenché un mouvement de balancier très perturbant (pour une minorité de personnes). Les Américains mauvais patriotes et suspects de toutes sortes de choses qui ne validaient pas les décisions de l'Administration Bush se retrouvaient au coeur de problèmes assez conséquents. Les étrangers qui refusaient les dérives de George Bush étaient classés dans le camps du Mal, probablement suspects de soutenir Al-Qaïda.

par Antoine Champagne - kitetoa

#Citizenfour : #Snowden aurait pu annoncer que le monde était dirigé par des #aliens

Le documentaire de Laura Poitras, Citizenfour, est unique en son genre, par de nombreux aspects. Le principal est qu’il montre sans détours, en direct, le plus grand lanceur d’alerte de tous les temps dénoncer la pire « affaire d’Etat » de tous les temps. Le WaterGate est une bluette sans grand intérêt à côté des révélations d’Edward Snowden. Que pouvons-nous retirer de cette histoire incroyable, saisissante, effroyable, alarmante ?

par drapher

Dans le chaudron des apprentis-sorciers : Lustre, écoutes a-légales et autres ingrédients

Il est temps d'enclencher le compte à rebours. Dans les deux mois à venir, les apprentis-sorciers de gauche et de droite auront fignolé leur drôle de recette. Un projet de loi sur le renseignement est annoncé pour avril. Au menu de cette soupe à la grimace, on facilitera les écoutes des services de renseignement et l'on renforcera, dit-on, le contrôle de ces écoutes.

par Antoine Champagne - kitetoa

Géopolitique des câbles et migrations fantômes des armes numériques

Qu'on se le dise, les produits Qosmos n'ont jamais été opérationnels en Syrie ! Thibaut Bechetoille, le patron de la société française le répète à l'envie. Devant la presse, devant les enquêteurs ou les juges qui planchent sur une éventuelle complicité de torture et de crimes contre l'Humanité. Oui, Qosmos a bien participé à un projet d'installation d'un système de surveillance globale en Syrie via le projet ASFADOR, mais non, ses sondes DPI n'ont jamais été opérationnelles.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le Qatar, la France sont dans un bateau, le terrorisme ne tombe pas à l'eau, que reste-t-il ?

Photo : Orban-Pool/Sipa/Rex Et si vous avez un peu de temps, vous pouvez aussi revoir le documentaire Syriana qui tente d'expliquer le chaos dans lequel les "dirigeants" politiques et économiques plongent le monde. Certains pour le pouvoir, d'autres pour l'argent. Ceux qui payent le prix sont toujours les mêmes.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Tout à cacher

Photo : Seth Casteel - http://www.littlefriendsphoto.com   Contrairement à ce que le titre de cet article pourrait laisser croire, il ne vise pas à contredire le contenu de l'article de Laurent Chemla paru sur Reflets aujourd'hui. Je n'ai jamais lu un article de Laurent Chemla avec lequel je sois en désaccord. Même pas un petit bout d'article. C'est dire. Au contraire, je pense que ses articles sont trop rares et qu'il devrait en publier bien plus.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Rien à cacher

Quand on est, comme moi, un vieil activiste désabusé, il y a des lieux et des moments où on s'attend à déposer les armes. Se reposer l'esprit en assistant à un débat réunissant des gens qui partagent nos idées. Écouter tranquillement sans avoir à repérer les pièges et les non-dits. Lâcher prise. Et puis, paf le chien. La question - l'éternelle question quand on parle de défense de la vie privée - était "mais que dire à ceux qui n'ont rien à cacher ?". La réponse m'a laissé sur ma faim.

Édito
par Laurent Chemla

Il paraît que la Loi de programmation militaire vous protège...

Mais pourquoi t'inquiéter, internaute ? La France ne fait pas d'écoutes massives, promis, juré, craché, si je mens, je vais accéder à  un poste bien sympatoche en enfer, parole de spécialiste de la surveillance. C'est en tout cas ce que martèlent des gens comme Jean-Jacques Urvoas, président de la Commission des Lois, mais aussi, membre de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS). Ou encore, Alain Zabulon, coordonnateur national du renseignement.

par Antoine Champagne - kitetoa

Surveillance globale : le système

Définir son ennemi...

Pas simple de définir "le système" dont tout le monde parle, des plus complotistes aux gauchises en passant par les fachos. Le système c'est souvent un mot pour définir son ennemi. Mais c'est plus que cela...

par Antoine Champagne - kitetoa