Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

On s'en fout

Coucou la presse malade : tu l'as vue la fumée ? (humeur)

Reflets va semble-t-il bientôt proposer une émission de radio sur la presse, les média, très très malades. C'est une bonne initiative, parce que le classement 2011-2012 à la 38ème place de la France de la liberté de la presse dans le palmares de Reporter Sans Frontières  est assez cocasse. Le Mali est par exemple en 25ème position, la Tanzanie 34ème.

par Yovan Menkevick

Grosse panique chez D8 : Reflets a fait deux erreurs dans son article

Imaginez une voix off d'un gamin de quinze ans, présenté par un journaliste comme un pirate informatique et qui passe sa vie à faire du phishing... Imaginez les images qui illustrent cette voix off franchement ridicule... Imaginez que les images qui passent à la tévé pour illustrer cette voix off, ce soit... Vous... C'est ce qui vient d'arriver à Bluetouff, le co-créateur de Reflets.info. Ça fait vraiment plaisir de découvrir un truc comme ça.

par Antoine Champagne - kitetoa

Un cybercriminel phisher de Reflets.info sur #D8

Et oui c'est le scoop télévisuel de la semaine. D8, dans son édition datée 3 mars 2013 du journal télévisé présenté par Adrienne de Malleray nous a gratifié d'un sujet grand public sur la cybercriminalité et plus particulièrement sur le phishing, ou hameçonnage.

par bluetouff

14 février Vs 14 mars

  Aujourd'hui, nous sommes le 14 février. Est ce que cette date vous parle ? Oui, c'est bien la Saint Valentin. La fête des amoureux. Personne ne peut la rater, nous voyons fleurir des petits cœurs dans toutes les vitrines depuis plusieurs jours, la télévision nous assène d’émissions toutes en rose, et même Google s'y met. Alors il y a ceux qui se préparent bien à l'avance, ceux qui l'ont oublié et qui risquent de prendre cher ce soir. Et ceux qui n'ont que faire de cette date.

par Delphine Courel

Reflets, ce vilain petit canard

Depuis maintenant plus de deux mois, certaines personnes chez Reflets, en fait surtout moi, se posent des questions identitaires... non je déconne. Nous savons d'où nous venons, nous savons où nous souhaitons aller et nous savons aussi qu'on nous mettra des bâtons dans les roues. Mais Reflets comme tout autre blog, média (qui se respecte) n'a pas d'actionnaire encarté, Reflets n'est pas invité au Fouquet's et pire... l'un des co-fondateurs de Reflets n'a pas de carte presse.

par bluetouff

Le retour du #Mega merdier de Kim

C'est donc pil poil un an après le takedown de Megaupload par une opération du FBI que Kim Dotcom vient de lancer Mega. Accessible sur l'url https://mega.co.nz, le site a comme on s'en doutait, rencontré un afflux massif de connexions provoquant des indisponibilités temporaires et surtout des performances d'upload ridicules dues à un uplink très vite saturé.

par bluetouff

Sony et Universal : les branleurs du social spam indexing se sont-ils fait nettoyer par Google ?

Nous vous avions déjà expliqué tout le bien ce que nous pensions de cette pratique consistant à acheter des amis par milliers sur Facebook ou des followers Twitter. La pratique est aussi commune sur Youtube, il s'agit d'acheter non pas des follower mais des "vues". En clair quand une maison de disque produit une grosse bouse destinée à générer du cash comme le dernier hit de René la Taupe, il faut pour faire apparaitre le contenu plus en avant et qu'il génère le buzz, devienne viral...

par bluetouff

Le jour où Google a réussi à s'autocensurer

Cette petite brève légère à propos de Google est un exemple assez amusant des effets collatéraux d'un algorithme qui se vautre lamentablement, au point de censurer des milliers de pages de comptes Twitter. Comme vous le savez probablement, Twitter est un magnifique outil d'exercice de liberté d'expression. Un Jean-François Copé vous en donnera la définition suivante : "c'est le réseau social où n'importe qui peut dire n'importe quoi"...

par bluetouff

Dis-donc Kitetoa, tu ne serais pas un peu mégalo, toussa, toussa ?

Un lecteur m'a interpelé à propos du papier sur l'Express qui a vu le chasseur qui a vu l'ours qui a vu les Américains. Selon lui, à juste titre peut-être, de la lecture de l'article, je regretterais que des journalistes viennent "empiéter" sur ce que je considèrerais comme une sorte de pré carré (dans le cas précis, la cyberguerre). D'autres, y compris Emmanuel Paquette, co-auteur du dossier de l'Express s'insurgent : je serais persuadé d'avoir raison et d'être le seul à détenir LA vérité.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le prêtre et les suceuses

Parfois, on se demande s'ils le font exprès ou si c'est involontaire. Dans certains cas, les communicants, les journalistes peuvent aller loin dans la "provocation", histoire d'accrocher le regard du chaland désabusé. Un titre bien sulfureux (par exemple "Le prêtre et les suceuses"), un nom de boite ou un slogan assez osé peuvent aider à sortir du lot...

par Antoine Champagne - kitetoa

Pigeons au pruneaux : gastronomie Française ou gastro tout court ? #geonpi

Mouvement leaderless, adoption des codes du LULZ et "agit" via les réseaux sociaux : aussi surprenant que cela puisse paraitre, le mouvement des #geonpi s'est saisi des outils et des méthodes les plus contemporains du pouvoir politique, celui des Ano et autres LulzSec. Mais est-ce si surprennant que celà ? On aurait pu imaginer ces codes liés à "la gôche", mais les #geonpi ont brutalement rappelé qu'il n'en est rien. Tout le monde peut s'en saisir afin d'exercer une pression politique.

par Fabrice Epelboin

OpStayinAlive S01E04 : en attendant Godot

Précédemment dans OpStayinAlive : Gandi envoie un mail au webmaster de Kitetoa.com pour lui signaler qu'Abuse a été saisi en raison de données supposément erronées dans la base Whois. Dans les épisodes précédent, nous apprenions qu'une avocate, voulant transmettre un  document, avait mis en péril l'existence des noms de domaines gérés par le webmaster de Kitetoa.com. Selon elle, Kitetoa.com hébergerait des "contenus illicites". Des mois ont passé.

par Antoine Champagne - kitetoa

Humeur : attention, le changement est là !

Vous avez vu comment les médias ont compris que "moi-président" avait changé de ton ? Comment le président normal prenait la mesure de la gravité de la situation extraordinaire qui nous préoccupe tous ? Heureusement qu'ils sont là les médias pour nous expliquer les terribles enjeux de la politique française. Sinon, on ne saurait pas bien comment les choses changent. Oui, parce que le changement est là, il est bien là…et si vous ne le sentez pas et bien on va vous expliquer.

par Yovan Menkevick

Quelqu’un leur a dit que tout le monde s’en fout ?

S’il est un point commun à tous les journalistes, c’est sans doute la boulimie de lectures. Par exemple, je lis aussi bien le Wall Street Journal, le New York Times, Libération, le Canard, que Elle, Voici ou Grazia (qui est agréablement surprenant). Et dans ces derniers journaux, on découvre des choses parfois étonnantes. Des trucs dont tout le monde se fout. Mais visiblement, personne n’a pris la peine de prévenir les journalistes qui ont rédigé les articles, ni les personnes interrogées.

par Antoine Champagne - kitetoa

Après, c’est la falaise…

Voilà une petite histoire bien personnelle qui permet de fixer l’esprit d’une époque. Depuis des années, je dépense une énergie importante pour passer mes vacances dans un endroit particulièrement reculé et proche de ce que je connaissais étant enfant. Loin de la société de consommation, loin des faux-semblants, loin du storytelling envahissant. Ce « bout du monde » est coincé entre un petit village qui est la porte d’entrée sur une plaine et une falaise plongeant dans la mer. Après… Plus rien.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le Point : le plagiat, l'autruche... puis la censure

Pauvre presse, tu es bien malade depuis que tes lecteurs ont le moyen d'inter-agir avec toi. Ton corps de métier change, ce n'est pas sale. C'est quand même dingue qu'en 15 années tu n'arrives toujours pas à comprendre que quand Internet te répond, ce n'est pas pour abolir tes privilèges, ceux d'une caste qui, elle seule, aurait le droit d'exercer sont droit à la liberté d'expression, son droit d'être lu, compris et entendu. Hier, quand @Neila fait remarquer que l'article publié sur lepoint.

par bluetouff

Authueil magnifiquement plagié par Le Point

Si l'information sur Internet est, dit-on, généralement libre, c'est à dire libre d'être reprise, diffusée, modifiée... il est certaines règles de bienséance qu'il semble toujours bon de rappeler à certains journalistes un peu pressés d'allonger leurs piges au kilomètre. On compte parmi ces règles quelque chose de tout bête, mais qui fait toujours plaisir aux auteurs... citer sa source.

par bluetouff

Cyberdéfense : le rapport Bockel rendu public

Le rapport sénatorial sur la cyberdéfense vient d'être publié sur le site du Sénat. Sa conclusion tient en une liste de 50 recommandations. Le rapport commence par une liste de priorités, elles sont au nombre de 10. La dernière priorité nous a bien fait sourire, car figurez vous que des hackers chinois voudraient poser des routeurs de service en coeur de réseau de nos opérateurs.... un truc de fou non ? Jaques Myard, sors de ce corps !!

par bluetouff

DAVFI, le premier antivirus français ? On va vous rafraichir la mémoire....

En des temps ancestraux que les moins de 25 balais ne peuvent pas connaitre, certains auteurs de Reflets s'intéressaient déjà au monde fou fou fou des admins, et fréquentaient les bas fonds de Usenet. Il y avait un gars particulièrement doué, qui se faisait appeler Guillermitto, il était très actif sur les alt.comp et son domaine de prédilection, outre le reverse engineering, c'était la virologie.

par bluetouff