Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

La Presse, ce monde étrange

Quatrième pouvoir ? Vraiment ? Pas évident… La Presse est un monde intriguant qui, tout en cherchant des solutions pour simplement survivre, fait toutes les erreurs possibles maintenant qu’elle appartient à des gens dont ce n’est pas le métier.

Non mais c'est quoi ces blogueurs qui critiquent les journalistes ?

Le dernier article de Reflets sur les journaux qui bâtonnent ou tout simplement copient/collent des dépêches d'agences fait couler de l'encre sur Twitter. Or, 140 caractères pour répondre aux critiques, c'est un peu court. La discussion entamée sur Twitter réunissait initialement @VCquz , @Citizen_Sam et @alberror. Le premier travaillant, si j'ai bien compris chez Arrêt sur Images, le deuxième, est "rédacteur en chef du délire", le troisième travaille à ZDNet. Tous trois, donc, journalistes.

par Antoine Champagne - kitetoa

La machine à décerveler ou l'histoire de Longuet, Taubira et du FN

Publiant une dépêche de l'AFP, Le Point participe à cette immense machine à décerveler qu'est devenue la presse. Contrôlée par des industriels, souvent marchands d'armes, les groupes de presse sont devenus une caisse de résonance. Non plus une caisse de résonance pour les "informations", mais une caisse de résonance pour le storytelling de politiques, d'experts, de financiers, d'industriels de plus en plus abjects et bien entendu, abjects assumés.

par Antoine Champagne - kitetoa

Bâtonnage de dépêches : Les Echos au top

Aujourd'hui, Reflets vous apprend un mot du jargon journalistique avec des images. Dans la presse, on dit que l'on bâtonne des dépêches quand on remanie des articles d'agences de presse. Le top du top dans ce domaine étant de prendre une dépêche, écrite par un autre journaliste, donc, et de signer le contenu. Valeur ajoutée ? Quelques mots modifiés, une phrase de liant entre deux paragraphes. Bref : zéro valeur ajoutée.

par Antoine Champagne - kitetoa

Dis papa, c'est quoi cette bouteille de Reflets ?

Etrange position que celle de Reflets aujourd'hui. Depuis deux ans, nous expliquons très régulièrement que la France a mis au point un système d'écoute des câbles sous-marins qui composent la colonne vertébrale du Net. La technologie, nous l'avions. Avec des entreprises comme Alcatel, Amesys, Qosmos, EADS, etc. Il ne manquait qu'une volonté politique de passer à Echelon 2.0. Celui qui écouterait les flux de data qui circulent dans les câbles du Net. C'est Nicolas Sarkozy qui s'y est collé.

Édito
par Rédaction

Daniel Mermet et Lao Tseu : il y a encore du boulot...

François Ruffin publie dans les colonnes de Fakir un texte fleuve visant à expliquer que Daniel Mermet n'est pas uniquement un patron usant du harcèlement moral comme méthode de management et sous-payant les personnes travaillant pour lui. François Ruffin utilise en introduction de son texte une citation de Lao Tseu : « Connaître sa honte et soutenir sa gloire.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le Monde est-il encore un journal d’information ?

Le tout premier article de mon blog traitait déjà des médias, au travers du prisme des soi-disant informations boursières. Ce ne sont pas des informations, tout juste des données. Pour devenir des informations, il leur manque un contexte qui permette de mettre les données en perspective. Hier, Le Monde a publié un article intitulé "Travail, capital, consommation… La France, pays à la fiscalité élevée en Europe".

par Un Jour Une Idée

@Marianne2fr, Tor, le poids des mots, le choc des pixels : plongée dans le journalisme à la con

Marianne nous a la semaine passée gratifiés d'un article bien étrange : "Plongée dans l'Internet criminel ». L'article disponible sur le Web, a été publié dans l'édition papier de Marianne (numéro du 27 avril au 3 mai)... Le titre à lui seul ne laissait rien augurer de bon. Sur son édition numérique, l'article est taggué "TAGS : CRIMINALITE, DARK WEB, EUROPOL, HACKER ».

par bluetouff

Cahuzac : un mort, le journalisme à la papa

En prenant connaissance de l'Article du Canard Enchaîné en début d'après-midi hier, Reflets se demandait sur Twitter quelle pirouette Jean-Michel Aphatie allait trouver pour se sortir du très mauvais pas dans lequel il s'est fourré par pure détestation de Médiapart. Première pirouette : pas de réaction du canal historique anti journalistes-qui-n'apportent-pas-les-preuves-de-ce-qu'ils-avancent (@jmaphatie) qui ne fait que donner rendez-vous à ses lecteurs sur son blog, aujourd'hui.

par Antoine Champagne - kitetoa

Canal+, pourrais-tu arrêter d'illustrer tous tes sujets de piratage informatique avec Reflets ?

La première fois, c'était presque drôle. La deuxième fois, c'était plus que limite. La troisième, ça devient lassant, et même, énervant. Les présentateurs et autres journalistes du groupe Canal+ ont décidé d'illustrer leurs sujets sur le piratage informatique en montrant des images de logs de Reflets.info ou l'un de ses co-fondateurs.

par Antoine Champagne - kitetoa

Grosse panique chez D8 : Reflets a fait deux erreurs dans son article

Imaginez une voix off d'un gamin de quinze ans, présenté par un journaliste comme un pirate informatique et qui passe sa vie à faire du phishing... Imaginez les images qui illustrent cette voix off franchement ridicule... Imaginez que les images qui passent à la tévé pour illustrer cette voix off, ce soit... Vous... C'est ce qui vient d'arriver à Bluetouff, le co-créateur de Reflets.info. Ça fait vraiment plaisir de découvrir un truc comme ça.

par Antoine Champagne - kitetoa

Un cybercriminel phisher de Reflets.info sur #D8

Et oui c'est le scoop télévisuel de la semaine. D8, dans son édition datée 3 mars 2013 du journal télévisé présenté par Adrienne de Malleray nous a gratifié d'un sujet grand public sur la cybercriminalité et plus particulièrement sur le phishing, ou hameçonnage.

par bluetouff

Le pape : 16, les chevaux : 10, la Syrie : 0

Vides coco -ad turbam omnes coco dicitur, non quod sinistrae sumus sed habitus)  Ah, oui, non, ce n'est pas une bulle du pape... Reprenons en français : tu vois, coco -dans la presse, on s'appelle tous coco, non pas parce que l'on est de gauche, mais par habitude, il y a des lois. Des règles. Et pour les changer, c'est pire que pour trouver quelqu'un qui nous ponde une nouvelle constitution. Quant à la démocratie qui pourrait imposer un changement de règles... Et bien non.

par Antoine Champagne - kitetoa

Dette française, UMP, la presse en miroir déformant

La notation de la dette française a été dégradée hier soir par l'agence Moody's. Cela avait déjà été le cas sous Nicolas Sarkozy. Nous avons perdu le triple A (la meilleure note) une nouvelle fois. 2galité donc entre les deux présidents dans ce match là : Nicolas Sarkozy 1 - François Hollande 1. Ils ne devraient pas tarder à être départagés puisque la troisième agence doit encore donner son avis sur la valeur de la dette de ce pays.

par Antoine Champagne - kitetoa

Ouvre tes oreilles et tes yeux connard de lecteur !

On ne pouvait boucler cette petite saga sur la presse sans parler des lecteurs, des auditeurs et des téléspectateurs... Ben oui... Voyez-vous, dans la presse, les messieurs Excel sont persuadés que si l'on donne de la merde à lire (pour la presse écrite) aux lecteurs, ils liront de la merde et ne demanderont pas autre chose.

par Antoine Champagne - kitetoa

Merci M. Excel d'avoir si bien précarisé le métier de journaliste...

Fort heureusement, la presse est une sorte de contre-pouvoir et quand les gouvernements ou des dirigeants peu scrupuleux ont tendance à jouer avec le droit du travail, elle est là, sur son cheval blanc, prête à défendre la veuve et l'orphelin.Les exemples sont nombreux. Ici, chez Libération, là chez Le Point ou encore ici sur le site du Monde.

par Antoine Champagne - kitetoa

Ami lecteur, tu reprendras bien un gros bol d'AFP et de Reuters ?

Allez, trêve de critiques stériles, peu constructives, aidons la presse à s'en sortir. Le Reflets Think Tank (RTT), une spin-off de ./Rebuild.sh, la société qui édite Reflets.info, propose ses services aux sites des journaux traditionnels. Nous pouvons encore sauver Lemonde.fr et peut-être Liberation.fr. Ecrire à rtt@reflets.info pour une prise de contact.

par Antoine Champagne - kitetoa

N'est pas révolutionnaire qui veut, dans le petit monde du journalisme

Ces dernières années, le nombre de "pure players" a drastiquement augmenté. Rue89, Mediapart, Owni, ..., ils sont nombreux dans le petit monde du journalisme à choisir la publication uniquement sur le Net, cet outil formidable de diffusion d'informations. Et tous d'expliquer qu'ils allaient faire un journalisme d'un genre nouveau. Pratiquement révolutionnaire. Ça tombe bien, il y a un désamour croissant des générations actuelles pour la presse. Oui, sauf que, n'est pas révolutionnaire qui veut.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le Point : robots, veuillez cacher ces articles que je ne saurais voir...

Ah... Le Point, un vrai journal qui sait redresser les torts lorsqu'il le faut. Par exemple, sa dernière couverture est parlante : il y a en France des "enfants gâtés" qui bénéficient de salaires mirifiques, de revenus indus, qui échappent à l'impôt. Salauds... Heureusement, Le Point, et son directeur de la rédaction, Frantz-Olivier Giesbert sont là pour pointer du doigt tous ces "enfants gâtés" qui ont tant de choses à se reprocher. Dans la foulée du Nouvel Observateur qui a un fichier robots.

par Antoine Champagne - kitetoa

Google, la presse, la crémière et le cul de la crémière

Reflets est un média que l'on pourrait qualifier d'irrévérencieux, cet article ne va pas arranger les choses, mais il fallait pas nous chercher. Ne vous attendez donc pas à lire dans les lignes qui suivent une éloge de la presse ou de Google. Si vous êtes partisan de faire passer Google à la caisse pour indexer les titres d'articles dont une bonne partie sont ceux issus d'un travail intellectuel de haut vol consistant à remixer les mots employés dans le titre d'une dépêche AFP...

par bluetouff

Nouvel Obs, taxe Google et autres robots.txt : le bon gag du soir

Certains lecteurs diront que l'on a encore pondu un article un peu obscur parce que "technique". Il n'en est rien et nous allons faire tout notre possible pour être le plus explicite possible... Votre serviteur est un observateur avisé d'Internet depuis... Depuis avant que le Web n'arrive. Non, Internet n'est pas le Web et inversement. Oui, il y avait un Internet avant le Web. Si, si, il y avait des pages et des pages de documents présents sur le réseau, pas juste le mail ou les newsgroups.

par Antoine Champagne - kitetoa