Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Non mais c'est quoi ces blogueurs qui critiquent les journalistes ?

Le dernier article de Reflets sur les journaux qui bâtonnent ou tout simplement copient/collent des dépêches d'agences fait couler de l'encre sur Twitter. Or, 140 caractères pour répondre aux critiques, c'est un peu court. La discussion entamée sur Twitter réunissait initialement @VCquz , @Citizen_Sam et @alberror. Le premier travaillant, si j'ai bien compris chez Arrêt sur Images, le deuxième, est "rédacteur en chef du délire", le troisième travaille à ZDNet. Tous trois, donc, journalistes.

Le dernier article de Reflets sur les journaux qui bâtonnent ou tout simplement copient/collent des dépêches d'agences fait couler de l'encre sur Twitter. Or, 140 caractères pour répondre aux critiques, c'est un peu court. La discussion entamée sur Twitter réunissait initialement @VCquz , @Citizen_Sam et @alberror. Le premier travaillant, si j'ai bien compris chez Arrêt sur Images, le deuxième, est "rédacteur en chef du délire", le troisième travaille à ZDNet. Tous trois, donc, journalistes. Leur argumentaire est grosso-modo le suivant. Reflets est légitime quand il parle de Deep Packet Inspection (et encore, il manque, paraît-il, des preuves de ce que l'on écrit) mais pas du tout lorsqu'il parle de journalisme.

Dire que les groupes de presse produisent des articles de qualité médiocre, copient/collent des dépêches à longueur de journée pour essayer d'avoir l'air de produire quelque chose sur le Web, dire qu'ils sont désormais détenus par des industriels qui n'en attendent rien d'autre qu'une rentabilité à deux chiffres, que ces industriels ne savent pas ce que c'est que la presse, qu'ils réduisent les coûts là où ils ne devraient pas le faire, dire que les journalistes n'ont plus les moyens de travailler correctement, tout ça, c'est mal. Pourquoi ? Parce que l'on réduit ce qui est dit à : "vous n'aimez pas les journalistes".

Triste constat pour quelqu'un...