Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

La machine à décerveler ou l'histoire de Longuet, Taubira et du FN

Publiant une dépêche de l'AFP, Le Point participe à cette immense machine à décerveler qu'est devenue la presse. Contrôlée par des industriels, souvent marchands d'armes, les groupes de presse sont devenus une caisse de résonance. Non plus une caisse de résonance pour les "informations", mais une caisse de résonance pour le storytelling de politiques, d'experts, de financiers, d'industriels de plus en plus abjects et bien entendu, abjects assumés.

Publiant une dépêche de l'AFP, Le Point participe à cette immense machine à décerveler qu'est devenue la presse. Contrôlée par des industriels, souvent marchands d'armes, les groupes de presse sont devenus une caisse de résonance. Non plus une caisse de résonance pour les "informations", mais une caisse de résonance pour le storytelling de politiques, d'experts, de financiers, d'industriels de plus en plus abjects et bien entendu, abjects assumés. Décomplexés, même, comme dirait Nicolas Sarkozy parce que la repentance et la contrition, hein, s'pas pour nous ça m'âme Chabot, on n'a pas été élus pour ça que j'sache !

Dans Le Point, donc, nous apprenons que Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense, bien connu des lecteurs de Reflets pour sa prestation lors du scandale Amesys, estime que Christiane Taubira, la ministre de la Justice "fait" le Front National.

Jusque-là, on peut estime que L'AFP et Le Point ne fait que donner de la visibilité à une déclaration politicienne d'un politicien parmi d'autres.

Oui, mais non.

Là ou le bât blesse, c'est que l'AFP "oublie" de fournir au lecteur un certain contexte, pour ne pas dire un contexte certain...

Gérard Longuet n'est pas n'importe quel politicien. Pour ceux qui sont trop jeunes la lecture de Wikipedia sur Gérard Longuet n'est pas superflue :

En 1964, il prend part, en compagnie d'Alain Madelin, à...