Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Cahuzac : un mort, le journalisme à la papa

En prenant connaissance de l'Article du Canard Enchaîné en début d'après-midi hier, Reflets se demandait sur Twitter quelle pirouette Jean-Michel Aphatie allait trouver pour se sortir du très mauvais pas dans lequel il s'est fourré par pure détestation de Médiapart. Première pirouette : pas de réaction du canal historique anti journalistes-qui-n'apportent-pas-les-preuves-de-ce-qu'ils-avancent (@jmaphatie) qui ne fait que donner rendez-vous à ses lecteurs sur son blog, aujourd'hui.

En prenant connaissance de l'Article du Canard Enchaîné en début d'après-midi hier, Reflets se demandait sur Twitter quelle pirouette Jean-Michel Aphatie allait trouver pour se sortir du très mauvais pas dans lequel il s'est fourré par pure détestation de Médiapart.

Première pirouette : pas de réaction du canal historique anti journalistes-qui-n'apportent-pas-les-preuves-de-ce-qu'ils-avancent (@jmaphatie) qui ne fait que donner rendez-vous à ses lecteurs sur son blog, aujourd'hui.

Il faudra donc attendre pour voir ce que le journaliste-qui-lui-apporte-les-preuves-de-toutes-ses-péroraisons-sur-tous-les-sujets-de-l'univers dira.

Patience, donc.

En attendant, tirons une autre conclusion de l'affaire Cahuzac. C'est un peu capilo-tracté, et éloigné du sujet initial, mais cela vaut le détour, pour le petit monde du journalisme. Ami lecteur, si cela t'amuse, arme-toi de pop-corn, assieds-toi confortablement et observe...

Tout à déjà été dit sur le sujet sauf un détail. Nous allons y venir.

Nombreux ont été les commentateurs du milieu journalistique à opposer les journalistes assis aux journalistes d'enquête. Dans la première catégorie, on trouverait Jean-Michel Aphatie, assis sur sa chaise, au milieu du plateau du Grand Journal (en comparaison avec les petits journaux sans doute). Assis sur sa chaise dans le studio radio de RTL. Assis. Il commente, a un avis sur tout. Et il le donne. D'ailleurs, on le paye (fort cher) pour...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée