Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

Sous le règne de la gouvernance algorithmique

Le problème central du projet de loi sur le renseignement, est celui des "boites noires" — installées chez les FAI, les hébergeurs — et permettant une surveillance des "comportements terroristes" grâce à des algorithmes (secrets). Jean-Jacques Urvoas, interrogé ce matin  (très légèrement) sur RMC à ce sujet par Bourdin, a pu "rassurer" les citoyens. Jean-Jacques Bourdin, a aboyé très fort, laissant entendre qu'il s'inquiétait de la possibilité de… quoi au juste ? Une surveillance de masse ?

Le problème central du projet de loi sur le renseignement, est celui des "boites noires" — installées chez les FAI, les hébergeurs — et permettant une surveillance des "comportements terroristes" grâce à des algorithmes (secrets).

Jean-Jacques Urvoas, interrogé ce matin  (très légèrement) sur RMC à ce sujet par Bourdin, a pu "rassurer" les citoyens. Jean-Jacques Bourdin, a aboyé très fort, laissant entendre qu'il s'inquiétait de la possibilité de… quoi au juste ? Une surveillance de masse ? Un problème pour les libertés ? Un peu, oui, mais avec tellement d'incompréhension technique et technologique dans son propos, que le député socialiste a pu opérer, en réalité — avec une facilité déconcertante — à l'avant-vente de l'implantation des système de contrôle et de surveillance internet ("intelligents").

La problématique d'atteinte aux libertés amenant à une gouvernance politique anti-démocratique  ne peut pas être abordée avec des personnes qui ne comprennent pas la moitié du contenu des questions qu'elles posent. La question des algorithmes en est une. Elle est centrale. Cet article est là pour aider nos confrères à mieux comprendre de quoi ils parlent, comme la veille de l'intervention du député Urvoas, où le débat entre journalistes était très léger, et c'est un euphémisme.

Et si je tape djihadiste ?

C'est la question à deux euros de Jean-Jacque Bourdin à...