Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Surveillance globale : le système

Définir son ennemi...

Pas simple de définir "le système" dont tout le monde parle, des plus complotistes aux gauchises en passant par les fachos. Le système c'est souvent un mot pour définir son ennemi. Mais c'est plus que cela...

Couverture du livre de Mario Conde

Flash-back : en 1994, Mario Conde, un banquier espagnol publie un livre : "El Sistema. Mi experiencia del poder" (Le Système. Mon expérience du pouvoir). Ce livre est une sorte de témoignage sur la manière dont le pouvoir est exercé à l'époque en Espagne. Il revient sur un fait inédit qui l'a touché de très près : la mise sous tutelle de sa banque par la Banque d'Espagne, l'éviction de tout le conseil d'administration, et les poursuites engagées contre lui-même et quelques uns de ses proches. Mario Conde est un ovni dans le petit village madrilène. Sans faire partie du sérail, il a pris le pouvoir au sein du Banesto, en a fait la principale banque espagnole, s'intéresse à la politique économique du pays et s'exprime sur ce sujet, investit dans les médias, il dérange. Le système le lui fera payer au prix fort. Le système... Une définition prisée des complotistes et autres extrémistes pour nommer leur ennemi. Ils n'ont pas complètement tort. Ce même système, qui est transversal s'étend sur toute la planète. Il est également très actif dans la surveillance globale.

Le Symposium international Fiction et Réalité: au-delà de Big Brother a donné la parole à la salle à plusieurs reprises. Dans le public certains voulaient à tout prix désigner "l'ennemi". Pour les uns il s'agissait bien entendu de la NSA et plus largement des Etats-Unis. Assurément, s'il faut définir Big Brother après les révélations d'Edward...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée