Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking

High Frequency Trading : la prise de pouvoir des machines

Plus de la moitié des transactions sur les marchés financiers sont le fait d’algorithmes. Les humains (traders) disparaissent. Pas assez rapides, pas assez performants. Le HFT est la nouvelle martingale des institutions financières. Jusqu’au moment où ils se mettent à faire n’importe quoi…

Grexit, Brexit, fausse reprise et bulle à 100 000 milliards

La bulle obligataire, si elle éclate, risque de faire mal… Alors que la sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni (par référendum) — et celle forcée de l'euro de la Grèce — commencent à cheminer dans les esprits, des annonces sur un début de reprise économique en Europe s'enchaînent dans les médias.

par drapher

Houston, on a un problème : le lapin est mort-né

Les effets des vingt et quelques sommets de la dernière chance pour l'euro et leur cohortes de déclarations vides mais ô combien fourrées au storytelling avaient un "temps de vie" sur les marchés de quelques jours ou quelques heures. La conférence de Mario Draghi hier a eu un temps de vie de zéro minute.  Un record. Et un signal. La semaine dernière, Mario Draghi tentait le tout pour le tout. Le bluff du joueur de poker...

par Antoine Champagne - kitetoa

Les coulisses de la Finance - Acte 1

On parle beaucoup de la Finance dans les discussions de comptoir. « La Finance est responsable de tous nos malheurs. Les financiers sont responsables de la crise. Et les banquiers, n’en parlons pas : "des bons à rien et des arnaqueurs".  Cette même Finance, qui est dénoncée par tous, est mon environnement quotidien. Et ça tombe bien car vous allez pouvoir rentrer dans cet univers bien particulier. Pour ce premier acte, je vais vous raconter la vie interne d’une société financière.

par oliver stein

Le High Frequency Trading et les risques de santé

En 2010, Kitetoa.com publiait un long article sur le High Frequency Trading. Bien sûr nous n'étions pas les premiers à en parler, mais les détails et la "vulgarisation" du papier permettaient à tout un chacun de se faire une idée précise de ce qu'était cette technique des institutions financières. Cela aidait aussi à comprendre que la prochaine crise financière viendrait très probablement de là.

par Antoine Champagne - kitetoa

Algorithmes HFT : Notre petite logique à nous, qu’on a…

Dans le temps, il y avait des types qui faisaient des signes étranges avec les mains et les bras, autour d’une corbeille. Bien entendu, leur logique n’était peut-être pas la vôtre, ni même celle des entreprises dont ils échangeaient les titres. Ce qui faisait dire au Général de Gaulle que "la politique de la France ne se fait pas à la corbeille". Les choses changent quand on voit la trouille qui saisit absolument tous les politiques à l'idée que la FrAAAnce se transforme en une FrAAnce.

par Antoine Champagne - kitetoa

Skynet is *fuc…* your economy : oh my brain !

(le HFT — High Frequency Trading — est très certainement l'une des causes importantes des casse-gueules à répétitions des "marchés", mais qu'est-ce qui fait tourner ce HFT ? Petit essai de vulgarisation du concept sous-jacent de la boucle de rétroaction Skynet (joli surnom emprunté au film "Terminator" où l'intelligence artificielle mondiale créée par une entreprise éponyme (Skynet) déclenche la perte de l'humanité en retournant les robots contre les êtres humains…) de la finance… "L'I.

par Yovan Menkevick

High Frequency Trading : un rapport pour rien…

Vous avez peut-être entendu parler du rapport de la SEC sur le flash crash du 6 mai 2010. Tout le monde (toute la presse) a repris en coeur l’information selon laquelle le plongeon aurait été déclenché par un algorithme de Waddell and Reed, vendant des contrats sans limite de prix. Petit souci, lorsque l’on regarde de près les transactions de Waddell and Reed, ça ne fonctionne pas… Il y a eu 6.438 transactions pour 75.000 contrats eMini.

par Antoine Champagne - kitetoa

Les machines se font la guerre sur les marchés financiers

Pour gagner des microsecondes sur leurs concurrents, les investisseurs manipuleraient les cours. Nanex, une petite société américaine de diffusion de flux de données boursières a  jeté un pavé dans la mare il y a quelques mois. Elle aurait trouvé l’explication de la chute brutale (7% en quelques minutes) de Wall Street le 6 mai dernier. Pour elle le High Frequency Trading est bien responsable de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le « flash crash ».

par Antoine Champagne - kitetoa

High Frequency Trading versus la SEC : 2-0

Voilà au moins un message clair : il vaut mieux travailler pour l’un des principaux acteurs du High Frequency Trading que pour l’une des divisions de la Securities and Exchange Commission (SEC) chargée de réguler ces pratiques. On pourrait imaginer que lorsqu'un salarié du régulateur passe à l'ennemi, ou plutôt, chez ceux que le régulateur est censé réguler, cela se fasse en toute discrétion. Pas du tout.

par Antoine Champagne - kitetoa

High Frequency Trading : les gendarmes de la bourse pédalent dans la semoule

Le 6 mai dernier 2010, Wall Street enregistrait en cours de séance et en l’espace de quelques minutes, une chute de 9%. « Une première » en termes de vitesse et de violence, expliquait la SEC dans un rapport de 150 pages consacré à cet événement. Le gendarme de la bourse ne lésinait pas sur les pistes de réflexion possibles. Pour autant, elle se montrait particulièrement pudique à propos du rôle qu’ont pu jouer le High Frequency Trading et ses acteurs le 6 mai.

par Antoine Champagne - kitetoa

Trading haute fréquence : le nouveau délire des financiers

Pour le grand public, "les marchés" sont généralement une entité informe évoquée par quelques journalistes financier qui utilisent des mots incompréhensible. Tout ce que l'on sait, c'est qu'ils ont des mouvements erratiques et que quand ils baissent, ça a l'air très grave. En tout cas, ça fout la trouille à plein de monde puisque tout le monde veut "rassurer les marchés". Surtout, il ne faut pas qu'ils dépriment.

par Antoine Champagne - kitetoa

Saga High Frequency Trading : we rule your Babylon

Ce matin, au Bar des Amis, Paulo commentait les primaires socialistes, la crise de la dette souveraine, le délire des financiers, et les moyens pour régler tout ça d'un coup d'un seul. Pour lui, la solution passait globalement par trois actions que notre bon président et les candidats du PS ont bien intégré : contrôler les rémunérations des banquiers, leurs bonus, etc., mettre un terme aux paradis fiscaux, séparer la banque de dépôts de la banque d'investissement.

par Antoine Champagne - kitetoa

High Frequency Trading, la nouvelle bombe du secteur financier

Aloha. Peut-être avez-vous suivi hier soir la Nuit Sujet de Nova et Owni sur le Hack. Si vous voulez aller plus loin sur le High Frequency Trading, voici quelques développements sur le sujet au travers d'une série d'articles publiés sur Kitetoa.com et sur Aporismes.com A peine sortis de la crise des subprimes, la nouvelle bombe du secteur financier arrivait à maturité.

par Antoine Champagne - kitetoa