#BlueCoat en #Syrie : encore une fois la main dans le pot de confiture

Nous pensions naïvement que le département d’état américain avait calmé les ardeurs commerciales de Bluecoat. Mais qu’est-ce que 2,8 millions de dollars d’amende pour une entreprise comme Computerlink qui a joué le rôle d’intermédiaire dans cette vente ? Nous en
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

4 thoughts on “#BlueCoat en #Syrie : encore une fois la main dans le pot de confiture”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *