Journal d'investigation en ligne
par Antoine Champagne - kitetoa

Dites donc, chers représentants, vous n'avez pas honte ?

Combien de fois avons-nous remis l'ouvrage sur le métier ? Des centaines de fois ? N'avons nous pas prouvé à quel point Amesys et Bull s'étaient compromis au delà de l'acceptable sur un plan moral, éthique et légal en vendant ses produits d'écoute globale des réseaux IP à des dictateurs ou des Etats policiers, sachant pertinemment qu'il seraient employés pour traquer, arrêter et torturer des opposants politiques ?

Combien de fois avons-nous remis l'ouvrage sur le métier ? Des centaines de fois ? N'avons nous pas prouvé à quel point Amesys et Bull s'étaient compromis au delà de l'acceptable sur un plan moral, éthique et légal en vendant ses produits d'écoute globale des réseaux IP à des dictateurs ou des Etats policiers, sachant pertinemment qu'il seraient employés pour traquer, arrêter et torturer des opposants politiques ? N'avons-nous pas expliqué que Nicolas Sarkozy et ses amis avaient favorisé la prise de pouvoir éminemment contestable de Philippe Vannier, Dominique Lesourd et Marc Hériard-Dubreuil au sein de Bull ? N'avons-nous pas écrit qu'Amesys avait "sponsorisé" le Xeme festival mondial des arts nègres, ce qui n'entre pas tout à fait dans son activité habituelle ? N'avons-nous pas rendu compte des procédures lancées contre Amesys pour complicité d'actes de torture ? N'avons-nous pas interpelé tous les responsables politiques publiquement et démontré qu'ils ne répondaient pas, un peu gênés aux entournures, qu'ils sont ?  Tout ça pour ça ? Pour que des sénateurs invitent Philippe Vannier à parler de cyberdéfense ?

Mais que va-t-il bien pouvoir raconter ?

Le Sénat qui héberge des personnes dont on dit qu'elles nous représentent, ne se grandit pas en donnant à Philippe Vannier une tribune, légitimant ainsi, peut-être inconsciemment, toute son oeuvre pour une monde plus surveillé, surtout dans les dictatures et les Etats policiers. Bien vu messieurs les sénateurs. Après la légion d'honneur, le Sénat. Demain, Philippe Vannier ministre de l'Intérieur ou de la Défense ?

 

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée