Bull et Amesys : la boite de Pandore que le gouvernement de François Hollande n’ouvrira pas

Souvenez-vous ! Le 26 février 2011, Reflets met son premier pied dans le plat Amesys avec cet article. Nous écrivions : « Il y a pourtant beaucoup à dire, comme par exemple sur un intégrateur français qui serait
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

56 thoughts on “Bull et Amesys : la boite de Pandore que le gouvernement de François Hollande n’ouvrira pas”

    1. Bon, faut juste qu’ils fassent attention de n’avoir personne derrière eux dans l’escalier, ou de vérifier qui monte dans l’ascenseur…
      Et c’est là qu’on se rend compte que le pouvoir (comme tous les pouvoirs d’ailleurs) se fout royalement que des infos « transpirent ». Tant que ça reste « en petit comité de lecture », ça ne les chatouille pas.
      L’exemple du 911 en est sûrement le plus frappant.

  1. Et si vous exposiez l’affaire au grand jour?
    Créer un site dédié, dénonçant toute l’affaire, garnie de tous les éléments, et preuves que vous avez en votre possession?
    Le faire bilingue pour informer un max de monde, et, attirer l’attention (avec l’aide de vos lecteurs)sur le dit-site afin que la justice s’intéresse à cela(utopique certes mais il faudrait tenter).
    Qu’en pensez vous?

    1. Le problème qui se pose est (j’imagine, je ne fais pas partie du « grand staff » ) le temps, et donc l’argent : toujours la même chose, les gens de reflets ne s’y consacrent pas à plein temps, puisqu’il faut bien vivre et que en l’état des choses, reflets ne le leur permet pas.

      Après, l’idée est intéressante, je trouve.

      1. Je sais que malheureusement le travail qu’ils sont sur reflets qui est d’une rare qualité ne leur permettent pas de vivre.

        Sinon quel budget faudrait t’il pour tout cela. Je peux donner quelques ronds – ainsi que proposer mes (humbles)compétences en anglais pour faire de la trad.

          1. Le budget (serré) nécessaire pour consacrer tout notre temps à Reflets est exposé sur la page ad hoc (les dons).

            L’idée de ce site est bonne, mais le temps nous fait défaut.

            En revanche, un bouquin…

            S’il y a un éditeur dans la salle …

      2. Ben pour la trad’, un petit appel à coup de main (sur un framapad par exemple) marcherait très bien je pense.
        Les lecteurs de Reflets peuvent en effet diffuser les articles. Mais la réalité en fait c’est que tout le monde (enfin, presque) s’en fout pas mal.

  2. Ou une petite diffusion mondiale en mode Wikileaks ?
    Cette enquête n’est que l’écume de la mer de corruption mondiale avec les complexes militaro-industriels.
    La feuille de vigne franco-française qui cache les petites histoires en famille de peur que ça profite aux vilains amerlocs est bien ancré dans l’imaginatif collectif. Le blabla pour choyer les dassault, lagardère ou autres copains et fils de copains main dans la main avec les ministères depuis la DeGaullie et les glorieuses ne sera transgressé par PERSONNE, ni dans l’hémicycle ni dans les médias tradi.

  3. Pourtant : Une information judiciaire ouverte contre Amesys pour complicité d’actes de tortures en Libye après une plainte de la FIDH …. la rédac de Reflets suit cette affaire ?

  4. Si j’étais vous, je coderais un système de newsletter aux petits oignons qui s’occuperait de spammer chaque député, chaque sénateur, chaque maire, enfin tout quoi, tous ceux qui ont la possibilité de poser des questions.

    Vous pourriez ensuite faire un tableau avec ceux qui s’en foutent, ceux qui sont pas d’accord, etc…

    A mon avis ça les motiverait un peu à se bouger le fion.

  5. Félicitations pour le boulot.

    Pour continuer l’idée de faire un « coup » : pourquoi ne pas s’allier à Reporters sans frontières pour une campagne « choc » ? (sinon il y a les pétitions. haha.)

  6. A tout prendre, je préfère vivre dans un état respectable faisant passer l’intérêt supérieur de son peuple, plutôt que dans notre république « copino-cratique ».
    L’utilisation de l’argent publique pour engraisser le privé est intolérable.
    Celle qui me vient à l’esprit est l’a65 où si elle n’est pas assez rentable, une clause du contrat prévoit que les collectivités locales en auront la charge
    Les politiques on trop tendances à confondre leur compte et les caisses de l’état.
    Je parle même pas de la transparence de l’IRFM que je place entre la caisse noire et le détournement de fonds

  7. La problématique de cette affaire c’est que les médias n’en ont soit rien à carrer, soit se chient profondément dans leur froc. Et il y a de quoi.

    Un bon rappel comme cet article est ultra nécessaire pour conserver dans un coin de nos têtes ce qui pourrait à mes yeux et mes oreilles, être l’affaire du « siècle ».
    Tout ceci va au delà de la simple conception de ce que devrait être un démocratie propre ou de respect des droits de l’homme.

    non, ici, nous sommes sur un problème très grave qui, si les révélations sont exactes, impliqueraient je pense (et je suppose) de nombreux pays qu’ils soient en démocratie, royaume ou autre.

    – Un bouquin serait pas mal, mais quel éditeur aurait les couilles d’aider Reflets ? Aucune idée.
    – Un site spécial ? un gros DDOS et ça part en vrille.
    – Les Médias audiovisuels ? sans faire l’alarmiste, ils sont quasi de mèche.

    Franchement, je crois que ce dossier est une impasse en l’état actuel. C’est très compliqué et faut une paire de couille monstrueuse pour aller sur le front.

    Qui osera ?

    1. Je pense que vous êtes trop pessimiste.

      Un éditeur avec des couilles, c’est pas si dur à trouver.
      Une infrastructure résistante aux DDOS, c’est plus ou moins faisable, et surtout ça permettrait si l’attaque arrive vraiment de prouver que Reflets met le doigt dans des culs haut placés.

      Quant aux média classiques, ils hurleront avec les loups, comme d’habitude. Regardez avec anonymous : au début, c’était « tous terroristes » et puis petit a petit certains on commencé à s’intéresser vraiment au sujet.
      Suffit que ça commence a se diffuser et toutes les chaines en parleront, ce serait pas la première fois pour reflets d’ailleurs me semble t’il.

      Par contre, a votre place chers journalistes, je changerais temporairement de pseudo pour ce genre d’affaires. Un accident est vite arrivé…

      1. « Quant aux média classiques, ils hurleront avec les loups, comme d’habitude »

        « Suffit que ça commence a se diffuser et toutes les chaines en parleront, ce serait pas la première fois pour reflets d’ailleurs me semble t’il. »

        Un soupçon de pilulles rouge pour découvrir le poteau rose (environ 60 ans que ça dure et que ça persiste):

        RevueDePresse: CSA, Mediacratie, Prise illégale d’intérêt

  8. Attendez, le france vent un système d’écoute à un pays qu’elle attaque quelque temps après.
    Et personne ne se doute que la France ait pu utiliser ce système d’écoute a son compte ?
    Vous pensez qu’un marchant d’arme ne mettra pas une backdoor comme la loi l’y oblige ?

    Il n’y aura aucune poursuite d’aucun gouvernement puisque la france compte bien profiter du pétrole de Lybie.

    1. Vous devriez relire tous les articles que l’on a écrits sur ce sujet. Cette possibilité a été évoquée. Même mieux. La théorie abracadabrantesque d’un câble qui… Suivre les liens dans l’article…

  9. Une édition, ça se crée, from scratch. Pour peu que des actionnaires mettent la main à la poche. Avec 100 ou 200 lecteurs de Reflets (à 20 ou 30 euros chacun), c’est faisable. La pub, ce n’est pas un problème, et les médias non plus, qui, j’en suis certain, se feraient un plaisir de présenter le bouquin en plateau télé…

    Mais entre les commentaires enflammés d’une poignée, et la main à la poche (réelle) de 200 internautes…il y a en général un gouffre, qui ne se franchit que rarement.

    On peut toujours aussi contacter un éditeur, genre ceui qui a publié Péant : Fayard. Ecrire le bouquin à partir des articles, c’est jouable…

    1. Pourquoi pas effectivement. Je suis partant et même pour un peu plus que 30€ ;)

      La question reste « est-ce qu’un bouquin changerait la donne quand des dizaines d’articles n’ont pas fait bouger les lignes? »

      Bravo pour le boulot accompli jusque-là!

  10. Des fois, j’ai l’impression d’être dans un cauchemar : tout le monde trouve le DPI normal (ou « grand public » comme dit l’autre) et il n’y a même plus besoin de s’en cacher !

    L’autre jour, je cherchai des infos sur le passage à IPv6, et je tombe sur une offre :

    http://orange.jobs/jobs/offer.do?do=fiche&lang=EN&id=29509

    Ok…

    Je n’ai pas la moindre idée du sérieux de la chose en question, mais ça m’a juste donné la nausée. Avec cette impression d’hésitation à se mettre enfin à jour (IPv6), envisager de transformer Internet en Intranet (ou « Carrier Grade NAT » comme ils disent) et puis le DPI… ça m’a juste donné envie de vomir.

    J’ai parfois l’impression d’être sur un champ de bataille, où je risquerais à chaque instant d’être pris pour cible.

    Ça devient juste étouffant.

  11. Pour donner de la visibilité à toute cette affaire, il y aurait une solution assez rapide. Traduire cette page ou le dossier Amesys en anglais, et le faire slashdotter avec un titre du genre  » Bull-Amesys: how french governemnt promotes global spying in dictatures ».
    La presse anglophone mondiale est à l’affut de ce genre de nouvelles. Le fait que la presse anglophone s’y intéresse lancerait également la presse Fr sur le sujet. Pareil pour un bouquin, mais il ne faut pas trainer.

  12. @Reflets et à tous les journalistes hacker indépedants, tant que la France est le quatrième pays exportateur d’arme, tant que la France fait partie de l’OTAN, tant que notre pays investit dans le militaro-techno-industrielle, tant que notre pays continue son business dans la Francafrique (depuis les années 60)
    , tant qu’il y a aura le Milipol, l’ISS, EADS, Thales, Dassault, la DGA, la DGSE, Total, Areva, la DCRI, le SIG, France telecom, Alcatel-Lucent, Orange, Lagardère, etc… tant que le président de la république conserve son immunité totale, tant qu’il y aura une justice à deux vitesses cf:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'affaires_politico-financières_françaises

    http://www.youtube.com/user/ManipulationsClear/

    Tant que notre Vème République est une république bananière, demandez à Eva Joly en tant que juge d’instruction! et à Denis Robert sur l’affaire Clearstream !

    bref, cela ne changeras pas quelque soit le président élu !,

    inutile d’avertir la presse, le 4ème pouvoir est corrompu lui aussi, puisqu’elle baigne dans la médiacratie et l’Oligarchie depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui:

    cf Les nouveaux chiens de garde:

    http://www.notre-ecole.net/les-nouveaux-chiens-de-garde/

    Un contre pouvoir est nécessaire, le problème s’est qu’il est dispatché en petite entités, pourquoi ne pas créer une méga coorporation de presse indépendante, travaillez ensemble avec Owni, Mediapart, le canard enchaîné, arrêt sur Image, Bug Brother, Bakchich, Fhimt, pc inpact, F4kir press, Accrimed etc…

    D’ailleurs Rezocitoyens.fr vient d’être étrangement fermé, récemment, aucun motifs pour le moment.

  13. Bon, le soufflé a eu le temps de retomber un peu, alors je me permet.

    La Timeline, vous en pensez quoi ? C’est sujet à modifs, améliorations, retouches, et autres joyeusetés. Et j’ai sûrement manqué deux-trois trucs, sinon plus.

    Commentaires bienvenus, donc :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *