Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Advanced Middle East Systems, le Amesys nouveau est de retour en Libye

L'information a été repérée par Jean-Marc Manach et provient du site African Intelligence (accès payant). L'article d'African Intelligence relève la présence d'Amesys, sous sa casquette toute neuve d'Advanced Middle East Systems (maintenant exilé technologique... aux Emirats Arabes Unis), à un salon sur le sujet de la défense qui se tenait à Tripoli les 25 et 26 janvier 2013. Amesys y tenait un stand tenu par Jean Ruiz, un maltais. Rappelons le cynisme d'A.M.E.

L'information a été repérée parJean-Marc Manach et provient du site African Intelligence (accès payant). L'article d'African Intelligence relève la présence d'Amesys, sous sa casquette toute neuve d'Advanced Middle East Systems (maintenant exilé technologique... aux Emirats Arabes Unis), à un salon sur le sujet de la défense qui se tenait à Tripoli les 25 et 26 janvier 2013. Amesys y tenait un stand tenu par Jean Ruiz, un maltais.

Rappelons le cynisme d'A.M.E.Sys (Advanced Middle East Systems) qui s'est auto cédé Eagle et l'a rebaptisé Cerebro par l'intermédiaire deNexa Technologies et l'entremise de son patron, Stéphane Sallies l'un des dirigeants historiques d'Amesys.

Le cynisme d'Amesys n'a donc aucune limite, l'entreprise, faisant l'objet d'une enquête pour complicité de torture en Libye et reconnue aujourd'hui comme ayant été un instrument technologique majeur dans la répression électronique et la répression tout court en Libye cherche donc à revenir sur ce marché, à refourguer son Cerebro pour le mettre entre les mains de ce pays en reconstruction et par définition dans une conjoncture politique toujours confuse. Une idée grandiose.

Ça se passe comme ça chez A.M.E.Sys... décontracté du gland.