Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

par Antoine Champagne - kitetoa

Les tambours de la révolte résonnent fort

Ah, mais, me souffle-t-on dans l'oreillette, tout cela commence à être éclipsé par la reprise de l’activité volcanique de l’Islande qui risque, ou pas, de perturber la navigation aérienne. L'Espagne votait ce week-end pour renouveler les communautés autonomes et les équipes municipales. Le Partido Popular, de droite, a balayé le Parti socialiste avec 37,53% des suffrages contre 27,79 pour le PSOE et 6,31% pour IU (gauche).

Il a beau s’époumoner à dire qu’il a sauvé la France de la crise financière mondiale et donc, de la crise économique dans laquelle s’enfoncent les pays dits développés, Nicolas Sarkozy n’a pu nous éviter les conséquences ni de l’une ni de l’autre. Quant aux répercussions qui approchent à grand pas… Combien sont-ils, les dirigeants de la planète à marteler que la reprise est là, alors que les fondamentaux macro-économiques montrent le contraire ? Que le bon sens près de chez vous laisse entrevoir des soucis majeurs ? Rien n’y fait, la machine à produire du « same old bullshit » continue de s’emballer. Et les politiques de s’entêter à grands coups de méthode Coué. J’ai réussi, j’ai réussi, tout va aller mieux. Ayez confiance… Justement… Les peuples n’ont plus confiance, ni n’avalent les vieux discours aussi éculés que foireux.

Le printemps arabe est évidemment spécifique à ces pays. Mais comme il y a un tronc commun à tous les arts martiaux, il y a un tronc commun au mouvement mondial de contestation populaire qui a commencé.

Ce rejet des discours marketing politiques, du storytelling politique, est le tronc commun. Désolé messieurs, ça ne prend plus. Trop gros… passera pas.

Lors des révolutions tunisiennes et égyptiennes, Reflets.info s’était interrogé : comment réagirait Nicolas Sarkozy si des milliers de Français se mettaient à camper place de la Concorde, de l’Arc de Triomphe ou, de la Bastille. En demandant son départ avec un vibrant «...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée