Jeudi 10 février 2011, les gens de Tahrir ne changent pas l’Egypte, ils changent le monde

Ils changent le monde tel que nous le connaissons. Jusqu’à maintenant, lorsqu’un peuple se soulevait, il suffisait que les pouvoirs en place lâchent un peu de lest, fassent quelques déclarations rassurantes, divisent les groupes, laissent pourrir, provoquent des heurts, pour que les mouvements s’effondrent. Aujourd’hui, le peuple égyptien et particulièrement les manifestants de la place Tahrir, qui n’ont jamais dévié de leur but, créent l’Histoire. Les dirigeants vont peut-être enfin comprendre que leur vieux discours à base de caca de taureau ne prend plus. Qu’il leur faut changer de technique. Peut-être. L’espoir est permis.

#LIVE

00H00 : Seule bonne nouvelle de la soirée, l’allocution de Mubarak a flingué celle de Nicolas Sarkozy

23h40 : BFM explique les relations en Mubarak et Suleiman, les Groucho et Marx égyptiens

23H33 : Tahrir est toujours noire de monde, le égyptiens sont encore sous le coup de la douche froide de ce soir et il est envisagé une marche vers le domicile de Mubarak qui pourrait finalement avoir lieu demain.

tahrir(photo Al Jazeera)

23h10 : Les manifestants qui se sont rendus devant les bureaux de la TV demandent aux autres de les rejoindre.

23h07: Tiens, Barack Obama va réunir son conseil de sécurité après le discours d’Hosni Moubarak. Un souci Barack ?

23h06 : Reflets n’est pas le seul à remarquer que le « old usual bullshit » est toujours là. Même s’il ne marche plus:

22h48 : Etonnant décalage entre le contenu du discours de Barack Obama il y a quelques heures et celui d’Hosni Moubarak ou Omar Suleiman. Quelque chose a encore dysfonctionné dans les services de renseignement américain…

22h36 : Omar Suleiman parle à la télévision. Il embraye sur le discours d’Hosni Moubarak : nous allons rétablir l’ordre et la paix. Nous avons une roadmap pour la transition. La porte est toujours ouverte à la discussion. « Go back home, go back to your work ». N’écoutez pas la TV par satellite qui sème la sédition. Ecoutez votre conscience.

22h33 : rumeurs de mouvements de manifestants vers les locaux de la télévision, annonces d’une marche vers le palais présidentiel demain.

22h15: Al Jazeera remarque que la TV officielle ne montre plus les scènes live de #Tahrir : les cris et la colère ne sont pas télégéniques ?

22h12: commentaire désabusé de l’un des reporters d’Al Jazeera sur le terrain depuis le début :

22h05:


21h47 : Hosni Moubarak s’adresse au peuple et aux manifestants de Tahrir. Je suis fier de vous, d’une nouvelle génération en Egypte qui a de grandes aspirations. Tous ceux qui sont morts ne seront pas oubliés. Ceux qui ont commis des crimes contre notre jeunesse seront punis. J’ai de la peine pour ceux qui sont morts. Je suis déterminé à répondre aux aspirations et aux promesses. Il est important de reconnaitre ses erreurs. Je n’accepterai pas d’ordres de l’étranger. J’ai annoncé que je ne me représenterai pas. J’ai annoncé que je resterai jusqu’en septembre. Quand des élections libres se dérouleront. Je continuerai à superviser la transition jusqu’en septembre. Annonce des modifications de la constitution, comme le laissaient entendre certaines rumeurs. Annonce la levée de l’état d’urgence lorsque le calme sera revenu. Il évoque les pertes économiques et dit que la situation actuelle ne peut pas durer. J’ai été jeune comme vous… A cette époque j’ai fait la guerre et j’ai vécu la victoire. [la rumeur gronde place Tahrir, les chaussures font leur apparition…]

Belle leçon de « old usual bullshit ». Les cries se font plus forts place Tahrir.

21h41:Hosni Moubarak ne démissionnerait pas, selon Reuters:

(Reuters) – Egypt’s Information Minister Anas el Fekky told Reuters « the president is definitely not going to step down, » shortly before Hosni Mubarak’s address to the nation was to be broadcast.

21h32: tout le monde meuble… Le discours de Moubarak attendu à 21h00 et au cours duquel il devrait annoncer son départ n’est toujours pas commencé. Les pronostics vont bon train. Suleiman n’est pas la tasse de thé des manifestants. Qui remplacera Hosni Moubarak ? L’armée tentera-t-elle un coup ?

21h25: La correspondante d’Al Jazeera place Tahrir constate que les gens continuent d’arriver sur la place.

21h15: Al Jazeera se moque gentiment. Pour la première fois depuis les début du mouvement, la TV officielle égyptienne montre les vraies images de la place Tahrir en live. Gros changement…

21h07: la place Tahrir est noire de monde. Les cris et l’excitation générale sont comparés par un journaliste à un méga concert de rock avant que les stars n’entrent en scène.

Ce matin, Reflets.info pointait vers l’interview accordée par Wael Ghorim à CNN. Voici ce que nous disions. Notez la chute de ces quelques lignes :

“Je dis cela à Omar Suleiman : vous n’allez pas nous arrêter”. Reprenant curieusement les mêmes concepts que le Mentor dans son manifeste du hacker, Wael Ghorim -qui est à l’origine de l’appel à manifester sur Facebook en Egypte- explique avec une étonnante conviction qu’il est légion. Le vice-président peut bien le kidnapper à nouveau, mettre ses amis en prison, les tuer, personne ne pourra aller contre les rêves du peuple. Si j’étais à la place d’Hosni Moubarak ou de son vice président, je commencerais à avoir très peur.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *