Ah tiens, Qosmos commence à nettoyer les intertubes

Un lecteur nous signale à l’instant que Qosmos au lieu de s’affairer à retrouver son contrat le liant à AreaSpa pour le client final Bachar al Assad, est en train de nettoyer ses intertubes… Le premier
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

18 thoughts on “Ah tiens, Qosmos commence à nettoyer les intertubes”

  1. Le truc con avec internet, c’est que justement Internet est une immense archive et ceux qui ne l’auraient pas encore compris sont juste des idiots ou des ignares.

    Merci de cette éclairage à nouveau.

  2. Ces réponses sont exactement les mêmes qu’il vous avait faites lors de votre interview. Et là, c’était complètement du détournement de question, expliquant inlassablement quel est leur métier de souche, mais refusant toujours de répondre à la question : « étiez-vous conscient ou non que les services de surveillance que vous avez vendues à ces dictatures allaient servir à surveiller les populations locales ». La réponse est évidente, mais n’est jamais sortie de sa bouche, car encore et toujours il préfère répondre que leur cœur de métier est l’optimisation, avec des exemples de contrats traités par de grosses sociétés internationales. D’accord, on vous croit. Mais concernant les contrats avec la Syrie, etc. ?

  3. C’est marrant, pour reprendre l’intervention d’Akira, cette propension qu’ont ces sociétés de croire qu’ils peuvent faire le ménage dans les internetz.
    Ils sont vraiment cons, au final ? C’est à se demander.

    Accessoirement, Bluetouff, pense à te faire clôner, un de ces jours, je m’inquiète un peu pour toi…

  4. Il faudrait que vous fassiez le lien avec l’enregistrement en douce de la réunion au sein de Qosmos.
    Le patron était beaucoup moins affirmatif quant à la non-utilisation de leur matériel.

      1. J’ai l’impression que le transcript n’est pas complet car j’ai le souvenir que Monsieur Horlait parlait de la Syrie et il n’y a pas une seule fois le mot Syrie dans ce texte.

      2. Suite à un autre de vos articles, j’ai retrouvé ma source.
        C’est un article de Bloomberg du 3 novembre 2011 qui contredit ce que les gens de Qosmos racontent dans ce communiqué du 8 décembre 2011. Messieurs Bechetoille et Larsson disent dans cet article qu’il est difficile de sortir du contrat Syrien : http://www.bloomberg.com/news/2011-11-03/syria-crackdown-gets-italy-firm-s-aid-with-u-s-europe-spy-gear.html. Il faut croire que la situation avait bien changé en un mois. :)

  5. Une boite comme CA qui Croit pouvoir etre le ccleaner du net, ca me donne pas Envis d etre leur client. Tiens c est peut être CA la solution, les ridiculiser, montrer qui ils sont nul dans leur domaine. Les discréditer aux yeux de leur clients et futur clients. Bluetouff… refuse s ils veulent t Embaucher.

  6. Salut, le-dit communiqué est revenu à la même adresse ^^ (pardon si je cross-poste, du coup)

    Sa date a changé sur Qosmos News: maintenant, c’est le 22 novembre.

    Touff, décidément ce que tu es rapide … et tu voyages même dans le futur : c’est *2011*, pas *2012* :D

  7.  » Le métier de Qosmos n’est pas de vendre des systèmes de surveillance. Nous fournissons une brique technologique utilisée dans des domaines aussi variés que l’optimisation des réseaux, la qualité de service informatique, les études marketing, l’interception légale et la cyber sécurité.  »

    Cet enfumage monstrueux ! OMG !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *