Troupes françaises au sol en Libye : nouvelles révélations

(© AP Photo/Altaf Qadri)

Mince, voilà qui risque bien d’écorner le mythe que Nicolas Sarkozy essaye à grand peine de construire sur son rôle de sauveur en Libye : une conversation téléphonique entre un commandant militaire de Misrata et le porte parole militaire du Conseil National de Transition (CNT), le colonel Ahmed Bani, laisse entendre qu’il y aurait bien eu des troupes au sol en Libye, en totale contradiction avec le mandat de l’ONU.

L’Organisation des nations unies visait à protéger la population civile contre la sanglante répression de la contestation du régime de Mouammar Kadhafi. Il ne permettait pas que des troupes étrangères opèrent au sol. L’aviation en revanche pouvait frapper les troupes fidèles au colonel Kadhafi. Le Canard Enchaîné avait à plusieurs reprises évoqué la présence au sol de troupes françaises, notamment pour guider les bombes à l’aide de lasers.

Ces derniers jours, une conversation téléphonique visiblement enregistrée a fait son apparition sur le Web. Elle met en scène le porte parole militaire du Conseil National de Transition (CNT), le colonel Ahmed Bani (voir photo ci-dessous) et un des leaders « rebelle » de Misrata. Le ton entre les deux est dur et le second assène quelques reproches intéressants au premier.

 

Colonel Ahmed Bani

@luzbek a réalisé une traduction de l’échange et Reflets a de son côté fait fait écouter la conversation à l’un de ses contributeurs qui est bilingue. Il confirme que l’échange semble tout à fait crédible et que la traduction de @luzbek est correcte.

Parmi les informations intéressantes dans cet échange, on trouve la confirmation par le leader de Misrata de la présence au sol de troupes françaises. Pas simplement pour guider les bombes avec des lasers :

Selon lui, les Français et les Britanniques sont tout à fait au courant de la situation dans la mesure où ils sont avec eux au sol. Les soldats étrangers auraient été présents pendant l’assaut de Tripoli et y sont toujours. Autre précision, sa brigade inclurait 12 membres des services de renseignement américains et six des services français.

Les deux interlocuteurs se disputent sur l’aide demandée par Misrata et que Benghazi n’aurait pas apportée. Des armes attendues en provenance du Qatar et qui n’auraient pas été livrées à Misrata sont également un point de discorde. Ceci confirme les informations selon lesquelles des armes ont bien été livrées aux rebelles (voir le Canard Enchaîné de ces dernières semaines), là encore, en contradiction avec le mandat de l’ONU.

Le porte parole militaire insiste sur le fait que les discordes au sein du CNT de doivent pas transpirer, pour des raisons d’image vis à vis de l’occident.

Quant à Nicolas Sarkozy, il ne fait visiblement pas l’unanimité, comme il a tenté de le laisser croire lors de son voyage express en Libye. Le commandant de Misrata a cette sortie amusante :

« Ta prétendue armée nationale a été totalement écrasée à Dafniya par les troupes de Kadhafi. Où est ton armée nationale à Sirte ? Est-ce que tu parles de ceux qui attendent à l’extérieur [de la ville, NDLR] et qui paradent pour les télévisions et les photographes ?  Cesse de te comporter comme Sarkozy et de parader alors que la guerre continue dans le pays ».

Etrangement, il ne fait pas mention du premier ministre britannique qui paradait lui aussi lors de sa visite en Libye avec Nicolas Sarkozy…

 

Le commandant de Misrata évoque par ailleurs des tombes dans lesquelles il y aurait de nombreux soldats fidèles à l’ancien pouvoir mais précise qu’il n’a pas le droit d’en parler. Ah ?

Enfin, cette étonnant réplique du commandant de Misrata lorsque le porte parole militaire du CNT tente de l’amadouer :

« moi tu sais j’etais a l’étranger, je me faisais 4000 dollars par mois pour un doctorat payé par Kadhafi le sale. Je suis rentré pour me battre. N’essaye pas de m’embrouiller ».

L’entente cordiale…

 

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


25 thoughts on “Troupes françaises au sol en Libye : nouvelles révélations”

  1. sarkozy doit être jugé pour crime de guerre il a enflammé un pays stable et developpé et les francais hypocrites qu’ils sont ont voulu nla guerre en votant la guerre comme si SARKOSATAN leur avait marabouté?

    1. Je crois que vous avez mal compris :

      1) Kadhafi est un méchant.
      2) Nicolas Sarkozy est allé faire sa guerre dans ce pays en son nom propre, pas au nom de tous les Français. Une lecture attentive de Reflets vous le démontrera.

  2. Sans discuter de la fiabilité de la conversation (enregistrée par qui ? comment ?) ce n’est plus un secret que l’OTAN et les autres fournissent des unités de support (observateurs d’artillerie, transmissions, état major) aux rebelles.
    ça a même été défendu par Longuet, ministre de la défense, qui a fait une savante disctinction entre le texte de la résolution, qui interdit des « forces d’occupation » et la présence de quelques dizaines d’hommes en soutient.

      1. jusqu’à preuve contraire, à part « libérer » les ambassades, et courir la frontière pour trouver des SAM, les divers services sont pas vraiment actifs … (de toute façon, y’a que des mauvais coups à prendre en première ligne).

  3. D’un point de vue légalité, il y a deux choses : d’une part le mandat de l’ONU, qui encadre une opération de l’OTAN avec un mandat particulier, et de l’autre le fait que la France a reconnu le CNT comme le gouvernement légal de la Libye, et partant de là un client comme un autre pour les armes ou les formations que la France n’avait aucun mal à vendre à Kadhafi.

  4. Ce passage :
    « moi tu sais j’etais a l’étranger, je me faisais 4000 dollars par mois pour un doctorat payé par Kadhafi le sale. Je suis rentré pour me battre. N’essaye pas de m’embrouiller ».

    me rappelle cet article, dont j’avais déjà fait mention il y a quelques jours (semaines ?) de Decap Actu :

    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=610

    Kadhafi dictateur, certes. Mais qu’en est-il de ce qui est décrit dans cet article ? Quelqu’un a-t-il des infos, pour confirmer ou infirmer ?
    Ce qui est écrit dans cet article me laisse perplexe, et me fait douter d’un certain de choses, notamment du bien fondé de l’intervention des gouvernements UK et français.
    Je pense d’ailleurs que les motivations profondes mettront un certain temps à faire surface.

    1. Daniel, un dictateur, même s’il fait en sorte d’apporter des avantages financiers ou sociaux à la population, reste un dictateur. En outre, ses liens avec le terrorisme international sont connus depuis toujours. Et ce n’est pas joli-joli.

      Ceci dit, tout le monde a compris, je pense, que l’intervention en Libye n’est pas dictée par des considérations humanitaires. Sans quoi il y a longtemps que les avions de l’OTAN auraient été réaffectés à la Syrie, Bahreïn ou le Yémen. Peut-être la Chine ou le Myanmar ?

      Bref…

      1. @kitetoa, j’ai eu un peu le même reflexe que plusieurs personnes ici. On savait (via entre autres le canard), qu’il y avait des troupes de l’otan sur le terrain. Idem quant ils se sont pris la tête lors de l’envoi des hélicos.

        Bref, tu nous donnes le nombre pour Tripoli et pour cette brigade, mais quid du reste sans compter le parachutage des armes via d’autres pays, nan, nan, ce n’est la france qui fournissait ;)

        D’un autre côté, je comprends que vous faites un travail de fourmis et que vous vouliez nous en faire profiter.

    1. Comme évoqué dans l’article, je ne découvre pas qu’il y a des troupes françaises en Libye. Je l’ai écrit il y a longtemps sur Reflets. Le Canard Enchaîné, aussi, l’a écrit et répété. Le ministre de la défense l’a confirmé aussi.

      Ce qui est intéressant, c’est que des membres du CNT le confirment avec des précisions sur les nombres.

      Personnellement, je trouve le contenu de cette conversation intéressant et il m’a semblé utile de faire partager cette information peu relayée par la presse classique aux lecteurs de Reflets.

      Pour le reste, je vous sais trop fin pour n’avoir pas compris, depuis le début de Reflets, que l’on pouvait nous faire beaucoup de reproches, mais pas celui d’être naïfs.

  5. j avoue que j ai du mal a comprendre ou est le probleme.
    On a envoye des troupes au sol. et alors?
    c etait pas vraiment dans le mandat de l ONU. Et alors ?
    L ONU est un machin (dixit de gaulle) qui ne fait que brasser du vent (cf l ex yougoslavie)
    Si l envoie d armes et de troupes a permis de degager un dictateur megalo avec moins de pertes pour les lybiens, n est ce pas une bonne chose ?
    Vous auriez prefere une victoire de Kadafi et un bain de sang (au moins il avait ete franc sur ce coup)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *