Supersarko, sauveur du monde : il y a du laisser aller…

Photos : http://www.facebook.com/helpBahrain

Merci monsieur le président. Merci d’utiliser à bon escient vos super-pouvoirs tant de fois vantés. Vous avez six cerveaux bien irrigués et cela se voit : vous avez sauvé l’économie mondiale, vous avez tué les paradis fiscaux, vous avez sauvé l’euro de la désintégration, sauvé l’Europe de la guerre et maintenant, vous avez sauvé le peuple libyen, car tout le monde le sait, sans vous, il n’y aurait pas eu de résolution de l’ONU imposant une zone de non survol.

Vous et votre gouvernement étiez en vacances pendant les manifestations en Tunisie et en Egypte, ce qui explique le lourd silence de la France. Mais on ne vous y reprendra plus et cette fois sur la Libye, vous y allez, finalement, à fond. Aucun doute, M. Strauss-Khan n’a pas la stature internationale que vous avez. Il peut aller se rhabiller et qu’il n’espère pas pouvoir se prévaloir d’une quelconque action à l’échelle de la planète, comparé à vous. Tout de même, sauver le peuple libyen dans son ensemble, éviter la guerre entre la Géorgie et la Russie. Ce n’est pas rien.

Bon, mais maintenant que vous avez sauvé la Libye, il ne faudrait pas vous laisser aller. Attention, hein, ça va être beaucoup plus compliqué.

Sur le coup de la Libye, c’était assez simple et ça rapportait gros. Bien sûr il vous fallait lâcher un ancien copain, que vous aviez reçu en grande pompes en lui laissant planter sa tente dans les jardins d’un palais de la république. C’était un bon copain, vous étiez allée le voir chez lui, vous lui aviez vendu (pensiez-vous) des Rafales, une centrale nucléaire, des missiles Milan, que sais-je. Mais bon, c’est un copain un peu étrange quand même. Un copain qui vous lâche en rase campagne, ce n’est pas vraiment un bon copain. Peut-être parce qu’il ne comprend rien à la diplomatie. Vous aviez bien été obligé de dire pendant son voyage à Paris, que vous aviez abordé avec lui le petit souci des droits de l’Homme en Libye. Sinon, les sales gauchistes auraient continué leur harcèlement. Ca permettait aussi à François Fillon de dire que la polémique sur la visite de Kadhafi était « déplacée ». Un visionnaire ce François Fillon.

Image : http://www.lobofakes.com/

Et voilà que votre copain ne comprend pas la feinte. Il lâche tout de go devant la représentation nationale française que non, vous n’aviez pas parlé de ce sujet. Bon bref, l’abandonner aujourd’hui, ce n’est pas si grave. En plus, maintenant, vous l’aviez compris, l’achat des Rafales et de la centrale nucléaire, c’était du flan, il n’allait jamais les prendre. Le seul truc qu’il avait pris, c’était des missiles Milan. Pratique pour balancer sur des insurgés, en plus c’est filoguidé… Bon, lâcher un vrai faux copain, ce n’était pas trop dur. Maintenant, il faut préparer l’avenir. En bon VRP des entreprises françaises, vous savez en voyant le drapeau français déployé par les insurgés à Benghazi que l’avenir est rose pour les entreprises françaises, y compris d’armement. Finalement, on va peut être les vendre ces Rafales. Mais au prochain gouvernement.

Allez, maintenant que c’est fait pour la Libye, il vous faut continuer à utiliser vos super-pouvoirs et vous attaquer à quelque chose de sérieux. Il s’agit également de pays qui massacrent leurs populations. Pas un mort, pas 5, pas 10, des dizaines et des dizaines de morts.Si vous n’avez pas la télévision pour suivre ces événements, ou si personne ne vous fait remonter de câbles diplomatiques, vous pouvez demander à votre ministre des Affaires étrangères Bernard Henry-Levy. Lui qui ne tolère aucune injustice, il est forcément au courant. Votre ministre Eric Besson pourra aussi vous répéter ce qu’il disait cet après-midi sur RFI à propos de la Libye : on assiste à des massacres, soit on laisse faire soit on y va pour sauver les populations. Pour lui comme vous, le choix est simple. Tant mieux.

Prenez le Yémen. Un pays très sympa que l’occident soutient pour l’aider à lutter contre le terrorisme. Le soutien a ses limites, hein, comme pour votre ancien vrai faux ami, le colonel Kadhafi. Ou alors, quelque chose nous échappe. Au Yémen, donc, vendredi ce sont 52 cadavres qui ont grossi les rangs des victimes d’une répression aveugle. Y compris des enfants et Reflets.info avait d’ailleurs publié une photo sur laquelle Wael Ghonim (qui avait lancé l’appel sur Facebook en Egypte) attiré l’attention.

Si vous recevez les câbles de vos diplomates, ou si vous lisez le Canard Enchaîné, vous connaissez l’opinion d’un diplomate français sur le gouvernement Yéménite : « corrompu, incapable, comme celui de l’Afghanistan ». Mais volontariste pour lutter contre le mouvement Al-Qaida en péninsule Arabique (Aqpa). Ceci explique sans doute la mansuétude de l’occident…

Les dernières images en provenance de Bahreïn, dont certaines illustrent cet article, sont tout aussi atroces. Je pense que ni vous ni votre gouvernement, qui n’êtes visiblement plus en vacances, n’allez rester les bras croisés. Vous noterez avec intérêt les méthodes de ce petit royaume lorsque des manifestants s’opposent au régime en place : arrestations massives, tirs à bout portant (voir la vidéo relayée sur Reflets.info), destruction de la place de la Perle, loi martiale.

Kick-Ass Sarko n’est pas à un aporisme près

Bien entendu, ça va être un peu plus compliqué qu’avec la Libye. Mais comment douter un instant que vos super pouvoirs viendront à bout de cet aporisme. Plus compliqué parce que Bahreïn, c’est un pays qui a le soutien de l’Arabie Saoudite pour réprimer et tuer ses contestataires. Or, l’Arabie Saoudite est un de vos alliés contre la Libye et un partenaire plus que privilégié des Etats-Unis. C’est aussi un opposant à l’Iran, qui lui, soutient pour son propre intérêt, les contestataires de Bahreïn.

En même temps, le soutien de l’Arabie Saoudite à la répression insupportable qui sévit dans le petit royaume devrait vous donner une vague idée ce ce qui se passera au pays du roi Abdhalah lorsque celui-ci sera confronté à une opposition importante. Il y aura du sang. Beaucoup de sang. De nombreux morts. Comme dit le dicton, mieux vaut prévenir que guérir. Il est donc peut-être temps de signifier à l’Arabie Saoudite que ce genre de choses est intolérable pour les oligarchies démocraties comme les nôtres.

Et puis il y a aussi vos amis Syriens. C’est amusant, parce que la Syrie a longtemps été considérée comme un soutien actif des actes terroristes qui ont secoué le monde au siècle dernier. Elle s’est récemment refait une image proprette. Et puis un petit jeune qui reprend le pays, ça permet d’imaginer un avenir meilleur. Les revoici donc, comme la Libye de Kadhafi, sur la scène internationale, drapés d’une nouvelle virginité.

Mais voilà que des mécontents protestent contre un état d’urgence qui dure depuis 48 ans. Réponse ? Quatre morts. Des tabassages. Des dizaines d’arrestations. Dont quinze enfants. En même temps, ça ne doit pas choquer le président français que vous êtes et qui clame depuis son arrivée au pouvoir qu’il faut ficher les enfants dès 3 ans pour dépister les futurs criminels, qui veut faire juger les mineurs comme des majeurs, qui vient d’ailleurs de voir son projet de peines plancher pour les mineurs être retoqué par le conseil constitutionnel. Les enfants… Ils sont adultes beaucoup plus tôt de nos jours, non ? Et puis Michèle Alliot-Marie vous le dirait, les prisons syriennes sont connues internationalement pour leur savoir faire dans le traitement des jeunes.

Ne nous décevez pas M. Sarkozy, utilisez vos super pouvoirs comme jamais et sauvez le peuple de Bahreïn, celui du Yémen, celui d’Arabie Saoudite… Avec vous, nous le savons, il n’y a pas deux poids deux mesures. Ni de storytelling.

 

 

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


5 thoughts on “Supersarko, sauveur du monde : il y a du laisser aller…”

  1. c’est trop

    je comprends parfaitement qu’on veuille frapper les esprits, mais là, je ne peux tout simplement pas linké ça (j’ose espérer reflets != ro**en ou *chan)

    j’allais proposer laisser une version censuré d’images de certains de vos articles, mais en fait, il y a encore plus simple
    remplacer les images par des ***IMAGES CHOQUANTES*** et ne les affiché qu’au survol de la souris, unptit hover tout bête, y en a surement des déjà tout fait en javascript partout sur le web et je suis certains que c’est dans vos cordes ;)

  2. Bonjour, reflets n’a pas pour vocation de vous protéger de la réalité, ça c’est le rôle d’un gouvernement.
    Une photo est une information, mais là où vous entièrement raison, c’est qu’on devrait avertir et ne pas les infliger aux personnes qui ne les supportent pas

    1. j’ai longtemps hésité avec ce sujet.
      jusque il y a peu, je ne mettais pas ces image en accès direct. Elles étaient derrière un lien avec un avertissement.
      Mais je crois que dans ce cas précis, il y a urgence à montrer la réalité.
      – Parce que les gens qui sont les photos méritent l’intérêt total et déterminé de la communauté internationale
      – Parce que le stoytelling est à un niveau rarement atteint et qu’il dessert ces personnes
      – parce que si les esprits ne sont pas frappés, ils seront oubliés dès ce soir
      – parce que se ne pas les voir contribue à déshumaniser quelque chose de très humain.
      – parce que même les personnels médical craquent complètement face à l’horreur que e gouvernement de ce pays leur impose et qu’il faut le faire savoir avec la plus grande précision possible. Il y a une différence entre « des blessés graves » dans le cours d’un article et les images que vous avez vues. Je suis sûr que c’est beaucoup plus concret pour vous.
      – Parce que souvenez-vous de cette photo :
      http://thegoodparts.files.wordpress.com/2007/12/nick-ut-associated-press-pulitzer-terror-napalm.jpg
      Elle a changé le cours de l’histoire.
      Peut-être autant que toutes les manifestations contre la guerre du Vietnam, que l’engagement des artistes contre cette boucherie, …

  3. Je suis d’accord avec vous !
    Laissez la télé relater les informations de guerre façon bisounours, ça n’est pas ce que j’attends de l’info sur internet.
    J’ai aussi trouvé ces photos extrêmement dures et très choquantes, mais comment peut-on se plaindre, là-bas c’est ce qu’ils vivent en ce moment au quotidien. On ne leur demande pas si ce degré d’image leur convient ou non.
    Tous ces impacts d’explosion qu’a reçu cet homme dans son dos, imaginez la douleur !! imaginez le travail de soin. imaginez les séquelles à vie pour cet homme. imaginez que ce n’est qu’un cas sur des centaines ou des milliers. Comment peut-on rappeler cette réalité de la guerre si ce n’est en montrant ces photos. Si ces blogueurs les ont mis sur leurs Facebook, c’est parce qu’ils voulaient que les occidentaux voient ça ! Ce massacre. alors mettez votre chichi de côté, vous êtes adulte.
    Mais c’est vrai, prévenez quand c’est aussi trash. au moins un mot choc! qui nous parle, comme un nsfw.

  4. je suis bien d’accord qu’il faut conserver les photos, et même les diffuser, car ce sont des preuves

    par contres, je penses qu’on ne diffuse pas une information accompagné de contenu choquant 95% des personnes pouvant y avoir accès, ça n’aide pas vraiment à sa diffusion, et joue contre l’information au final
    Les journalistes sont là pour témoigner, pas faire un show dégoutant, je n’ai pas besoin de preuves pour savoir que l’horrible existe, je l’ai assez vécu, sinon un jour les jt se battront pour la vidéo du dernier viol collectif
    ce que je veux, c’est éviter le sensationnalisme

    et puisque bluetouff me semble d’accord, proposer les sources/preuves, sans les imposer, me semble la solution idéale
    ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *