Les tambours de la révolte résonnent fort

Il a beau s’époumoner à dire qu’il a sauvé la France de la crise financière mondiale et donc, de la crise économique dans laquelle s’enfoncent les pays dits développés, Nicolas Sarkozy n’a pu nous éviter
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

8 thoughts on “Les tambours de la révolte résonnent fort”

  1. les espagnols ne sont pas propriétaires de leur logements, ils sont locataires des banques. On est propriteaire qudn on a fini de rembourser. Comme certains ont des credits sur 50 ans (eh oui immobilier cher+ salaires faibles = credit tres tres long)

    Sinon je pense qu en france l exasperation visant notre classe politique va trouver un autre exutoire: la presidentielle. Je suis pret a parier de Marine va faire un score superbe (et que notre president va etre reelu car 2eme au premier tour).

    1. locataires des banques : anéfé©, c’est pourquoi je disais dans un gros raccourci que les banques se retrouvaient à la tête d’un parc immobilier qui ne vaut plus rien. C’est un souci pour elles (leurs bilans) et donc par rebond, pour les Espagnols (oups encore un raccourci).
      ;)

  2. Tu écris: « Reste que les votes comptabilisé ont atteint 66,23% des votes, les abstentions 33,77%, les nuls 1,7% et les blancs 2,54% (record historique pour ces deux derniers). Soit 38% de votants qui ne se retrouvent dans aucun des partis politiques présents. »

    Outre que tu ne peux pas additionner ces pourcentages, il est un peu étrange de compter les abstentionnistes parmi les votants.

    Les chiffres de l’abstention ou des bulletins blancs ou nuls ne sont pas si élevés que ça par rapport aux autres scrutins. La claque qu’ont pris les socialistes s’explique par le fait qu’ils sont au pouvoir.

    En revanche le score extraordinaire du PP nous rappelle que les réacs votent aussi, surtout quand ils sentent menacé l’ordre qu’ils chérissent.

    La jeunesse tient la rue et exige un vrai changement, pas le retour des professionnels de la politique.

  3. @primavera:

    – Pour dire qu’un pourcentage élevé de personnes ne se retrouvent pas dans les partis en présence, si, je peux ajouter les nuls, les blancs et les abstentions.

    – Les nuls et les blancs sont à un niveau record.

    – Oui, les gens de droite votent.

    – pour ton dernier point, c’est un peu tout le sens du papier. Si tu ne l’as pas vu, c’est que j’ai raté mon coup et ça m’inquiète.
    :)

  4. Les % de votes blancs et nuls ont pour base les votants quand l’abstention a pour base les inscrits, donc, non, tu peux pas additionner les %. Mais bon, si on ramenait les % à la même base pour les ajouter on obtiendrait surement un chiffre proche de 38%, donc je pinaille, oui, mais j’ai raison :)

    Ton article est clair et informatif, pas de souci, je suis juste en désaccord avec l’interprétation des résultats du vote:
    – la droite a remporté une victoire écrasante, peut-être par contre coup du mouvement du 15 mai.
    – la gauche n’a pas bénéficié de la mobilisation. C’est peut-être la leçon la plus importante que les professionnels politiques français feraient bien de méditer si un tel printemps commençait de ce coté des Pyrénées.
    – les blancs ou nuls sont à leur plus haut niveau, mais ils restent modérés et par là peu significatifs. Idem pour l’abstention, plutôt faible pour des élections locales.

  5. « Combien de casserolades pour dire leur désapprobation de la guerre en Irak tandis que les Français étaient outrageusement silencieux ? »

    Désolé, mais j’étais en France à cette époque et je me souviens très bien que les Français outrageusement silencieux, c’est ceux qui approuvaient la guerre. Sarko n’a cessé d’affirmer et ré-affirmer son soutien à l’invasion en irak chaque fois qu’il visitait les États-Unis et W. En France, curieusement, on ne l’a pas beaucoup entendu sur ce point. Et pourquoi ? Parce que contrairement à ce que tu dis les Français ont longuement manifesté contre la guerre. Parce que la guerre était très impopulaire dans les partis de gauche comme de droite.
    Et pourtant, on n’avait pas vraiment de raison de manifester puisque contrairement à l’Espagne, le gouvernement français n’a pas participé à la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *