Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

TMG exposé à la commission de protection des droits de l'HADOPI

Comme le résultat du triple audit de TMG tarde à être publié. Attendu que le Cult of Dead Hadopi a rendu public un document technique sur Full Disclosure, nous n'avons plus vraiment de raisons de conserver ce document pour nous. Il a été réalisé pour expliquer, le 16 mai dernier, à la Commission de Protection des Droits de l'HADOPI nos trouvailles et ce qui motivait nos craintes de fuite de données personnelles.

Comme le résultat du triple audit de TMG tarde à être publié. Attendu que le Cult of Dead Hadopi a rendu public un document technique sur Full Disclosure, nous n'avons plus vraiment de raisons de conserver ce document pour nous. Il a été réalisé pour expliquer, le 16 mai dernier, à la Commission de Protection des Droits de l'HADOPI nos trouvailles et ce qui motivait nos craintes de fuite de données personnelles. Vous trouverez donc ici une explication qui peut s'adresser à tous et qui relève de manière exhaustive tous les points qui nous semblaient suspects lorsque nous avons visité le contenu de ce serveur non protégé.

Cet exposé a été suivit d'effet et a donc motivé le triple audit mené par l'HADOPI, la CNIL et un prestataire des ayants-droit. Rappelons que l'infrastructure de TMG a été auditée avant le lancement de la riposte graduée.

Petit rappel avant cette saine lecture, Marc Guez, président de la SCPP qui a réaffirmé récemment son envie de court-circuiter HADOPI en redéfinissant son propre logiciel de contrôle de téléchargement, avait affirmé dans un mail qu'il ne s'agissait que d'un serveur de test.

Nous vous laissons donc vous faire votre opinion, à la lecture de ce document, à quoi ressemble un serveur de test, avec des torrents de test, des ip de test, des internautes de test, un programme de test avec un mot de passe de test en clair... ainsi que la liste des faux...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée