HADOPI et SCPP : Pourquoi et comment la situation peut dégénérer

Nous vous faisions part, hier, de nos inquiétudes face aux récentes déclarations de Marc Guez, président de la SCPP, sur 01Net. L’analyse de la situation a de quoi ne pas nous plaire. Hier, Numerama revenait
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

19 thoughts on “HADOPI et SCPP : Pourquoi et comment la situation peut dégénérer”

  1. merci pour cet article qui rappel la technicité auxquels les ayants droits auront à faire face. Ce qui m’étonne le plus ce sont les défauts la république qui n’a pas les remparts pour empêcher tout cela. Nous constatons un dénie total de démocratie et des libertés individuelles engagé depuis 2002 aux bénéfices de grandes sociétés, celles ci acquérant tout doucement un certain pouvoir institutionnel.
    Tout cela se confirme, après personne ne s’étonne que notre président soit attrapé par le col..
    les chaines d’info l’ont bien compris, repassant en boucle dés 13h le poke de hermman fuster.
    Par Ailleurs les lois et décrets favorable à une censure à l’avantage de notre président fait qu’il soit de facto et sans plainte tout de même condamné à un sursit.
    Bref, je m’emporte et digresse, il ya de quoi.
    bon je fais me promener et certainement croiser #botzaris36, ensuite je tenterai de faire les des emplettes pour mon salon faubourg st antoine..j’en profiterai pour faire un repérage de confort pour le camping #frenchrevolution de cet été.

  2. Une chose non abordée dans cet article me fait peur : si la gauche devait passer en 2012 et que ô miracle, ils appliquent leur promesse de stopper HADOPI, Marc Guez et ces amis auraient alors le champs libre et pourraient le plus innocemment du monde venir proposer leur solution de remplacement

    *FEAR*

  3. le paragraphe sur les ayants droits « Les ayants-droit, de leur côté…etc » ne me semble pas très clair.
    Je le dit à ma manière, corrige moi si ce n’est pas ça :

    Les ayants droits seraient tentés de passer par dessus la HADOPI et de traiter directement avec les FAI pour mettre en place des solutions de filtrage.

    Ont se retrouverait donc avec une hydre à deux têtes : des FAI/producteurs de contenus. (ce qui est déja le cas, d’une certaine manière.) Et qui en plus feraient les flics.

  4. – Ginette ! Crévindiou, où t’as rangé la guillotine ?

    – j’crois ben qu’elle est à la cave. Mais elle est toute rouillée.

    – T’inquiète pas pour la rouille, ça ira très bien comme ça.

  5. Ca me fait penser à ceci.
    En venir à « défendre « la haute autorité », la daube-pis, face à la SCPP, reviendrait à rapprocher les positions avec Jean Michel Planche ( http://www.jmp.net/ )qui pensait (et pense toujours) pouvoir œuvrer utilement de l’intérieur. Personellement, je pense qu’il s’est un peu fourvoyé depuis le début, dans ses prises de positions.
    Mais le net s’est construit sans les sacem, scpp et autres sangsue. Le moment de resserrer les rangs entre « gens de bonne compagnie » est peut-être venu.

  6. Un autre chose me chagrine, je constate en effet depuis dadvsi, le niveau d’incompétence des législateurs que nous savons pressurisés, et sous les ordres.
    Si de l’incompétence d’un dossier dont les geeks ont largement la compétence de cette compréhension, qu’en est il des autres affaires/dossiers/loi ?
    Le legislateur face au banquier qui lui explique que la crise provoquée est à faire rembourser par le peuple ?
    Il faut alors que les les informaticiens deviennent des référents à qui on s’adresse.
    Ces derniers temps, je me suis replongé dans les blogs et en particulier les blogs expert du figaro… je ne vous cache pas avoir constaté leurs méconnaissances du terrain et pourtant ces messieurs revendiquent des cvs en or …
    mais vraiment on nous trompe …

  7. Oui, ils ont essayé d’appliquer des lois réelles dans le monde virtuel, mais ça ils le font déjà avec le monde réél en réappliquant des lois réelles sur des choses réellement différentes qui évoluait différemment de ce qu’elles étaient au départ.

  8. Tout ce qui est technique en fait le moteur 2 temps doit se conformer aux normes européenne des moteurs 4 temps alors qu’ils sont de conception différentes mais non il y’a un vainqueur et tout s’arrête sur la productivité/compétitivité de moteurs le moins polluant possible jusqu’a ce que plus personne ne soit capable de revoir le concept de moteur puisque le 2t est puni.
    http://2temps-4temps.e-monsite.com/rubrique,normes-europeennes,1119237.html

  9. L’injection c’est cool, c’est plus puissant et moins polluant plus évolué mais alors a quoi sert la limitation de 45km/h qui était si je ne m’abuse destinée aux vélo moteur? et en quoi on vient mettre la limitation de pollution du 4t sur le 2t si c’est que pour cette limitation 45 qui est restée et qui « bride » rattrape le coup en poluant plus vu qu’il ne brident quedal a part la transmission!!!

  10. C’est très con la solution de Guez. Comment peut il réussir à vendre sa merde ? C’est même pas un truc préconisé par le Hadopi. Si encore on nous l’imposait légalement je veux bien mais alors là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *