Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Jacques Duplessy, Antoine Champagne - kitetoa

Roya : la vallée des passeurs d'humanité

Reportage : une chaîne de solidarité pour les migrants

Reflets est allé à la rencontre des habitants de la Roya qui donnent de leur temps, de leurs ressources pour venir en aide à ceux qui n'ont rien. Ni accès au droit, ni abri, ni nourriture, ni perspectives d'avenir.

L'association Infopoint à Vintimille - Jacques Duplessy - Reflets - Citation Reflets.info requise

"Les préjugés sont l'apanage de ceux qui n'ont jamais rencontré un réfugié, qui n'ont jamais parlé avec une de ces femmes, un de ces hommes ou de ces enfants qui ont risqué leur vie pour échapper à une situation terrible". Cette phrase, tous les habitants de la vallée de la Roya que nous avons rencontré l'ont répétée. C'est une sorte de fil conducteur de tous les habitants de cette région qui se sont mobilisés ces dernières années, et qui continuent de l'être, pour que ces réfugiés aient un toit, de la nourriture et la possibilité de demander l'asile à la France. Car justement, cette demande d'asile, la France fait tout ce qu'elle peut pour l'éviter et elle y parvient dans l'écrasante majorité des cas. La géographie et la topographie de la région aident les gouvernements successifs à mettre des bâtons dans les roues des réfugiés. Impossible d'accéder à Nice où la demande doit être faite. Les migrants sont interceptés avant, dans la vallée de la Roya et renvoyé immédiatement en Italie. Et lorsque la topographie ne suffit pas, le pays des droits de l'homme "s'arrange" avec les lois de la République, comme nous avons pu le constater.

Dans les jours qui viennent, nous publierons une série d'articles, de portraits et de reportages pour témoigner du sort que réserve la France aux réfugiés qui tentent de la rejoindre ou de la traverser. Des formulaires avec des cases "je souhaite retourner...