Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Orange perquisitionné : Megaupload et neutralité du Net en trame de fond

L'affaire remonte à Janvier 2011. Nous vous avions relaté la guéguerre entre Cogent et l'opérateur historique. Au coeur de la polémique le trafic généré par Mégaupload via Cogent. Orange est accusé par Cogent de remettre en cause les accords de peering et d'abus de position dominante. Orange avait d'ailleurs porté plainte contre le transitaire pour dénigrement.

L'affaire remonte à Janvier 2011. Nous vous avions relaté la guéguerre entre Cogent et l'opérateur historique. Au coeur de la polémique le trafic généré par Mégaupload via Cogent. Orange est accusé par Cogent de remettre en cause les accords de peering et d'abus de position dominante. Orange avait d'ailleurs porté plainte contre le transitaire pour dénigrement. On se souvient aussi de Stéphane Richard déclarant que "la majorité du trafic issu de Cogent était illégal", se plaçant ainsi en douanier de ses propres tuyaux et lésant ses abonnés en refusant d'augmenter la capacité des fibres transatlantiques opérées par Cogent. Pour l'opérateur, ce n'était pas à lui de s'acquitter de la facture induite par la consommation de ses propres abonnés. Depuis 2009, les abonnés d'Orange faisaient les frais de ce bridage qui ne disait pas son nom.

L'asymétrie des débits entre les continents américains et européens, c'est surtout une histoire de gros sous. Orange, comme d'autres opérateurs français et européens, préférant laisser les liens transatlantiques en sous capacité (et ainsi ralentir le trafic de ses utilisateurs), plutôt que d'augmenter les capacités des liens qui permettraient un accès confortable aux services en ligne, très souvent américains. Toujours en France, on sait que Free joue du même type de négligence avec Youtube en arguant que Google devrait cofinancer ces...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée